background preloader

Ecologie polituque développement durable

Facebook Twitter

Université Jean Monnet - Bienvenue. (1) Environnementalisme et associations écologiques aux Etats-Unis : le cas de la baie de San Francisco. White Kossoff Anarchisme, libertarisme et environnementalisme. Sources et fondements.

White Kossoff Anarchisme, libertarisme et environnementalisme 

Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Protection des forêts et environnementalisme colonial : Indochine, 1860-1945. Notes Robert WHITE, « American environmental history : the development of a new field », Pacific Historical Review, 54-4, 1985, p. 297-335.

Protection des forêts et environnementalisme colonial : Indochine, 1860-1945

Catherine LARRÈRE, Raphaël LARRÈRE, Du bon usage de la nature. Pour une philosophie de l’environnement, Paris, Aubier, 1997. Aux origines de l'écologie. Notes D.

Aux origines de l'écologie

Worster, Les pionniers de l'écologie, Une histoire des idées écologiques, Sang de la terre, Paris, 1992, p.365. Dang-Tam N., La guerre chimique, La Recherche, n°5,1970, pp.448-449. Orians G. H., Pfeiffer E. <i>Histoire de l'écologie politique</i> Il est toujours étonnant pour des militants qui rejoignent Les Verts venant d’organisation de la gauche classique ou radicale de voir combien il y a peu de références idéologiques communes, peu d’auteurs de références qui font l’objet de formation ou de débat.

<i>Histoire de l'écologie politique</i>

Le livre de Jean Jacob a ce premier intérêt de rappeler avec pédagogie quelques unes des réferences de base de l’écologie politique. Jean Jacob ("Histoire de l’écologie politique") nous rappelle opportunément que même si le parti écologiste est le fruit d’une rencontre entre différents mouvements issus des années 70 (régionalistes, féministes, autogestionnaires etc.), c’est d’abord la question du rapport de l’humanité à la nature qui fait l’originalité de l’écologie politique. Il montre que se limiter à la simple question de la "protection de l’environnement" ne permet pas de comprendre la pensée écologiste et ses différents courants. Silent Spring - Exhibition Overview. Un demi-siècle d’environnementalisme. Alors que les ressources naturelles semblaient encore illimitées, que l’agriculture s’intensifiait et que la productivité augmentait de façon vertigineuse, ce livre a changé notre compréhension de l’environnement, et surtout du rôle que nous jouons dans notre environnement.

Un demi-siècle d’environnementalisme

Rachel Carson a fait valoir qu’il est plus correct d’appeler les pesticides « biocides » en raison de leurs effets néfastes sur l’environnement, qui se limitent rarement aux espèces nuisibles ciblées. Constatant que l’usage aveugle des pesticides tuait les oiseaux chanteurs, elle s’inspira d’un poème de John Keats —« Et aucun oiseau n’y chante » pour trouver le titre de son livre. Elle savait aborder les questions techniques dans un style poétique et accessible, touchant ainsi un large public.

Elle a ainsi fait germer une prise de conscience environnementale et Le Printemps silencieux devint rapidement un best-seller à travers le monde. Plus d’informations: Histoire de l'Ecologie et de l'Ecologisme : précurseurs et problématiques. Présentation de l'ORSE Orse - Observatoire sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises. Le développement durable : l’histoire d’un rêve ? - Sciences. Développement durable ? Qui sommes-nous ? S’engager dans le développement durable est le défi majeur de notre 21ième siècle.

Qui sommes-nous ?

Développement durable. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Développement durable

Diagramme du développement durable : une approche globale à la confluence de trois préoccupations, dites « les trois piliers du développement durable ». Pour atteindre les objectifs du développement soutenable, il faut notamment faire appel à des ressources naturelles, minérales et vivantes qu'on peut selon leur vulnérabilité classer en « pas, peu, difficilement, coûteusement ou lentement renouvelables ». Les aménageurs et gestionnaires peuvent alors chercher à les restaurer, les protéger et les économiser, et le cas échéant à compenser ses impacts Le développement durable (anglais : sustainable development qui peut aussi être traduit en français par développement soutenable) est une conception du bien commun développée depuis la fin du XXe siècle.

Considérée à l'échelle de la planète, cette notion vise à prendre en compte, outre l'économie, les aspects environnementaux et sociaux qui sont liés à des enjeux de long terme. Le développement de l'écologie scientifique et l'émergence des éthiques de l'environnement - Centre Alexandre Koyré Histoire des Sciences et des Techniques. Informations pratiques : 2ème et 4ème Mercredi de 10 h à 12 h (Salles : Baleine 3 et Baleine 2 : bâtiment de la Baleine, longeant l’enclos à Wallabi), à partir du 9 novembre 2011 Dans les développements de l’écologie scientifique et des éthiques de l’environnement un des noyaux épistémologiques fondamentaux est représenté par la confrontation multidimensionnelle entre holisme et réductionnisme.

Le développement de l'écologie scientifique et l'émergence des éthiques de l'environnement - Centre Alexandre Koyré Histoire des Sciences et des Techniques

Dans les études d’écologie évolutive concernant les populations et les communautés animales et végétales l’affrontement entre l’individualisme et le holisme méthodologique s’est structuré autour du problème de la valeur de réalité, ainsi que de l’opérationnalité de différentes unités de sélection telles que : le gène (selfish gene), l’individu (individual selection et kin selection), la population (group selection), l’espèce (species selection), entre autres.

Séminaires ouverts aux étudiants de master, doctorants et post-doctorants Séances Quelques titres de livres/articles conseillés : Acot, P. L'écologie scientifique - Une histoire des écologies comme - Etudes et Alternatives Ecologiques. L’éco-alternative se développe dans les interstices de la société.

L'écologie scientifique - Une histoire des écologies comme - Etudes et Alternatives Ecologiques

Dans cette partie, nous allons considérer les évolutions tonitruantes des regards scientifiques et politiques qui ont modelé et mis en perspective critique le rapport de nos sociétés à la nature. Biologie : le renouveau de l'écologie scientifique. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Hervé Kempf L'écologie scientifique va bien et veut le faire savoir.

Biologie : le renouveau de l'écologie scientifique

Début septembre, près de mille écologues se sont retrouvés à Montpellier pour la conférence "Ecologie 2010", qui a réuni toutes les spécialités d'une discipline paradoxalement méconnue du grand public. "C'est la première fois que tout le monde se réunissait, dit Jacques Roy, chercheur au CNRS, coprésident de la manifestation. Il y a vingt ans, la discipline était dominée par l'écologie fonctionnelle et l'écologie des populations. Colloque Geographie, ecologie, politique_Presentation et Inscription.pdf (Objet application/pdf) Document sans nom. Projet scientifique Le texte du colloque est également disponible ici en pdf. Contexte scientifique Des occasions manquées On sait que les liens historiques de la géographie française avec l’environnement sont à la fois proches et conflictuels, et en tout état de cause excessivement passionnels. Historiquement fondée sur le modèle des sciences naturelles mais prudente vis-à-vis de tout déterminisme, au service de l’État aménageur en métropole ou de la mise en valeur des colonies, puis résolument spatialiste « hors-sol » ou foncièrement physique « contre-nature », la géographie française a connu autant d’opportunités que d’hésitations à problématiser les liens entre « société » et « nature » autrement que dans une vision descriptive ou fonctionnelle.

La division entre géographie humaine et géographie physique fut en quelque sorte un constat d’échec, mais qui doit s’évaluer dans un contexte où l’ensemble des sciences est traversé par les mêmes contraintes. La démarche du colloque. L'écologie est-elle encore scientifique ? (note de lecture) Qu’est-ce que l’écologie, entendue comme discipline scientifique ? Il s’agit d’une science complexe, car multidisciplinaire et multiscalaire, qui mobilise aussi bien des géologues que des géographes, hydrologues, chimistes etc. dans une approche globale, pour étudier les conditions d’existence et les interactions entre les organismes et leur environnement.

Dès le premier chapitre, Christian Lévêque éclaircit la question et en trace les différents courants. Son projet est bien de redessiner les contours de cette science, pour mieux la séparer des discours qui s’appuient – souvent fallacieusement – sur elle. En effet, comme l’écologie est aussi « la science des relations entre les hommes-sociétés et la nature-écosystèmes », nombreux sont ceux qui tombent dans des tentations normatives. « Des discours incantatoires et idéologiques sur la biodiversité ».

Les mensonges par omission ne seraient pas que le fait de la deep ecology. Enseignement 2011-2012 — Le développement de l’écologie scientifique et l’émergence des éthiques de l’environnement. Donato Bergandi, maître de conférences au Muséum national d'histoire naturelle (TH) S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras. 2e et 4e mercredis du mois de 10 h à 12 h (MNHN, salle Baleine 3, puis salle Baleine 2, 57 rue Cuvier 75005 Paris), (voir programme détaillé)

ECOLOGIE_POLITIQUE__2.pdf (Objet application/pdf) Géographie de l’environnement, écologie politique et cosmopolitiques. 1Dans leur récent Dictionnaire de la géographie, Jacques Lévy et Michel Lussault identifient la « nouvelle géographie de l’environnement » comme un des trois courants qui structurent actuellement la géographie française. Même si ce courant n’est, selon leurs termes, « non encore complètement identifié » (Lévy et Lussault, 2003), on doit admettre que le simple fait d’être nommé représente une étape importante dans l’histoire et l’épistémologie de la discipline. Car la géographie n’a jamais su, depuis qu’elle a pu se constituer en école nationale, sérieusement considérer la question environnementale comme faisant ontologiquement corps à son champ d’intervention.