background preloader

Salvador DALI-La persistence de la mémoire

Facebook Twitter

Oeuvres surréalistes - '' La persistance de la memoire " : Dali. Exposé sur la peinture surréaliste sujet : tableau de salvador dali qui nommé "la persistance de la memoire" 1) présentation de l’auteur : Salvador Domingo Felipe Jacinto Dali ( peintre et graveur espagnol) est né le 11 mai 1904 à Figueras et est mort le 23 janvier 1989.

Oeuvres surréalistes - '' La persistance de la memoire " : Dali

On disait de son père que c’était un homme sevère et qu’il avait causé la mort de du frère ainé de Dali apelé également Salvador né en 1901 et mort deux années plus tard . 2) présentation du tableau : Le Surrealisme,Analyse et presentation du mouvement pictural et du style,caractéristiques,principaux peintres,écoles,toiles et tableaux. La Désintégration de la persistance de la mémoire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Désintégration de la persistance de la mémoire

La Désintégration de la persistance de la mémoire est une huile sur toile surréaliste peinte par Salvador Dalí entre 1952 et 1954. C'est une réinterprétation de la toile du maître peinte en 1931 la Persistance de la mémoire. Le tableau était originellement connu sous le nom de Le Chromosome d'un œil de poisson très coloré commençant une désintégration harmonieuse de la mémoire et fut exposée pour la première fois à la galerie Carstaris à New york en 1954[1] Description[modifier | modifier le code] Dans cette version de la toile, le paysage d'origine a été rempli d'eau.

En second plan, dans la continuité de ces briques, des cornes symbolisent des missiles atomiques, soulignant que malgré l'ordre cosmique, humanité est capable de provoquer sa propre destruction[1]. Quatre nouvelles montres ont été ajoutées par rapport à la première version. Contexte[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code] La Persistance de la mémoire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Persistance de la mémoire

La Persistance de la mémoire est un tableau surréaliste peint en 1931 par Salvador Dalí. C'est une huile sur toile connue populairement sous le titre Les Montres molles et est l'un des plus célèbres tableaux du peintre. Exposé pour la première fois à la galerie d'art de Julien Levy en 1932, le tableau est désormais dans la collection du Museum of Modern Art à New York depuis 1934. Représentant la plage de Portlligat agrémentée de montres à gousset fondantes telles du camembert, la toile tourne autant en dérision la rigidité du temps — opposée ici à la persistance de la mémoire, titre de l’œuvre — qu'elle reflète les angoisses du peintre devant l'inexorable avancée du temps et de la mort. Dalí exploita ici les éléments les plus caractéristiques de sa période surréaliste pour développer un thème universel : le temps et la mort. Contexte[modifier | modifier le code] Description[modifier | modifier le code] Symbolique[modifier | modifier le code]