background preloader

Intégrateur hydraulique/ réseaux

Facebook Twitter

Eau potable en France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Eau potable en France

Impact d'une goutte d'eau En France, la distribution d'eau potable est une compétence dévolue aux communes ou à leurs groupements en vertu de la loi sur l'eau du 3 janvier 1992. Pour pouvoir être qualifiée de potable et être distribuée à la population, l'eau doit satisfaire aux prescriptions de divers décrets[1] qui fixent, pour une longue liste de paramètres, les valeurs à ne pas dépasser. Par exemple, celui du 20 décembre 2001 ramène de 50 à 25 µg/l la teneur maximale en plomb à compter du 25 décembre 2003[2]. Au niveau européen, plusieurs conventions et directives (notamment la convention d’Aarhus du 25 juin 1998 et la directive cadre sur le bon état écologique et chimique des ressources en eau de 2000), font de l’information et de la participation du public un enjeu majeur[3]. Depuis le milieu des années 1970, les pays industrialisés connaissent des changements socio-économiques qui engendrent de nouvelles formes de précarité.

Histoire Eau Hyères - Historique de l'eau potable en France - par Michel AUGIAS. Au moyen âge l'eau suit la pente naturelle du terrain et elle est canalisée en suivant la topographie des lieux qu'elle traverse.

Histoire Eau Hyères - Historique de l'eau potable en France - par Michel AUGIAS

Toute la vie sociale, château fort, monastère, ferme ou village, s'organisent suivant la proximité des rivières qu'elles dérivent, parfois sur plusieurs kilomètres. C'est le cas à Hyères avec le canal Jean Natte dont la construction commença dès 1458 Sur les hauteurs des monts de la Provence où il n'y a ni sources, ni ruisseaux, sur des surfaces constituées de dalles calcaires plus ou moins inclinées (appelées "impluvium" ont été creusée de petites rigoles afin de récupérer les eaux de pluie et de ruissellement qui sont dirigées vers une cavité. Celle-ci est souvent recouverte de coupole faite de pierre empilées suivant la technique des pierres sèches. Cet ouvrage s'appelle un "aiguier" (de l'occitan aiga : eau). A partir des années 1700 / 1750, les villes cherchent à capter des sources existantes afin de mettre en place des fontaines publiques.

Histoire du traitement de l'eau potable. Histoire du traitement de l'eau potable Les hommes ont été alimentés en eau depuis des siècles.

Histoire du traitement de l'eau potable

Avant, l'eau de rivière fournissait directement l'eau dans le but d'être potable. Lorsque les gens restaient en permanence à un certain endroit, c'était toujours près d'un lac ou d'une rivière. Lorsqu'il n'y avait pas de rivière ni de lacs, les peuples utilisaient les eaux souterraines pour avoir de l'eau potable. Elle était pompée depuis des puits. Lorsque la population humaine a commencé à s'agrandir intensément, les approvisionnement en eau n'était plus suffisants. Le peuple Perse ont recherché des rivières et des lacs souterrains. Figure 1: bains publiques à Mohenjo-Daro, Pakistan Les Romains furent les plus grands architectes et constructeurs de réseaux de distribution d'eau. Figure 2: un aqueduc Romain Après la chute de l'empire romain, les aqueducs ne furent plus utilisés.

Eau assainissement 010910 1 historique eau(1) FA EV E EAU ET HOMME DANS L HISTOIRE. Smart grid. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Smart grid

Le smart grid est une des dénominations d'un réseau de distribution d'électricité dit « intelligent » qui utilise des technologies informatiques de manière à optimiser la production, la distribution, la consommation et qui a pour objectif d’optimiser l’ensemble des mailles du réseau d'électricité qui va de tous les producteurs à tous les consommateurs[1] afin, selon ses initiateurs, d’améliorer l'efficacité énergétique de l'ensemble. L'apport des technologies informatiques est supposé permettre d'économiser l'énergie en lissant les pointes de consommation et en diminuant les capacités de production en pointe qui sont les plus coûteuses, de sécuriser le réseau et d'en réduire le coût. Le "smart grid" est présenté comme une façon de diminuer les émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le réchauffement climatique.

Parfois, le smart grid est décrit comme l'une des composantes de la notion de ville intelligente (smart city). Procedia Engineering lié à water + modeling. Hydraulic Modeling Pipe Network Analysis. A Tool for Practical Simplification of Water Networks Models. Sciencedirect articles 22Mar2016 12 40 27.