background preloader

Droit des enfants

Facebook Twitter

Apprentis d'Auteuil : Les droits des enfants font-ils peur aux adultes ? Pour les 25 ans de la Convention internationale des Droits de l’enfant, la Fondation des Apprentis d’Auteuil organisait une table ronde, ce jeudi 11 décembre, à Paris, sur le thème : Comment permettre aux enfants le plein exercice de leurs droits ?

Apprentis d'Auteuil : Les droits des enfants font-ils peur aux adultes ?

Alors que le ministère lance un vaste projet de lutte contre le décrochage scolaire, la Fondation des Apprentis d’Auteuil, engagée dans la prévention des difficultés et la protection de l’enfance, propose une réflexion sur l’appropriation de ces droits par les intéressés eux-mêmes. Pour les intervenants, conduits par Christine Rossignol, directrice du pôle scolarité et prévention du décrochage de la Fondation, les difficultés semblent liées à la peur et au manque d’expérience pratique.

Peur d’être débordés, pour des adultes qui craignent de voir leurs propres droits fragilisés au sein même de leur responsabilité éducative, et défaut de modèles pédagogiques adéquats, pour exercer ce qui ne peut s’apprendre de manière livresque. Deux dossiers pédagogiques pour aborder le thème des droits de l'enfant avec vos élèves. Pour sensibiliser les élèves aux droits de l’enfant, l’Unicef France propose à la communauté éducative (enseignants, pédagogues, éducateurs) des outils pédagogiques pour l’école primaire et le collège.

Deux dossiers pédagogiques pour aborder le thème des droits de l'enfant avec vos élèves

Clés en mains, adaptés aux pratiques pédagogiques et conformes aux programmes scolaires de l’Éducation nationale, voici deux nouveaux outils pour éduquer aux droits de l’enfant, au développement durable, à la citoyenneté et à la solidarité internationale : Un dossier pédagogique pour l’école primaireUn dossier pédagogique pour le collège. Le droit à la participation - fiche UNICEF enseignant. Protection de l'enfance - Ressources pédagogiques pour la protection de l'enfance. Les données annuelles chiffrées 2008-2009 de la politique sociale et de santé en faveur des élèves.

Protection de l'enfance - Ressources pédagogiques pour la protection de l'enfance

Outil pédagogique pour les enfants. Droits partagés, des droits de l'homme aux droits de l'enfant. Les Itinéraires de Citoyenneté. Espace éditions Partenaires Newsletter LexiqueContact BibliographieEspace Editions Suivez-nous sur Facebook & Twitter.

Les Itinéraires de Citoyenneté

Éduquer à Internet sans diaboliser, c’est possible ! Il est tout à fait possible d’éduquer nos élèves à Internet sans entrer systématiquement par les les dangers et ainsi promouvoir les usages constructifs tout en prévenant les dérives… Pourquoi ?

Éduquer à Internet sans diaboliser, c’est possible !

Parce que l’école ne peut ignorer les bouleversement que le numérique apporte dans notre société, notre vie quotidienne, nos façons de comprendre et d’apprendre. Parce que tous les élèves n’ont pas des parents forcément à l’aise avec les nouveaux usages liés au numérique et que l’école doit prendre sa part pour éviter que ne se creusent les écarts. Enfin, parce que la meilleure façon de permettre à nos élèves de tirer tout le parti de ces nouvelles possibilités est de les y accompagner et de jouer pleinement notre rôle d’éducateur aussi dans les espaces numériques.

Comment ? Les jeunes Canadiens ont besoin de moins de surveillance et plus de mentorat en ligne. Ottawa, ON (le 22 janvier, 2015) – Un nouveau rapport diffusé par HabiloMédias, le centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique, invite les parents, les enseignants et les décideurs à aider les jeunes Canadiens à relever les défis de l’ère numérique.

Les jeunes Canadiens ont besoin de moins de surveillance et plus de mentorat en ligne

Le rapport Jeunes Canadiens dans un monde branché : Tendances et recommandations se fonde sur des entrevues réalisées auprès d’enfants et adolescents, de parents et d’enseignants ainsi que sur un sondage national auprès d’élèves de la 4e à la 11e année, lequel a été réalisé entre 2012 et 2013. Le rapport offre des recommandations sur une grande variété de questions touchant les jeunes en ligne, y compris le sextage, l’utilisation excessive d’Internet, la cyberintimidation et les risques pour la vie privée. Il comprend également une analyse des 50 principaux sites préférés des élèves et des profils d’activités virtuelles d’élèves organisés par année scolaire. la solution consiste à créer une culture virtuelle empathique.

Plaquette sur la protection des enfants sur internet. Sur le droit chemin : Enseigner aux enfants un comportement éthique et sécuritaire en ligne - Page portail. Jouer en classe autour du fait religieux et de la laïcité. Gabrielle Hardy-Engelson, professeure des écoles à Paris, bien avant les évènements de Charlie hebdo, cultivait l’ambition pour ses élèves de construire « une citoyenneté critique et partagée, ouverte à l’altérité. » Dans sa classe de CE2 elle donne corps à cette ambition et à celle d’un enseignement de la morale laïque en collaboration avec l’association Enquête.

Jouer en classe autour du fait religieux et de la laïcité

Lundi après-midi, les élèves de CE2 de l’école parisienne Maurice d’Ocagne s’agitent, rangent leurs cahiers, préparent les dictionnaires et forment des groupes de travail prêts aux « défis » du jour. Les élèves jouent à l’Arbre à Défis, un jeu épistémique conçu par l’association Enquête comme une initiation savante et ludique au fait religieux et la laïcité. L’objectif est de faire gagner à son équipe des points qui se traduisent par des feuilles d’arbre aux couleurs des différentes équipes. Cyberviolence : un collégien sur cinq est concerné. Si la violence a toujours existé dans les établissements scolaires, elle a pris un tour nouveau ces dernières années avec la démocratisation du numérique.

Cyberviolence : un collégien sur cinq est concerné

Désormais, la brutalité que peuvent avoir les élèves entre eux ne se limite plus à la cour de récréation ou à la classe. Elle se répand aussi en ligne, sur les réseaux sociaux, par SMS ou sur les plateformes de vidéo en ligne. Ce phénomène est baptisé "cyberviolence" ou "violence en ligne". Or selon une enquête du ministère de l'éducation nationale, celui-ci tend à se développer dans les collèges. En 2011, 9 % des élèves déclaraient avoir été insultés ou humiliés par SMS ou Internet. C'est pratiquement un élève sur cinq. Le happy slapping consiste à filmer une agression avec un mobile.

Parmi ceux qui subissent ces violences en ligne, nombreux sont ceux qui n'osent pas en parler. Plus généralement, cette violence en ligne ne touche pas davantage les établissements difficiles de ceux réputés calmes. . ( photo : CC BY-NC-SA kid-josh )