background preloader

Peine de mort

Facebook Twitter

PDM - La peine de mort dans le monde. La peine de mort dans le monde en cinq chiffres. Le nombre d'exécutions a fortement augmenté l'an dernier, selon le rapport annuel de l'ONG Amnesty International.

La peine de mort dans le monde en cinq chiffres

Principalement à cause de deux pays. ont été exécutées en 2013 dans le monde, un chiffre en progression (+15%) par rapport à l'anné précédente*. Selon le rapport, l'Iran et l'Irak sont à l'origine de cette forte augmentation, ces deux pays ainsi que l'Arabie Saoudite étant responsables de 80% des exécutions confirmées à Amnesty pour 2013. Aucune condamnation à mort n'a par contre été appliquée en Europe et Asie centrale en 2013, ce qui n'était pas arrivé depuis 2009. Ces chiffres ne tiennent toutefois pas compte des milliers de peines capitales appliquées en Chine, Pékin entretenant le secret le plus total à ce sujet. Ont procédé à des exécutions en 2013, contre 37 par exemple en 1994, selon le décompte de l'ONG, ce qui indique une tendance globale à la diminution du nombre d'États où les exécutions sont menées. 15 méthodes de torture qu'on ne souhaite à personne.

Depuis l'apparition des conflits, les hommes ont rivalisé d'ingéniosité pour obtenir des informations de la part de soldats capturés - ou simplement pour le désir de vengeance, ou encore le plaisir de l'humiliation.

15 méthodes de torture qu'on ne souhaite à personne

Et lorsque l'on pense à la créativité qui a été déployée dans le seul but de faire souffrir, ça fait froid dans le dos. Voici 15 méthodes de tortures qu'on ne souhaite à absolument personne (même à nos pires ennemis). Désactiver la lecture automatique 15. La cage de fer Principalement utilisée au Moyen-Âge, cette méthode consiste à enfermer une personne dans une cage en fer ayant la forme d'un corps humain. 14. Cette pièce de métal, pointue au deux extrémités, était attachée au cou des prisonniers (comme ci-dessus). 13. Fait en métal ou en bois, ce collier est à la fois douloureux et humiliant. 12. 11. Cet instrument de torture à la forme d'un sarcophage est fait de fer ou de bois. 10. Cette torture consiste à forcer une personne à s'asseoir sur une barre large et pointue. 9. La peine de mort, par Philippe Rekacewicz (Le Monde diplomatique, septembre 2007)

Un petit point vert dans un océan de rouge : c’est la couleur du Rwanda sur cette mise à jour de la carte mondiale figurant le statut de la peine de mort… Pays qui, par une loi adoptée le 8 juin 2007 par l’Assemblée nationale et le 10 juillet 2007 par le Sénat, a aboli la peine capitale, y compris pour les crimes commis pendant le génocide.

La peine de mort, par Philippe Rekacewicz (Le Monde diplomatique, septembre 2007)

Le Burundi voisin pourrait bien, dans un proche avenir, suivre le même chemin puisque la révision en cours du code pénal prévoit aussi d’exclure la peine capitale pour tous les crimes. C’est un événement exceptionnel pour ces deux anciennes colonies belges meurtries par des années de guerres et de massacres, premiers pays abolitionnistes de la région. Au même moment, l’Ethiopie reprend les exécutions qu’elle avait cessées depuis 1998 et le parlement kényan vient juste de rejeter une motion déposée par l’opposition visant à abolir la peine capitale. En 1977, seuls 16 pays avaient aboli la peine capitale : il sont aujourd’hui 90. Lire aussi : Peine de mort. Peine de mort. Le 18 septembre 1981, par 363 voix contre 117, l'Assemblée nationale adopte, après deux jours de débats, le projet de loi portant abolition de la peine de mort présenté, au nom du Gouvernement, par Robert Badinter, garde des Sceaux, ministre de la justice.

Peine de mort

Douze jours plus tard, le texte est voté dans les mêmes termes par le Sénat, par 160 voix contre 126. C'est l'aboutissement du long combat mené depuis deux siècles par la cohorte de ceux qui, dans les enceintes parlementaires, dans les prétoires ou dans leurs écrits, ont défendu la cause de l'abolition devant une opinion réticente, voire résolument hostile.

Peine de mort en France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Peine de mort en France

La peine de mort en France a été abolie en 1981, faisant ainsi de la France le seul pays à avoir procédé à des exécutions capitales tout en étant membre de la Communauté européenne, ancêtre de l'Union européenne. Contrairement à ce que rapporte souvent la presse, ce n’est pas Christian Ranucci, mais Hamida Djandoubi qui, guillotiné le 10 septembre 1977 à la prison des Baumettes de Marseille, est la dernière personne à avoir subi la peine de mort en France. Histoire Époque gauloise Certains condamnés étaient conduits au lieu de supplice qui était le bord d'une falaise d'où ils étaient précipités.

César rapporte que les criminels étaient exécutés à l'occasion de grandes fêtes propitiatoires au cours desquelles ils étaient enfermés dans de grands mannequins de paille auxquels on mettait le feu[1]. Époque gallo-romaine et Bas-Empire Ancien Régime. Carte interactive : la peine de mort dans le monde - France-Diplomatie - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international. Peine de mort - France-Diplomatie - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international.