background preloader

Références

Facebook Twitter

Abraham Maslow. Abraham Harold Maslow, né le 1er avril 1908 à New York et mort le 8 juin 1970 à Menlo Park en Californie, est un psychologue américain humaniste, considéré comme le père de l'approche humaniste en psychologie. Il est connu pour son explication de la motivation par la hiérarchie des besoins humains, souvent représentée par la suite sous la forme d'une pyramide. Biographie[modifier | modifier le code] Abraham Harold Maslow est né le 1er avril 1908 à Brooklyn, New York.

Il était le fils aîné de sept enfants d'immigrants ukrainien d'origine juive, arrivés aux États-Unis moins d'un an avant sa naissance. Abraham Maslow meurt à Menlo Park en Californie, le 8 juin 1970 d'une crise cardiaque[1]. Travaux et apports[modifier | modifier le code] Abraham Maslow reste une référence pour de nombreux psychologues dans le monde entier. Les premières recherches de Maslow ont concerné le comportement des animaux (chiens, singes) et les déterminants du comportement humain en société. . ↑ (en) « Dr. Elton Mayo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Mayo. Il est considéré comme l'un des pères fondateurs de la sociologie du travail. Mayo a complété l'hypothèse taylorienne qui ne prenait en compte que les techniques et les conditions matérielles du travail pour améliorer la productivité, au prix d'un isolement du travailleur.

Il a étudié l'impact de l'ajout de certains avantages pour les employés dans le cadre taylorien (évolution des carrières, salaires corrects, environnement de travail, horaires, sentiment de sécurité sur son lieu de travail, sécurité de l'emploi, etc.) De ses expérimentations, il a déduit l'importance du climat psychologique sur le comportement et la performance des travailleurs.

Parmi ses travaux les plus célèbres : les expériences de Hawthorne. Biographie[modifier | modifier le code] Il obtint un premier poste de professeur à Wharton (Philadelphie), puis un second à l'université de Harvard, de 1926 à 1947. Années 1930 Années 1940. Jacob Levy Moreno. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Moreno. Jacob Levy Moreno, né le 18 mai 1889 et décédé le 14 mai 1974, était un médecin psychiatre, psychosociologue, un théoricien et un éducateur américain d'origine roumaine.

Il a fondé le psychodrame (1930), la sociométrie et est l'un des pionniers de la psychothérapie de groupe (1932). Freud a apporté l'inconscient, Jung l'inconscient collectif et Moreno le co-inconscient familial et groupal, qui peut être décrit comme un co-inconscient transgénérationnel. Il a présenté le psychodrame à l'Hôpital de la Salpêtrière dans les années 1955, sur proposition de Serge Lebovici. Biographie[1][modifier | modifier le code] Jacob Moreno Lévy est le fils aîné de Moreno Nissim Lévy, petit commerçant juif, négociant semi-itinérant en bois de cercueils ayant émigré de Turquie en Roumanie. En 1919, il rencontre Marianne Lörnizo, avec laquelle il va vivre une relation exaltée, au grand dam des parents de celle-ci. En 1942, J. Carl Rogers.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Rogers. Carl Rogers Carl Rogers (né en 1902 à Oak Park, Illinois - mort en 1987 à La Jolla, Californie) est un psychologue humaniste nord-américain. Il a surtout œuvré dans le champ de la psychologie clinique, la relation d'aide (counselling) et l'éducation.

Sa méthode, l'Approche centrée sur la personne (ACP), met l'accent sur la qualité de la relation entre le thérapeute et le patient (écoute empathique, authenticité et non-jugement). Une étude publiée en 2002 dans la Review of General Psychology a classé Rogers parmi les six plus importants psychologues cliniciens du XXe siècle deuxième derrière Sigmund Freud[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et études[modifier | modifier le code] Les trois attitudes rogériennes[modifier | modifier le code] Selon Rogers, les trois attitudes fondamentales du psychothérapeute (ou de l'aidant) sont l'empathie, la congruence et le regard positif inconditionnel. Reuven Feuerstein. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Reuven Feuerstein Reuven Feuerstein est un pédagogue israélien né en Roumanie en 1921. Il a débuté en s'occupant d'enfants juifs européens et nord africains, éprouvés par la Seconde Guerre mondiale. Sa pédagogie est la méthode de médiation, centrée sur "apprendre à apprendre". Le postulat de Feuerstein est que la nature est telle que l'action éducative peut enrichir la personnalité. La théorie de R. . - la modifiabilité cognitive structurale l'homme est éducable car modifiable.

. - la médiation c'est une certaine interaction relationnelle. Il y a 12 critères définissant la médiation : l'intentionnalité et la réciprocitéla médiation de la transcendancela médiation du sens (si ces 3 premiers critères ne sont pas présents, on ne peut pas parler de médiation) Pyramide des besoins. Pyramide des besoins Théorie de Maslow[modifier | modifier le code] Présentation générale[modifier | modifier le code] Pyramide des besoins selon l'interprétation de la théorie de la motivation du psychologue Abraham Maslow. C'est en 1970, dans la deuxième édition de son ouvrage Motivation and Personality, qu'apparaît l'exposé le plus complet de sa théorie de la motivation.

Les besoins s'inscriraient dans le cadre d'une hiérarchie. Remarque : lorsqu'un besoin précédent n'est plus satisfait, il redevient prioritaire. Relativité et progressivité[modifier | modifier le code] La représentation de la hiérarchie des besoins sous la forme d'une pyramide a généré bon nombre de malentendus et, par là même, des critiques infondées, notamment du fait que Maslow n'a jamais représenté sa théorie sous forme hiérarchique[1].

L'émergence soudaine des besoins ;la satisfaction absolue des besoins. Maslow nuançait cette apparente fixité à deux égards. Psychopathologie[modifier | modifier le code]