background preloader

Veille semaine 23 mai #fmcnewtechofficiel #tes75

Facebook Twitter

E-tourisme : un parcours client sophistiqué mais personnalisé. Comment connaître votre positionnement sur google ? Connaissez-vous votre positionnement sur Google ?

Comment connaître votre positionnement sur google ?

Vous trouverez dans cet article une méthode efficace pour connaître et suivre vos positions sur Google. Connaître avec exactitude votre positionnement sur Google est indispensable avant de vous inscrire dans une démarche de référencement naturel et de positionnement. L’analyse de la position de vos pages web sur vos mots clés est également indispensable avant d’engager une refonte de votre site internet, cela permet de rediriger proprement les pages de votre site qui bénéficient d’un bon classement sur Google (redirection 301). Les méthodes et les outils de suivi de positionnement Pour vérifiez votre positionnement sur Google, vous avez plusieurs méthodes et plusieurs outils à votre disposition. Le gros avantage des solutions automatisées se traduit par un gain de temps. Nous allons nous concentrer sur la méthode manuelle en utilisant le moteur de recherche Google.

Google : Les Cartes enrichies remplacent les Extraits enrichis. 3 conseils pour optimiser les contenus de votre e-commerce -joptimisemonsite. Référencement Naturel (SEO) Le référencement naturel, communément appelé SEO (Search Engine Optimisation) consiste à optimiser ses pages web afin d’être le mieux placé selon les requêtes dans les résultats des moteurs de recherche (sur la SERP, Search Engine Result Page).

Référencement Naturel (SEO)

Pourtant, le référencement sur les moteurs de recherches n’a rien de "naturel", car Google (le leader des moteurs) produit lui-même ses propres algorithmes dans le but de classer les sites web. Le référencement naturel s’oppose au référencement payant (SEA), constitué de résultats de recherches sponsorisés, c’est-à-dire que ces sites web ont payé pour apparaître en première page sur une recherche spécifique et en fonction d'une cible définie.

Google considère les URL dans les (i)frames comme des backlinks. Google Local affiche des avis locaux récupérés sur des plateformes tierces. Google affiche de plus en plus d’avis locaux provenant d’un groupe restreint de sites d’avis à l’intérieur du panneau de son Knowledge Local (résultats locaux avec une carte de proximité en entête).

Google Local affiche des avis locaux récupérés sur des plateformes tierces

Les sites d’avis que Google regroupe dans une sous-section dénommée “Avis des internautes”, après la sous-section “Avis Google”, sont principalement Booking.com (en France), Princeline, Agoda… C’est la première fois que Google Local a recours a des plateformes tierces dont les avis locaux sont certifiés “validés” (manuellement ?). Ainsi, après une recherche d’hôtels, Google affiche les résultats locaux, après les 4 annonces Adwords. Seuls les 3 premiers résultats locaux sont affichés dans le panneau. Communiqué Booking publie son étude 2016 sur le tourisme durable. Booking.com, leader mondial de la réservation d’hébergements en ligne, dévoile les conclusions tirées de son rapport international Sustainable Travel Report [1], permettant ainsi de comprendre ce que les voyageurs entendent par « tourisme durable », comment ils perçoivent l’hébergement respectueux de l’environnement et ce que l’avenir réserve aux voyageurs éco-responsables.

Communiqué Booking publie son étude 2016 sur le tourisme durable

Les données ont été collectées dans 10 marchés, auprès de 1 000 personnes interrogées dans chaque pays. Les sondés devaient être âgés d’au moins 18 ans, avoir voyagé au moins une fois en 2015 et avoir prévu au moins un voyage pour 2016. Communiqué La Com des Com Hôtel : la nouveauté sur le segment de l’hôtellerie d’affaires.

26 mai 2016 à 08h27min par TH - Mots clés : voyage d’affaires - (note moyenne pondérée par le nombre de votes) Contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité.

Communiqué La Com des Com Hôtel : la nouveauté sur le segment de l’hôtellerie d’affaires

TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. La Com des Com lance un portail web fédérant la communauté des professionnels en déplacement. C’est à la fois le réseau social professionnel du voyageur d’affaires individuel mais surtout la centrale de réservation hôtelière en ligne proposant un panel de services dédiés et adaptés à cette communauté via une plateforme technologique de distribution made in France. #TNWCEurope YQ libère les touristes des files d’attente. La startup hollandaise YQ veut transformer les longues files d’attente devant les musées en une attente toujours réelle...mais virtuelle.

#TNWCEurope YQ libère les touristes des files d’attente

Les grandes villes européennes sont riches de culture, dispersée sur nombre de lieux touristiques. Musées, parcs, galeries et monuments sont autant d’endroits prisés par les touristes qui peuvent attendre plusieurs heures pour y accéder. La startup hollandaise YQ, rencontrée à Amsterdam lors de l’événement The Next Web Conference Europe, les 26 et 27 mai 2016, permet de supprimer l’attente physique devant les lieux touristiques. L’idée est très simple : quand le visiteur arrive dans un musée très prisé qui lui indique trois heures d’attente, il achète son billet d’entrée via l’application YQ qui va le comptabiliser dans la queue.

Pendant ce temps, l’utilisateur a la possibilité de vaquer à d’autres occupations, et des notifications lui rappelleront sa place dans la file et le moment de venir pour entrer dans le musée. Gifs.com : créer et éditer un GIF simplement à partir de n'importe quelle vidéo. Google lance Data Studio, un outil gratuit pour visualiser des données et générer des reportings. Google lance Data Studio, un outil gratuit pour visualiser des données et générer des reportings. Les e-mails transactionnels cliquent davantage que les newsletters. Les e-mails transactionnels cliquent davantage que les newsletters. Découvrez l'opération de séduction de Booking avec sa charte des bonnes pratiques - Artiref. Booking.c0m a largement communiqué la semaine dernière, mi mai, sur sa charte de bonnes pratiques.

Découvrez l'opération de séduction de Booking avec sa charte des bonnes pratiques - Artiref

Oui, oui, vous avez bien lu, Booking.c0m s’engage en 24 points sur des bonnes pratiques qu’ils souhaitent honorer. L’introduction de cette charte (téléchargeable en PDF en fin d’article) rappelle au combien Booking.c0m a évolué ces dernières années, avec ses engagements auprès de l’autorité de la concurrence (juillet 2015) et la publication de la loi dite Macron au JO du 6 août 2015. Booking.c0m propose cette charte afin de créer de la valeur pour les hôteliers et de la satisfaction pour les consommateurs.

On arrive réellement à un tournant dans la communication et, peut-être, la considération que Booking.c0m porte à ses « partenaires ». Il précise d’ailleurs que la législation l’a fait plier sur certains points, cette charte est une manière d’utiliser les impératifs légaux dans le façonnage de son image. Bonne pratique N°1 Bonne pratique N°2 Bonne pratique N°3 Bonne pratique N°4. La confiance, pilier fondamental de l’économie collaborative. Blablacar et la NYU Stern viennent de dévoiler leur étude « Entering The Age » au cours d’une conférence au siège social du site de covoiturage.

La confiance, pilier fondamental de l’économie collaborative

L’enquête examine la manière dont la confiance est créée en ligne, avec ses implications pour l’économie collaborative et la société en général. Elle met aussi en avant le changement, en cours, des comportements face aux plateformes collaboratives. « La confiance est au cœur de toute relation humaine et c’est aussi la sève des rapports humains », affirme d’entrée de jeu Verena Butt d’Espous, responsable de la communication corporate de Blablacar. Co-écrite par Frédéric Mazzella, Fondateur de Blablacar, et Arun Sundararajan, Professeur à l’école de commerce de l’université de New York NYU Stern, l’enquête traite un sujet bien particulier : la confiance au sein des plateformes en ligne et particulièrement sur celle de Blablacar. Chatbots et assistants personnels façonnent le web de demain. Mardi soir j’ai participé à un meetup sur les chatbots.

Chatbots et assistants personnels façonnent le web de demain

Le sujet est particulièrement chaud en ce moment, car en quelques mois, de nombreuses startups ce sont lancés sur le créneau, de même que quasiment les plus gros acteurs : Microsoft, Facebook et dernièrement Google. Bon en fait pas tout à fait dans la mesure où Google n’a pas lancé d’outils pour créer des bots, mais plutôt un assistant que l’on peut solliciter à travers une application mobile ou une enceinte connectée (les détails sont ici : Building the next evolution of Google).

Si Google n’a pas voulu faire comme Microsoft et Facebook, c’est que les chatbots ne sont que la partie visible de l’iceberg, ils ont préféré se concentrer sur le coeur du réacteur : l’intelligence artificielle (cf. Google’s CEO sums up his AI vision: “Hi. How can I help?”).