background preloader

Newsletter du lundi 23 au dimanche 29 mars 2015

Facebook Twitter

Rallye Epernay - Vins de Champagne. Infographie : plus de la moitié des fans de sport suivent le sport en ligne, selon une étude de Perform Group. La France organisera le Mondial de football féminin en 2019 dans des villes moyennes. #MaddyTools : 5 solutions qui font rentrer l'événementiel dans une dimension "phygitale" Que ce soit pour un événement interne, externe, corporate, intimiste, sportif ou culturel, de plus en plus de structures gèrent maintenant, elles-mêmes leurs propres opérations.

#MaddyTools : 5 solutions qui font rentrer l'événementiel dans une dimension "phygitale"

A leur disposition, existe une multitude de services et plateformes qui ont vu le jour ces dernières années. La rédaction de Maddyness a sélectionné, pour vous, les pépites du secteur qui proposent de réelles solutions novatrices. Weezevent On ne présente plus la startup au taux de croissance insolent de 43 202% sur 5 ans. L’entreprise de billetterie en ligne, fondée par Pierre-Henri Deballon et Sébastien Tonglet, se développe à vitesse grand V notamment en France et en Amérique du Nord où elle se bat avec l’autre géant de la billetterie en ligne Eventbrite.

SnapEvent Myqaa Lancée en 2010, la startup propose des solutions permettant des interactions entre le public, les intervenants et l’équipe d’organisation avant, pendant et après un événement. Insiteo Swapcard Crédit photos : shutterstock. Les bienfaits du sport, gravés dans la Loi de santé. Les activités physiques et sportives (APS) sont (enfin) considérées comme un outil de santé publique, en France.

Les bienfaits du sport, gravés dans la Loi de santé

Cette reconnaissance figure dans un amendement au projet de loi relatif à la santé en discussion actuellement au Parlement. « La politique de santé doit prendre en compte le développement du sport ou d’activités physiques à tous les âges », est-il mentionné dans l’amendement AS1477 tout juste adopté par l’Assemblée nationale. Ce texte a été porté par la député (PS) de Seine-Maritime Valérie Fourneyron. C’est également elle qui fut à l’origine du plan Sport – Santé – Bien-être d’octobre 2012, alors qu’elle dirigeait le ministère des sports entre mai 2012 et mars 2014. « La pratique d’une activité modérée (au moins 3 heures par semaine) ou d’une activité intense (au moins 20 minutes trois fois par semaine) diminue ainsi de 30% le risque de mortalité prématurée », précise cet amendement.

Prévention primaire et secondaire. Béatrice Barbusse, présidente du CNDS : Les collectivités sont les premiers interlocuteurs du sport français. Nommée à la tête du Centre national pour le développement du sport (CNDS) le 16 mars, Béatrice Barbusse a présidé son premier conseil d'administration dès le lendemain.

Béatrice Barbusse, présidente du CNDS : Les collectivités sont les premiers interlocuteurs du sport français

Après cette rapide entrée en matière, elle revient pour Localtis sur sa nomination, sa vision du CNDS et, bien entendu, sur les premières décisions adoptées sous sa présidence. Localtis - Dans quelles conditions avez-vous été nommée à la présidence du CNDS ? Béatrice Barbusse - Cela faisait trois semaines que j'avais été contactée par le ministère des Sports. J'ai été flattée et surprise. Mais en y réfléchissant bien, j'ai un profil qui correspond bien à la fonction, dans la mesure où, à travers les clubs ou la Fédération française de handball (FFHB), je connais le mouvement sportif et ses problématiques depuis 35 ans. Le fait que vous soyez une femme a-t-il joué en faveur de votre nomination ? De quelle marge de manœuvre disposerez-vous, dans la mesure où le CNDS est placé sous la tutelle du ministère ? L'haltérophilie rémoise couronnée de médailles ! Le sport, très bon vecteur au niveau touristique.

Compétition - Association Gymnique Rémoise. Application mobile REIMS SPORTS. Une association a-t-elle le droit de mettre en ligne sur son site web l'annuaire de ses adhérents ? Le Filhebdo 1901 Lois - décrets - circulaires - dispositifs Question de lecteur : Coordonnées des membres. (19/03/2015) Notre association a-t-elle le droit de mettre en ligne sur son site web l'annuaire de ses adhérents ?

Une association a-t-elle le droit de mettre en ligne sur son site web l'annuaire de ses adhérents ?

Oui. À condition qu'au préalable vous en informiez vos adhérents. En savoir plus« Les obligations de déclaration des fichiers associatifs », Associations mode d'emploi numéro 164 décembre 2014. APPEL A POJET - Nouveau dispositif ''Reims Activité Vacances''