Data journalisme

Facebook Twitter

Le journalisme open source, selon OpenWatch. Le site OpenWatch nous propose de faire du journalisme autrement en s’inspirant des principes et techniques du logiciel libre.

Le journalisme open source, selon OpenWatch

Ils appellent cela le « journalisme open source » et y voient, non sans emphase, l’avenir de la profession. Pure rhétorique ou réelles pistes à explorer pour un secteur en grave difficulté actuellement ? Données publiques sur les réseaux sociaux. Données publiques sur les réseaux sociaux Les données sont précieuses.

Données publiques sur les réseaux sociaux

L’accès aux données a le pouvoir d’apporter des réponses et de provoquer des réactions. Bienvenue. When Data Tell Stories. Last April, the International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ) revealed one of the greatest data leaks obtained and analysed to date by any media outlet.

When Data Tell Stories

“Offshore Leaks” is a vast multimedia report that exposes the networks of businesses, politicians, fundraisers and celebrities from all over the world that use companies and trusts in offshore tax havens. Through the use of maps, videos and infographics, readers are able to understand the web of connections and their millionaire money transactions over the course of the years. However, to be able to present this macro-project that exposes the tax havens, the ICIJ had 86 journalists from 46 countries working for a year and a half, managing a total of 260 gigabytes of data. List of data journalism tools | Jerry Vermanen. Journalism, code and data. Welcome. Une expérience de data journalisme est lancée à Bordeaux. Une expérimentation de data journalisme, ou journalisme de données, vient d’être lancée au sein de l’ Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine .

Une expérience de data journalisme est lancée à Bordeaux

L’opération, conçue et coordonnée par l’IJBA et AEC, doit durer trois mois. Elle est baptisée « Data Journalisme Lab ». L’idée, créer un laboratoire de recherche et développement autour d’une forme très innovante de traitement et de diffusion de l’information : la data-visualisation, ou visualisation de données. Le journalisme de données, discipline ambitieuse et très innovante, requiert une bonne dose de rigueur, un peu de temps devant soi mais, surtout, de multiples compétences.

Le « Data Journalisme Lab » que viennent de lancer l’ IJBA et AEC à Bordeaux, associe aux côtés des 36 étudiants journalistes en Master 1, dans une dynamique de travail collaboratif, 4 étudiants graphistes et 6 étudiants développeurs. Pourquoi le data-journalisme, c’est l’avenir en marche | Nouvelle formule. Elle s’appelle Caroline Goulard, elle est encore étudiante (en 5e année, tout de même), elle est en passe de devenir LA spécialiste française du journalisme de bases de données, le databeyyyse djournaliseume en bon franglais, qui commence à faire florès ailleurs, entendre aux Etats-Unis et en Grande Bretagne, comme d’habitude, mais pas chez nous.

Pourquoi le data-journalisme, c’est l’avenir en marche | Nouvelle formule

Son blog est une mine de renseignements – et de (plaisants) fantasmes éditoriaux - pour ceux qui, comme Sophie Gohier, mon éditrice préférée, ou votre dévoué serviteur pensent que l’info en ligne, c’est pas seulement (surtout pas?) Du batonnage de dépêches, des Web reportages et de la sous-télévision. Caroline Goulard a deux actualités: - Un article limpide sur le database journalism, confié à Owni. Datajournalismelab. WeDoData @ "Datajournalisme" @ Etalab. Quatre voies du datajournalism. Le datajournalism ou journalisme de données, peut difficilement se résumer à un type de contenus ou à un type de démarche.

Quatre voies du datajournalism

Il requiert des compétences spécifiques, selon l'usage qui en est fait. J’ai eu l’impression, ces derniers jours, de répéter plusieurs fois la même chose à des personnes différentes (ce qui est un vrai plaisir quand il s’agit de datajournalism). D’où l’idée d’articuler ici ces quelques éléments récurrents.

Photo CC par Ian-S sur Flickr. Data journalism. Le journalisme « hacker » À New York, Chicago, Londres, Helsinki ou Buenos Aires, plusieurs centaines de personnes se rencontrent régulièrement, souvent dans des arrières salles de bars ou des salles de conférences [1].

Le journalisme « hacker »

Ils sont étudiants, journalistes, programmeurs ou chefs de projet web, et ils appellent ces réunions informelles des rencontres « hacks/hackers ». « Hacks » est une façon de dénommer les journalistes tandis que « hackers » désigne des passionnés d’informatique. À travers la présentation d’applications informatiques développées pour des sites d’information, la formation à des langages de programmation ou plus simplement la mise en relation de journalistes et de programmeurs, les animateurs de ce réseau veulent relier le monde de la presse aux mondes informatiques de façon à transformer et même « réinitialiser » le journalisme. Hacks/Hackers. Le Datajournalisme notre religion. Depuis la fin des années 90, les expériences concluantes de Data-journalism représentent une nouvelle jeunesse pour les métiers de la presse, longtemps dominée par les règles de la presse d'opinion.

Le Datajournalisme notre religion

En voici les principes fondateurs. Que défend OWNI. 7 études de cas en data journalism et visualisation de données « Beaucoup de veille en ce moment, et peu d’écrit.

7 études de cas en data journalism et visualisation de données «

Voici quand même quelques études de cas à vous faire partager. Depuis un an que je piste les exemples de data journalism, je constate que les initiatives françaises sont bien rachitiques et que j’atterris le plus souvent sur des sites anglo-saxons. Data journalism for beginners.

Data journalism at the Guardian: what is it and how do we do it? | News. Data journalism.

Data journalism at the Guardian: what is it and how do we do it? | News

What is it and how is it changing? Photograph: Alamy Here's an interesting thing: data journalism is becoming part of the establishment. Open data. Les données pour comprendre le monde. Par Hubert Guillaud le 19/07/11 | 3 commentaires | 2,847 lectures | Impression L’année dernière, l’un des ateliers de Lift France était consacré au journalisme de données.

A l’occasion d’une masterclass consacrée au sujet, Nicolas Kayser-Bril, datajournalise – c’est-à-dire à la fois journaliste, statisticien, programmeur et chef de projet -, est venu faire le point sur ce qu’il s’est passé en un an. Image : NKB sur la scène de Lift, photographié par Swannyyy. “On était radicaux l’année dernière, on avait des espoirs. The inverted pyramid of data journalism.

I’ve been working for some time on picking apart the many processes which make up what we call data journalism. Indeed, if you read the chapter on data journalism ( blogged draft ) in my Online Journalism Handbook , or seen me speak on the subject, you’ll have seen my previous diagram that tries to explain those processes. I’ve now revised that considerably, and what I’ve come up with bears some explanation.

I’ve cheekily called it the inverted pyramid of data journalism, partly because it begins with a large amount of information which becomes increasingly focused as you drill down into it until you reach the point of communicating the results.