Médias sociaux

Facebook Twitter

Les 7 plus gros mensonges sur les réseaux sociaux. Publié le 21 juillet 2010 | par Jean-François Ruiz En 2003 je démarrais mon expérimentation de LinkedIn, le premier réseau social professionnel au monde.

Les 7 plus gros mensonges sur les réseaux sociaux

Le problème à l’époque c’est qu’il y avait vraiment peu de personnes dessus dans mon entourage. En train de faire mes études, j’ai commencé par tenter de rassembler les gens de ma promo dessus, puis ceux de mon école pour ensuite supporter la première initiative au niveau de l’INPG. En parallèle, j’ai tenté d’établir de nouveaux contacts au travers de ces plateformes.

J’ai été impressionné par la qualité des contacts. Une révolution était en marche, Google permettait déjà de trouver tout le contenu que vous souhaitiez, et maintenant LinkedIn pour trouver et contacter des professionnels de part le monde. Je me souviens avoir tenté des dizaines et des dizaines d’approches pour développer le nombre de mes contacts. OK ! A force de m’exercer, j’avais considérablement augmenté le nombre de mes contacts. Comment en arrivez à ça : 1. Médias en ligne : 10 tendances tech US » Article » OWNI, Digital Journalism. Le "vieux" continent ayant une forte propension à suivre ce qui se fait outre-Atlantique, on lira avec attention cette synthèse de ce top ten présenté par Ammy Webb, consultante média reconnue, lors de la conférence de l’ONA. Comme chaque année à la conférence de l’ONA, Ammy Webb, consultante média, a fait salle comble avec son « top ten » des tendances technologiques appliquées aux médias.

Voici le cru 2010 : 1-Le scan de codes-barres par téléphones mobiles Utilisé depuis une quinzaine d’années en Asie, le fait de scanner, via des smartphones, des codes-barres, répartis un peu partout dans la ville et les médias, se développe fortement aux USA. Il permet de renforcer l’engagement du média et de ses annonceurs avec son audience. Extension progressive vers la reconnaissance optiques de caractères. 2-Les clôtures géolocalisées Aujourd’hui, les gens qui utilisent Foursquare ou Yelp peuvent tricher sur leurs vrais lieux d’enregistrement manuel. Autres exemples : 5-Le tri sélectif dynamique.

Médias sociaux > Ces entreprises qui ne comprennent pas les médi. J’ai récemment découvert, dans le cadre d’une présentation lors du salon eMarketing, l’offre d’affiliation de Tradedoubler “adaptée” aux réseaux sociaux : td Social Network.

Médias sociaux > Ces entreprises qui ne comprennent pas les médi

Les réseaux sociaux ne sont pas un carrefour d’audience que les marques doivent investir en utilisant les règles du Web 1.0 Il est vrai que le soi-disant pouvoir de recommandation des internautes, l’audience et nombre d’inscrits de Facebook, le côté “must be there” des médias sociaux et les budgets désormais alloués par certaines entreprises (Les médias sociaux : première priorité marketing en 2010 ?) , obligent les sociétés issues des offres webmarketing traditionnelles à adapter leur offre. Sauf que bien souvent, soit le discours est confus et souvent faux, l’entreprise essayant d’adapter son discours aux nouveaux impératifs que représentent les médias sociaux et en se positionnant comme pseudo experte (Et toi, tu es un Social Media Expert ?) Le cas de l’offre TradeDoubler. Très mauvais exemple de ges.

Wisdom Of The Brain.