background preloader

Carambolages

Facebook Twitter

"Carambolages" au Grand Palais : l'expo qui décoiffe – Radio Notre Dame. Carambolages, le Petit Poucet. Carambolages au Grand Palais. Le Grand Palais et le très talentueux commissaire Jean-Hubert Martin nous invitent à un jeu de carambolages à travers une riche et très diversifiée sélection d’œuvres et d’objets d’art de toutes les époques, réunis par thèmes.

Carambolages au Grand Palais

À l’instar d’un jeu de domino, le parcours nous pousse d’une œuvre à une autre, qui se répondent de manière formelle et/ou symbolique, un délice pour l’imagination. Il y a quelque chose de jubilatoire et d’exaltant à aller d’un masque konden de Guinée à une peinture de Jean-Jacques Bachelier en passant par une œuvre de Carl Andre ou un Anorak inuptiat d’Alaska. Ce musée imaginaire est conçu pour laisser les yeux et l’esprit vagabonder au gré des découvertes et émotions artistiques, le parti pris curatorial nous y pousse en ôtant les cartels généralement placés à côté des œuvres et en les regroupant sur des écrans qui ponctuent les "espaces thématiques", ce qui désappointe ou contente selon les personnes. On vous laissera juge de vos carambolages préférés ! Carambolages, au Grand Palais. L’exposition Carambolages au Grand Palais est l’une de celles dont on parle le plus en ce moment, et à raison, tant elle interroge le visiteur et le pousse dans ses retranchements.

Carambolages, au Grand Palais

Dès l’entrée, on est happé par une gigantesque maquette, qui ne représente pas autre chose que Mnemosys, la mémoire. Le ton est donné : celui d’une exposition dans laquelle on s’explore autant soi que les œuvres qui se déroulent à travers le Grand Palais tel un grand serpentin, sur le principe du marabout de ficelle ou d’un jeu de domino : chaque oeuvre appelle la suivante, dans un joyeux mélange aussi bien temporel que formel qui fait se caramboler des pièces venues de musées très divers et qui n’auraient jamais dû se rencontrer, tels un parapluie et une machine à coudre sur une table de dissection : art antique, arts premiers, Renaissance, contemporain, art religieux ou profane, peinture, sculpture, textiles, arts décoratifs… « Carambolages », un melting-pot d’œuvres d’art au Grand Palais. Jean-Hubert Martin, commissaire de l’exposition, s’est amusé à mélanger les genres, les époques et les catégories.

« Carambolages », un melting-pot d’œuvres d’art au Grand Palais

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Roxana Azimi Bousculer les logiques chronologiques et catégorielles, briser les perspectives historiques, repenser notre approche traditionnelle de l’art. S’étonner, rire ou ricaner. Et au passage renouer avec le pur plaisir des formes. Telle est l’ambition de l’exposition « Carambolages », organisée par le commissaire Jean-Hubert Martin jusqu’au 4 juillet au Grand Palais. S’il est bien un mot qui hérisse l’ancien directeur du Musée national d’art moderne, c’est l’ennui. « On n’en peut plus des catégories que l’histoire de l’art nous inculque, confie-t-il. Pas de chef-d’œuvre ni d’icône Pour tisser la trame de son divertimento, Jean-Hubert Martin a sélectionné 185 œuvres dans un répertoire de 2 000 objets atypiques qu’il s’est constitué depuis des décennies. L'exposition "Carambolages" est au Grand Palais.

Des carambolages ont lieu dans les Galeries du Grand Palais à Paris jusqu'au 4 juillet, sauf que ce ne sont pas des voitures qui s'entrechoquent, ce sont des œuvres d'art qui s'accrochent.

L'exposition "Carambolages" est au Grand Palais

Et la première qui attire le regard c'est celle réalisée par l'artiste italien Maurizio Nanuncci qui a écrit au néon "Listen to your eyes", "Écoutez avec vos yeux", devise de l'exposition Carambolages imaginée par l'historien de l'art Jean-Hubert Martin qui a assemblé 180 œuvres de tous les continents, de l'antiquité à nos jours, de toutes les tailles, de toutes les matières. Carambolages Au Grand Palais : L'exposition Qui Ouvre Les Yeux Et Réveille Les Neurones.

Le Grand Palais propose jusqu'au 4 juillet 2016 l'exposition "Carambolages".

Carambolages Au Grand Palais : L'exposition Qui Ouvre Les Yeux Et Réveille Les Neurones

Le principe de cette présentation est inédit en France : juxtaposer 184 objets et oeuvres d'art de toutes époques et de toutes provenances. Cette exposition originale est un cheminement dans l'art universel, un grand travelling artistique, où chacun se fait son propre film. La fin de l'histoire de l'art conventionnel ? Visite. Culturebox.francetvinfo. Le Grand Palais à Paris propose une déambulation au coeur de l'histoire des arts. 185 œuvres, issues d’époques, de styles et de pays différents, se télescopent et se répondent dans un parcours conçu comme un jeu de dominos.

culturebox.francetvinfo

Analogies ou dissonances. Carambolages, les photos de l'expo au Grand Palais : Gagnez vos places ! Pour sa grande exposition 2016, le Grand Palais nous propose une "traversée de l'art universel" en 180 oeuvres.

Carambolages, les photos de l'expo au Grand Palais : Gagnez vos places !

Intitulée Carambolages, cette expo souhaite nous faire dépasser notre vision traditionnelle de l'art avec un "nouvel ordre à trouver", une conception "transculturelle" de l'art à découvrir du 2 mars au 4 juillet 2016 ! Et on a des places à vous offrir les amis ! Avec son exposition Carambolages, le Grand Palais présente une relecture de l'art du 2 mars au 4 juillet 2016. Invité par la Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais, Jean-Hubert Martin a réuni plus de 180 œuvres de toutes périodes et de toutes cultures selon une logique d'association d'idées et de formes, s'affranchissant ainsi des codes de l'histoire de l'art.

Tel un film narratif, en séquence continue, les oeuvres présentées dans les Galeries Nationales du Grand Palais nous content une histoire, grâce à leur fort impact visuel et leurs affinités formelles ou mentales bien amenées. L'Art de Muser: Quel Carambolage ? Élitisation ou démocratisation du musée ?