background preloader

Droits d'auteur

Facebook Twitter

Droits d'auteur et crédits photo. Les droits d'auteur pour les nuls. J'avoue être surpris du retentissement qu'ont eu mes deux billets répondant à la tribune de Luc Besson et à l'interview de Frédéric Lefèbvre (j'ai eu plus de visites dans la journée de mardi que lors de la journée du 23 octobre 2008 où j'avais publié 63 billets de magistrats).

Les droits d'auteur pour les nuls

Cela révèle un véritable intérêt pour le droit de la propriété littéraire et artistique, discipline non pas complexe, mais contre-intuitive, à cause du parallèle fait avec le droit de propriété tout court, source de confusion chez les artistes eux-même (sur ce point, la tribune de Luc Besson était un exemple parfait). Alors je vous propose une explication, que j'espère simple, sur la propriété littéraire et artistique (PLA), aussi appelée propriété intellectuelle. Retenez d'ores et déjà une chose : ces expressions sont indivisibles. Les épithètes “ littéraire et artistique ” ou “ intellectuelle ” changent le sens du mot propriété.

Ce qui exclut que l'atteinte à la propriété littéraire et artistique soit un vol. Droits d’auteur pour les nuls. Comme mille autres l’ont fait avant moi, je tiens ici à résumer le principe des droits d’auteur avec des mots simples et compréhensibles pour tous.

Droits d’auteur pour les nuls

Nul doute que ceux qui en auraient le plus besoin ne me liront pas et préfèreront faire semblant d’ignorer la loi pour continuer à voler le bien d’autrui sans vergogne mais je gage que la majorité des internautes sont de bonne foi et ne connaissent pas toujours la signification du petit c entouré d’un cercle qui est apposé en bas des pages ou sur les photos ni ce que cela implique. Pour vous, donc, gens de bonne foi, pour vous photographes amateurs ou professionnels, voici l’explication du fameux © suivi du nom de l’auteur. Comme les photographes le constatent souvent à leur dépend, mettre ses photos sur internet, c’est s’exposer à se les faire voler. Et plus ces photos reçoivent de visiteurs, plus le risque s’accroît. C’est évidemment une erreur. Droits patrimoniaux le droit de reproduction (copyright)le droit de communication au public. Collection de perles sur le droit d'auteur français.

Comment fonctionne le droit d’auteur ? – Kit de survie du créatif. La notion de base absolue pour tout créateur.

Comment fonctionne le droit d’auteur ? – Kit de survie du créatif

Un poil théorique, mais ça passe vite. Le droit d’auteur français, un sous-groupe de la Propriété Intellectuelle, est inscrit dans la Constitution. Il est l’un des plus (le plus ?) Protecteur du monde pour les créatifs, autant en profiter. Il s’applique automatiquement, sans aucune formalité, dès la création d’une œuvre originale. Le droit moral C’est l’ensemble des droits relatifs à la paternité, à la propriété, et à l’intégrité d’une œuvre. Le droit moral regroupe donc plusieurs droits exclusifs, en voici les principaux. Ce droit moral est incessible, inaliénable, et imprescriptible. Traduction : vous ne pouvez le céder à personne, quel que soit le contrat qu’on vous fasse signer, même avec votre sang. Les droits patrimoniaux Ces droits sont ceux qui permettent à l’auteur de tirer profit d’une œuvre. On les appelle couramment droits d’exploitation.

La cession de droits. Droits d'auteur et crédits photo. Le droit d'auteur et le droit à l'image — Les droits d'auteur pour les nuls. Creative Commons : Soyons créatifs ensemble - Free Culture. La photo est issue du concert donnée à New-York le 21 septembre 2004 au bénéfice des licences Creative Commons (avec en particulier David Byrne et Gilberto Gil).

Creative Commons : Soyons créatifs ensemble - Free Culture

Elle est l’oeuvre de Kathryn et est sous licence cc (by-nc-sa). Nota (27 mai 2004) : petite mise à Jour de l’article pour tenir compte des nouvelles fonctionnalités des licences Creative Commons avec la sortie de la version 2.0. Quand on parle de licences libres, on fait souvent et inconsciemment référence aux libertés des utilisateurs : liberté de télécharger sur internet, d’utiliser et de distribuer autant de copies que l’on souhaite d’un logiciel X ou Y, de modifier le code d’un programme, etc. Mais qu’en est-il des libertés des auteurs ? Se réduiraient-elles à la simple possibilité de diffuser leur travail pour que d’autres puissent en disposer (presque) comme bon leur semble ?! Petit tour d’horizon de ces licences d’un nouveau genre. Share what you want, keep what you want Voyons donc de quoi il retourne. Comment ça marche. Les licences Creative Commons expliquées aux élèves.