background preloader

Éduquer à Internet sans diaboliser, c’est possible !

Éduquer à Internet sans diaboliser, c’est possible !
Il est tout à fait possible d’éduquer nos élèves à Internet sans entrer systématiquement par les les dangers et ainsi promouvoir les usages constructifs tout en prévenant les dérives… Pourquoi ? Parce que l’école ne peut ignorer les bouleversement que le numérique apporte dans notre société, notre vie quotidienne, nos façons de comprendre et d’apprendre. Parce que tous les élèves n’ont pas des parents forcément à l’aise avec les nouveaux usages liés au numérique et que l’école doit prendre sa part pour éviter que ne se creusent les écarts. Enfin, parce que la meilleure façon de permettre à nos élèves de tirer tout le parti de ces nouvelles possibilités est de les y accompagner et de jouer pleinement notre rôle d’éducateur aussi dans les espaces numériques. Comment ? L’idéal est de pouvoir intégrer le numérique au quotidien de nos cours afin d’éduquer nos élèves en contexte d’utilisation réelle et concrète au service de leurs apprentissages. Et pour avoir de l’aide et des supports ?

http://ecolededemain.wordpress.com/2014/03/18/eduquer-a-internet-sans-diaboliser-cest-possible/

Related:  Usages pédagogiques du numériqueRessources 2.0Médias Sociauxprojet NookapisÉduquer au web

Plus de 50h de vidéo sur les usages du numérique dans l’éducation Vous trouverez ci-dessous plus de 50 heures de vidéo des experts du moment sur les questions du numérique dans l’éducation : Cultures numériques Culture numérique par Hervé Le Crosnier, CEMU Université de Caen, 2012 (16h)Les nouvelles technologies : révolution culturelle et cognitive par Michel Serres, INRIA, 2007 (1h)L’humanisme numérique par Milad Doueihi, ESEN, 2013 (1h)L’innovation et le numérique par Michel Serres, Université Paris 1, 2013 (1h) Société numérique Génération Y, mythe ou réalité ? Education et numérique

Modules interactifs pour Décrypter images, photo, film Decryptimages. Site d'éducation aux images fixes et animées, réalisé conjointement par la Ligue de l'enseignement et l'Institut des images (France). Analyses disponibles par tranches d'âge. Une section Formation très complète. Ce site Internet est le fruit d’une longue collaboration entre la Ligue de l’Enseignement et l’Institut des Images.

Instagram®, Snapchat®, Vine®... Où comment partager ses photos, ses vidéos Snapchat® C’est une application, pour appareils mobiles (ordiphones et tablettes, IOS et Android), de partage éphémère de photos et/ou de vidéos appelées "Snaps". Le temps de visualisation des snaps partagés est défini par l’émetteur (1 à 10 secondes) et sont envoyés à des contacts choisies. Le jeu, chez les ados, consiste à réaliser une capture d’écran du snaps pendant la durée du partage. Ces captures sont ensuite mises sur une page Facebook® pour y être commentées. Mon avatar La question de l'identité numérique des élèves fait constamment surface dans les médias et surtout auprès des intervenants dans les écoles. Les jeunes sont de plus en plus actifs à travers différents médias sociaux et autres outils du Web 2.0 dont plusieurs jeux en ligne. Ces jeux sont parfois prétextes à des comportements variables et pas toujours pour le mieux-être des enfants. Cette situation d'apprentissage et d'évaluation vise à travailler ces aspects de la vie des jeunes. Intention :

Éduquer à Internet sans diaboliser, c’est possible ! Parce que l’école ne peut ignorer les bouleversement que le numérique apporte dans notre société, notre vie quotidienne, nos façons de comprendre et d’apprendre. Parce que tous les élèves n’ont pas des parents forcément à l’aise avec les nouveaux usages liés au numérique et que l’école doit prendre sa part pour éviter que ne se creusent les écarts. Enfin, parce que la meilleure façon de permettre à nos élèves de tirer tout le parti de ces nouvelles possibilités est de les y accompagner et de jouer pleinement notre rôle d’éducateur aussi dans les espaces numériques. Comment ? L’idéal est de pouvoir intégrer le numérique au quotidien de nos cours afin d’éduquer nos élèves en contexte d’utilisation réelle et concrète au service de leurs apprentissages.

Comment toucher la communauté adolescente sur les réseaux sociaux De nombreux articles traitant de la migration des adolescents vers des réseaux sociaux que n’utilisent pas leurs parents ont été publiés cette année. Mais les habitudes des adolescents ont-elles changé ? Quelles sont leurs attentes, leurs aspirations, leurs craintes ? Et comment les marques peuvent-elles s’adapter à ces évolutions dans leur stratégie social-média ? C’est ce à quoi nous vous proposons de répondre à travers des exemples concrets. Comment utiliser Scoop.it ? Vous voulez faire de la veille ? Vous voulez partager vos articles ? Scoop.it: veille, visibilité ou curation? Curation (origine anglaise) est une pratique qui consiste à sélectionner, éditorialiser et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné. J'ai découvert Scoop.it surtout grâce à Twitter, en effet je voyais régulièrement passer des liens vers Scoop.it.

Facebook passé de mode ? Place à l'éphémère ! Depuis maintenant plusieurs semaines on voit se multiplier des articles qui laissent présager une baisse d’attractivité de Facebook auprès des jeunes. Une tendance qui s’affirme de jour en jour de l’autre côté de l’atlantique avec le succès des applications de messageries instantanées comme Whatsapp (17 milliards de messages par jour), Kik (30 millions d’utilisateurs), Line (100 millions d’utilisateurs) ou même KakaoTalk en Corée (70 millions d’utilisateurs)… Néanmoins c’était sans compter une nouvelle orientation avec la combinaison de l’instantanéité avec la péremption des messages. Un cocktail digital dont les adolescents sont très friands avec notamment le succès de Snappchat.

A 18 ans, ce jeune génie français a séduit Google Recevez nos newsletters : Un jeune inventeur français de 18 ans va participer en septembre à la finale de la «Google Science Fair» avec sa dernière invention, un réveil olfactif qui a plu au géant américain. Al’approche de la rentrée, un réglage quotidien et désagréable s’impose, celui de la sonnerie de son réveil. Les solutions alternatives contre l'infobésité L'infobésité est le terme québécois qui désigne la surcharge d'information (information overload en anglais). Elle décrit la situation d'abondance d'information, mais aussi d'incapacité d’assimilation et de réemploi de l’information, pour l’individu et pour l’organisation, ce qui pourrait avoir des conséquences sur la productivité et l’efficacité. Dans un article paru sur le blog Culture & TIC déjà en 2005, Olivier Thiebaut parlait de l'infobésité comme étant le mal de la société de l'information et le décrivait comme suit : « Qui ne s’est jamais perdu dans la profusion de ses favoris Internet ?

Élèves, créez vos jeux sérieux ! La "gamification" des expériences numériques est à la mode, et l'utilisation de jeux vidéos pour apprendre se fait tout doucement une place parmi les méthodes pédagogiques. Les enseignants cherchent donc des jeux adaptés à leurs objectifs et à leurs élèves. Tous espèrent que les éditeurs de jeux vidéos travaillent en collaboration avec eux, en adoptant les méthodes agiles de développement. Mais ces partenariats sont pour le moment difficiles à constituer et le coût d'une commande passée à un studio professionnel en fait reculer plus d'un, même quand la puissance publique participe au financement.

Valider l’info sur Internet : des outils pour éduquer La maîtrise et l’évaluation de l’information sont, selon les termes d’Alexandre Serres, un « enjeu éducatif majeur », « une condition de survie » dans notre société. Heureusement, les ressources ne manquent pas pour relever le défi. Piéger ou éduquer, cette alternative a enflammé la toile. Fin mars, un article intitulé « Comment j’ai pourri le web » paru sur la vie moderne, un site créé par quatre enseignants est repris par Rue 89 dans une rubrique « témoignage » sous le titre « J’ai piégé le Net pour donner une bonne leçon à mes élèves ».

Related:  Outils professionnelsamandine51300