background preloader

Poubelle

Facebook Twitter

Ces documents ont été sélectionnés lors de mes recherches, mais j'ai fais le choix de les mettre de côté au fils de mon travail (manque de pertinence)

2010PFE Rodier Maeva. L'« Oasis », un nouveau mode de vie :  écohabitat, écoquartier... Les oasis ne se trouvent pas que dans le désert, la preuve avec le projet « Oasis » de l’association Colibris.

L'« Oasis », un nouveau mode de vie :  écohabitat, écoquartier...

Il s’agit de mutualiser les ressources et autres espaces entre habitants d’un même immeuble, d’un même village… Qu’est-ce que Colibris ? Cette association a été créée en 2007 par Pierre Rabhi. Son orientation est de sortir l’individu de son isolement, voulu ou non, afin de s’investir dans une démarche collective. Il s’agit d’un travail que chacun effectue sur soi au service du groupe, de la collectivité. . « Colibris dessine la société de demain et explore les dernières initiatives écologiques et citoyennes qui participent à construire la société de demain », indique le site internet de l’association.

Relier les citoyens entre eux. Village associatif alternatif. Atteindre l’autonomie n’est pas donné à tout le monde.

Village associatif alternatif

Comme souvent, le travail en équipe répond à deux attentes: l’efficacité et le contact social. Les communautés ou villages alternatifs fleurissent, conjointement au changement progressif de paradigme Imaginez: non seulement, à plusieurs vous pourrez faire évoluer un espace conquis rapidement pour tendre à l’autonomie complète: plus de facture d’électricité, de gaz ou autres dépenses superflues. En multipliant les bonnes relations on peut vite renverser les choses, et ne plus tenter de survivre, mais au contraire, être heureux de travailler un peu pour perdurer l’autonomie alternative ! Révolution ! Communautés , collectifs, écovillages, squats… Annuaire alternatif France [PDF] Les réseaux : International, Europe, France, Québec, Canada. International Europe Gen-europe.org : Global ecovillage network, réseau Europe.Livre « Eurotopia : Living in community » Répertoire de collectifs et d’écovillages en Europe France Québec, Canada.

Manifeste des Oasis en Tous Lieux - Rappels des 16 idées forces - Pierre Rabhi et les Oasis en Tous (...) Une introduction au concept d’Oasis en Tous Lieux figure sur ce siteCette page en présente le Manifeste.

Manifeste des Oasis en Tous Lieux - Rappels des 16 idées forces - Pierre Rabhi et les Oasis en Tous (...)

Les Oasis en Tous Lieux sont à construire. Elles consistent en des regroupements géographiques d’unités de vie (terrain et habitat), fondées sur la terre nourricière et les échanges favorables à la reconstitution du lien social. 1. Mettre l’humain et la nature au cœur du développement. 2. 3. Pierre Rabhi et les Oasis en Tous Lieux. L’objet des Oasis en Tous Lieux est d’être des oasis de convivialité, d’abondance et de bien-être.

Pierre Rabhi et les Oasis en Tous Lieux

Les Oasis en tous lieux seront des graines d’espoir dans un monde désertifié par la rupture des liens sociaux et par la séparation d’avec le milieu naturel. Pierre Rabhi, paysan philosophe, est à l’origine du concept des Oasis en Tous Lieux dans les années 90. Nous présentons ici également quelques aspects de la pensée de Pierre Rabhi. Suivez l’actualité des écolieux, des Oasis en Tous Lieux, des projets d’écovillages, de l’habitat groupé et des alternatives écologiques dans la revue trimestrielle Passerelle Eco, et prenez part au réseau d’échanges éco qui vous donnera les moyens de faire avancer votre projet. La Méthode du Consensus - Présentation - entre éthique pragmatisme et - Groupes, Relation et Non Violence.

Une définition et quelques considérations pour commencer La MC est un processus qui se déroule en plusieurs phases et dans lequel on utilise diverses techniques de discussion, d’analyse et de débat, et grâce auquel, un groupe arrive à prendre des décisions sans avoir recours au vote.

La Méthode du Consensus - Présentation - entre éthique pragmatisme et - Groupes, Relation et Non Violence

Consensus signifie que l’on est d’accord sur quelque chose, mais ne signifie pas nécessairement accord total de tous sur tout, c’est à dire unanimité. L’unanimité peut être atteinte, mais ce n’est certes pas un objectif : le consensus tend à faire cohabiter les différences, non à les éliminer. Ainsi lors d’une décision consensuelle, il peut y avoir différents degrés d’accord et de nombreuses nuances au regard des engagements que les différents membres assument par rapport à une décision déterminée, cependant le tout a lieu de façon explicite et globalement accepté. L’adoption de la MC de la part d’un groupe peut se produire sur des bases consensuelles. Rouzeaud m. De l’expérimentation à l’institutionnalisation : l’habitat participatif à un tournant. Dossier : Effervescences de l’habitat alternatif Aujourd’hui, en France, le nombre de projets d’« habitat participatif » engagés est d’environ 200 [1].

De l’expérimentation à l’institutionnalisation : l’habitat participatif à un tournant

Ce nombre contraste avec le nombre de projets aboutis, évalué à une vingtaine. Toutefois, l’habitat participatif sort du strict cercle des initiés pour interpeller les acteurs institutionnels de la production de l’habitat, que sont notamment les collectivités locales et les organismes d’HLM. L’habitat participatif peut-il les conduire à repenser leur conception de l’habitat et la mise en œuvre des politiques qui y sont liées ? Est-il voué à « mourir de lui-même » ou à s’institutionnaliser [2] (Comeau 2004) ? Des intérêts bien partagés.