background preloader

Data journalism at the Guardian: what is it and how do we do it?

Data journalism at the Guardian: what is it and how do we do it?
Data journalism. What is it and how is it changing? Photograph: Alamy Here's an interesting thing: data journalism is becoming part of the establishment. Two years ago, when we launched the Datablog, all this was new. Meanwhile every day brings newer and more innovative journalists into the field, and with them new skills and techniques. These are some of the threads from my recent talks I thought it would be good to put in one place - especially now we've got an honourable mention in the Knight Batten award for journalistic innovation. 1. Florence Nightingale's 'coxcomb' diagram on mortality in the army Data journalism has been around as long as there's been data - certainly at least since Florence Nightingale's famous graphics and report into the conditions faced by British soldiers of 1858. The big difference? 2. 3. Sometimes. 4. Read more about this map The datasets are getting massive - 391,000 records for Wikileaks' Iraq release, millions for the Treasury Coins database. 5. 6. 7. Related:  data en forme

The inverted pyramid of data journalism I’ve been working for some time on picking apart the many processes which make up what we call data journalism. Indeed, if you read the chapter on data journalism (blogged draft) in my Online Journalism Handbook, or seen me speak on the subject, you’ll have seen my previous diagram that tries to explain those processes. I’ve now revised that considerably, and what I’ve come up with bears some explanation. I’ve cheekily called it the inverted pyramid of data journalism, partly because it begins with a large amount of information which becomes increasingly focused as you drill down into it until you reach the point of communicating the results. What’s more, I’ve also sketched out a second diagram that breaks down how data journalism stories are communicated – an area which I think has so far not been very widely explored. I’m hoping this will be helpful to those trying to get to grips with data, whether as journalists, developers or designers. UPDATE: Also in Spanish. Compile Clean Context

Zoomer ou dézoomer? Les enjeux politiques des données ouvertes Pour Dominique Cardon, le journalisme de données doit apprendre à se dézoomer lui-même: c'est la condition pour que la libération des données publiques soit véritablement pertinente. Afin que tout un chacun puisse se retrouver dans les chiffres. Dominique Cardon, sociologue au Laboratoire des usages d’Orange Labs, est l’auteur de “La démocratie Internet” (Seuil/République des idées). Le mouvement qui s’est constitué autour des “données ouvertes” et du “journalisme de données” ouvre un nouveau terrain au dialogue, déjà ancien, entre journalisme et sciences sociales. On ne peut que se réjouir de cette proximité, même si, faut-il le rappeler, le journalisme ne se résume pas à ce travail de mise en perspective documentaire et qu’il doit sa noblesse au rapport privilégié qu’il entretient avec l’événement en train de se faire – rôle dans lequel les sciences sociales ont toujours montré une inaptitude quasi constitutive. Secrets des coulisses, secrets des chiffres SourceMap Nosdéputés.fr

Facebook for News Apps: How We Harnessed The Social Network for ‘The Opportunity Gap’ Our latest news application, The Opportunity Gap, integrates Facebook in a deeper way than we've ever done before. Last week we published The Opportunity Gap, a news application that lets readers find out how equally their state provides poor and wealthier schools access to advanced classes that researchers say will help students later in life. It features a host of technologies we’re using for the first time and that we anticipate will be part of many of our news apps in the future. These include a new JavaScript-based “workspace” approach to placing, sorting and removing multiple entities on a single page. We also built our own map server, which we’ll have lots to say about later this summer. We designed the app so it was oriented behaviorally and not just hierarchically. This emphasis on encouraging behavior—coupled with our preference for keeping our apps light on database writes—spurred us to integrate Facebook in a deeper way than we’ve done before. Facebook As a Relevance Engine

Les données pour comprendre le monde Par Hubert Guillaud le 19/07/11 | 3 commentaires | 3,055 lectures | Impression L’année dernière, l’un des ateliers de Lift France était consacré au journalisme de données. A l’occasion d’une masterclass consacrée au sujet, Nicolas Kayser-Bril, datajournalise – c’est-à-dire à la fois journaliste, statisticien, programmeur et chef de projet -, est venu faire le point sur ce qu’il s’est passé en un an. Image : NKB sur la scène de Lift, photographié par Swannyyy. “On était radicaux l’année dernière, on avait des espoirs. Le journalisme de données est né en 2005, quand Adrian Holovaty a lancé sa carte du crime de Chicago puis a signé en 2006 un important manifeste du data journalisme. “La question qu’il faut se poser, un an plus tard est “est-ce que ça marche ?” “Tous n’ont pas marché”, reconnaît le journaliste. Pour les utilisateurs, ce qui a le plus changé c’est l’accès massif aux bases de données, comme celles libérées et analysées par le journal texan en ligne Texas Tribune.

Graphisme de l’Information | DataFlow#1 | indispensable dans la bibliothèque du Graphiste Sous le numéro ISBN: 978-2-878-11-333-4 l'Éditeur «Thames et Hudson» a édité le premier volume d'un ouvrage consacré au Graphisme de l'Information. Il a ensuite édité un deuxième volume tout aussi exceptionnel par la tenue de son contenu autant que par les textes d'accompagnement. Pour faire court il n'est pas dans mon propos de tenter ici la moindre psychanalyse d'une société post-moderne. Cependant et c'est la vertu de genre d'édition, nous montrer un vocabulaire et une grammaire utilisés dans différentes instances économiques ou sociales pour tenter de faire «passer» la représentation de certaines «complexités» socio-économiques. Je dis vocabulaire parce que l'école du Bauhaus nous a déjà habitué, en défrichant les arcanes du graphisme, à utiliser le carré, le cercle, les lignes, les surfaces, les contrastes, la texture, la couleur, le rythme, l'équilibre, la symétrie ou l'assymétrieet bien sûr la lumière et la variété des formes. Les enjeux sont incroyables. Biographie Hermann Zapf.

ProPublica’s newest news app uses education data to get more social ProPublica reporters used the Ed data to produce a story package, “The Opportunity Gap,” that analyzes the OCR info and other federal education data; their analysis found among other things that, overall and unsurprisingly, high-poverty schools are less likely than their wealthier counterparts to have students enrolled in those beneficial programs. The achievement gap, the data suggest, isn’t just about students’ educational attainment; it’s also about the educational opportunities provided to those students in the first place. And it’s individual states that are making the policy decisions that affect the quality of those opportunities. ProPublica’s analysis, says senior editor Eric Umansky, is aimed at answering one key question: “Are states giving their kids a fair shake?” ProPublica leads the field in developing news apps; each one demands a unique strategy for determining how users will actually navigate — and benefit from — the app’s interface.

7 études de cas en data journalism et visualisation de données « Beaucoup de veille en ce moment, et peu d’écrit. Voici quand même quelques études de cas à vous faire partager. Depuis un an que je piste les exemples de data journalism, je constate que les initiatives françaises sont bien rachitiques et que j’atterris le plus souvent sur des sites anglo-saxons. Plusieurs facteurs se combinent pour expliquer ce décalage français : un rapport différent aux données, une histoire journalistique divergente, une culture de la transparence publique antagonique, un appareil législatif singulier et surtout des rédactions appauvries tant en moyens financiers qu’en compétences humaines. Le New York Times : leader américain en matière de data journalism. Le Guardian : le titre a joué un rôle important dans le mouvement d’ouverture des données publiques au Royaume-Unis avec son manifeste Give us back our crown jewels. El Pais : son site dédie une rubrique au journalisme visuel. Un petit mot sur Gapminder. Like this: J'aime chargement…

Infographie = «Graphisme de l’Information» et non «Graphisme informatisé» Diagram Graphics de Kazuo Abe et Fumihiko Nishioka fut publié pour la première fois en 1992 et apparemment réédité en 2000, mais de toutes façons épuisé pour lors et vous ne disposez plus que de deux exemplaires d'occasion sur Amazon. Je vous laisse bien sûr découvrir avec délectation ce somptueux ouvrage que j'ai pris grand plaisir à photographier. Comme certains d'entre vous, me suis rendu compte bien souvent que lors d'une opération de prise de vue, l'œil fixé sur l'objectif, on s'approche encore plus des visuels jusqu'à pénétrer dans l'âme de la création. Et surtout ne me parlez pas de scanner ce genre d'ouvrage… il n'y a rien du plus dégradant que d'aplatir les pages, leur enlever toute sensualité. Mais revenons à l'essentiel. J'avais commencé à publier des ouvrages sur ce sujet qui me tient à cœur dans mes précédents billets. Manuel Lima Video sur Digup TV Où Manuel Lima nous rappelle que Google traite aujourd'hui plus de 25 millions de Gigaoctets de données par jour. Biographie

7 ways to get your audience to participate in mobile mapping projects News organizations are increasingly involving the community in their reporting and trying to figure out which approaches work well. One way to get your audience involved is to combine the ease of mobile texting with the visual appeal of a map. Throughout the past few years, I’ve launched several successful mobile mapping crowdsourcing projects for public radio stations and have found that they engaged audiences and helped advance news stories. Drawing on my experience with these projects, I’ve come up with some tips on how to involve your audience in a successful mobile mapping project in any medium. Start with a simple question. Last December, a huge snow storm hit the New York City area. To find out more, we opened up the story to our listeners around the city with a question: Has your block been plowed? It’s important not to bombard your respondents with questions they didn’t sign up to answer. Integrate examples seamlessly with other content. Be ready for breaking news.

Le Datajournalisme notre religion Depuis la fin des années 90, les expériences concluantes de Data-journalism représentent une nouvelle jeunesse pour les métiers de la presse, longtemps dominée par les règles de la presse d'opinion. En voici les principes fondateurs. Que défend OWNI. À l’opposé des intentions de la presse d’opinion, celle qui dicte une manière de penser le monde, une nouvelle presse émerge, désireuse de transmettre toutes les données susceptibles de lire le monde différemment, de nourrir toutes les pensées critiques, sans tenter d’en imposer une. Pour cette presse-là, le journalisme de données (ou Data Journalism à l’anglo-saxonne) s’apparente à une nouvelle profession de foi. Ce texte représente un retour d’expérience sur les caractéristiques très précises du Data Journalism, ou journalisme de données. 1. On le sait, par nature, développer nécessite d’être curieux : il faut en permanence recycler ses techniques et ses connaissances. 2. Oui, c’est vrai, ils adorent s’écouter parler. 3. 4. 5. 6. 7.

Trois jours de rédactions tout en émulsion Après Hong Kong en 2011, le Global Editors Network (GEN), réseau mondial des rédacteurs en chef, organise son NEWS ! (News World Summit) à l’Hôtel de Ville de Paris, aujourd’hui et jusqu’à vendredi. Le GEN compte 600 membres : la moitié issue de la presse écrite, surtout des quotidiens, un quart de la radio et de la télé, et le quart restant de nouveaux acteurs (agrégateurs d’info, pure players…). Pour faire face à la crise de la presse, les pistes explorées aujourd'hui s'appellent crowdsourcing , data journalisme, fact-checking ... Pour ce premier après-midi de conférence, le sommet donne la parole à plusieurs rédactions innovantes. Le fact-checking à Owni.fr ( Le véritomètre ), la stratégie quatre écrans de la BBC pour sa couverture des JO de Londres cet été, l'intérêt des réseaux sociaux pour les médias... Particulièrement intéressante, la présentation de Chiqui Esteban, responsable des «nouveaux récits» pour le pure player espagnol Lainformacion . Isabelle HANNE

Le journalisme « hacker » À New York, Chicago, Londres, Helsinki ou Buenos Aires, plusieurs centaines de personnes se rencontrent régulièrement, souvent dans des arrières salles de bars ou des salles de conférences [1]. Ils sont étudiants, journalistes, programmeurs ou chefs de projet web, et ils appellent ces réunions informelles des rencontres « hacks/hackers ». « Hacks » est une façon de dénommer les journalistes tandis que « hackers » désigne des passionnés d’informatique. À travers la présentation d’applications informatiques développées pour des sites d’information, la formation à des langages de programmation ou plus simplement la mise en relation de journalistes et de programmeurs, les animateurs de ce réseau veulent relier le monde de la presse aux mondes informatiques de façon à transformer et même « réinitialiser » le journalisme. Les liens entre la presse et les mondes informatiques se sont incontestablement développés ces dernières années. Pourquoi des codeurs s’intéressent-ils à la presse ?

Mediarena 2012 Quatre voies du datajournalism Le datajournalism ou journalisme de données, peut difficilement se résumer à un type de contenus ou à un type de démarche. Il requiert des compétences spécifiques, selon l'usage qui en est fait. J’ai eu l’impression, ces derniers jours, de répéter plusieurs fois la même chose à des personnes différentes (ce qui est un vrai plaisir quand il s’agit de datajournalism). Photo CC par Ian-S sur Flickr Finalement, le datajournalism ou journalisme de données, peut difficilement se résumer à un type de contenus ou à un type de démarche. 1-COMPRÉHENSION : le datajournalism permet de mieux comprendre le monde. Pour cette visualisation des succès au box office américain depuis 1986, l’équipe du nytimes.com a particulièrement travaillé sur la forme des courbes, et leur couleur. Le datajournalism, c’est de la visualisation d’information. Pour faire comprendre une affaire d’espionnage politique à Madrid, elpais.com a mis au point une visualisation animée et interactive.

Related: