background preloader

Inspiration

Facebook Twitter

Le problème des geeks avec la politique. La lecture de la semaine est le dernier post sur le blog que Corry Doctorow (@doctorow) tient sur le site du quotidien britannique The Guardian, post de circonstance en ce jour de manifestation contre ACTA et en cette période où le Parti Pirate devient un acteur politique en Europe.

Le problème des geeks avec la politique

Le texte s’intitule : “Le problème des geeks avec la politique”. “Depuis le début des guerres de l’information, note Doctorow, les gens soucieux de liberté et de technologie ont dû naviguer entre deux écueils idéologiques : le déterminisme geek et le fatalisme geek. Deux écueils aussi dangereux l’un que l’autre. Le déterminisme geek consiste à mépriser toute mesure politique dangereuse et bête, toute tentative de régulation abrupte, sous prétexte qu’elle est technologiquement irréalisable. Image : “Peace and Code” extrait de Geek Politics (@GKPolitics), un passionnant documentaire sur la dimension politique de l’internet des geeks. Teaser Geek Politics from Dancing Dog Productions on Vimeo.

Xavier de la Porte. Vers une économie de la contribution. La solution du capitalisme à bout de souffle pourrait bien être à chercher du côté des logiciels libres.

Vers une économie de la contribution

Bernard Stiegler, philosophe, appelle à passer "du consumérisme toxique à une économie de la contribution". Ce n’est plus un secret pour personne : le capitalisme est en train d’être dévoré par ses propres effets toxiques. En 2005, parmi d’autres voix peu écoutées alors, une association française, Ars Industrialis, lancée par quatre philosophes et une juriste, avait sonné le tocsin.

A l’époque, leur manifeste décrivait les dangers d’un capitalisme “autodestructeur” et la soumission totale aux “impératifs de l’économie de marché et des retours sur investissements les plus rapides possibles des entreprises” et notamment celles actives dans les médias, la culture ou les télécommunications. Malaise du consumérisme L’homme habite un petit moulin industriel reconverti en maison à Epineuil-le-Fleuriel, au beau milieu de la France paysanne.

Où se situe la solution ? Poison et remède Telecomix. Association internationale pour une politique industrielle des technologies de l'esprit. Monnaies et numérique. Le monde du computationnel. Jean-Michel Salanskis th©Radio France Avec Jean-Michel Salanskis, professeur de philosophie des sciences, de logique et d'épistémologie à l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense.

Le monde du computationnel

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, notamment sur la philosophie des mathématiques, et il vient de publier aux éditions Encre Marine un petit ouvrage vraiment passionnant intitulé de manière assez énigmatique Le monde du computationnel. Dans ce livre, il n’entreprend rien de moins qu’une phénoménologie de l’informatique, c’est-à-dire une philosophie de cette expérience particulière qu’est l’usage d’un ordinateur. Comme toute bonne phénoménologie, l’exercice auquel il se livre est à la fois très descriptif mais c’est aussi un exercice spéculatif : interpréter, convoquer les philosophes (Gödel, Turing, Church, Heidegger, Marx) pour comprendre notamment quel monde est créé par l’informatique : qu'est-ce que le monde du computationnel ?

En quoi diffère-t-il de notre monde ? Internet Explorer Délation(s) Broadcast - La neuroscience computationnelle. LEGO Turing Machine. Les robots et nous (1/2) : "Ecce robot - Les humanoïdes au service de l’homme" L'univers des codes secrets, de l'Antiquité à l'Internet, de Hervé Lehning. L’art de cacher et de tromper est vieux comme le monde : à l’aube de notre histoire, Homère en parlait déjà !

L'univers des codes secrets, de l'Antiquité à l'Internet, de Hervé Lehning

Cet art de coder a engendré celui de décoder. Une lutte entre codeurs et décodeurs s’en est suivie tout au long de l’Histoire. Elle nous mène à notre époque où l’usage généralisé d’Internet rendent les codes indispensables. L’Univers des codes secrets décrit les méthodes de cryptage utilisées de tous temps et l’histoire notamment sociale, religieuse, politique, militaire ou bien encore industrielle qui leur est associée.

Ces codes se rangent dans deux familles : la stéganographie, qui s’efforce de cacher l’existence même d’un message, et la cryptographie qui cherche seulement à dissimuler son sens. Hervé Lehning De formation classique (Ecole normale supérieure, Maîtrises de mathématiques et d’histoire, Agrégation de mathématiques), Hervé Lehning a enseigné en écoles d’ingénieurs avant de devenir professeur de Mathématiques Spéciales au lycée Janson de Sailly à Paris.