background preloader

Noob20

Facebook Twitter

Bases de données XML : principes. Quelles sont les solutions pour mémoriser les données XML ?

Bases de données XML : principes

Deux grandes familles de solutions sont envisageables : soit les données sont transformées (divers degrés de transformation sont possibles) et mémorisées avec un SGBD relationnel, soit elles sont intégrées directement en XML. Le schéma ci-dessous illustre ces deux familles. La difficulté principale de la première solution est la mise en place de la partie "Middleware". Nous allons évoquer cette solution dans la section 2. Les bases de données XML seront, quand à elles, évoquées dans la section 3. XML et Bases de Données. Le point sur XML.

Si vous n'en avez rien à faire des règles de syntaxe de XML, passez à la section suivante.

Le point sur XML

Sinon, suivez le guide. Introducing XML, its history, what it is, its significance. The XML buzzword is on everyone’s lips, but pinning down what it is really about can be hard.

Introducing XML, its history, what it is, its significance

In this feature, Tim Anderson explains XML and why it matters. Adapted from an article first published in Personal Computer World. XML is hugely important. Dr Charles Goldfarb, who was personally involved in its invention, claims it to be “the holy grail of computing, solving the problem of universal data interchange between dissimilar systems.” It is also a handy format for everything from configuration files to data and documents of almost any type. How it all began In the 1970’s, three guys at IBM (the aforementioned Charles Goldfarb, along with Ed Mosher and Ray Lorie) invented GML, a way of marking up technical documents with structural tags.

A Brief History of XML. Evolution of XML Extensible Markup Languages (XML) history begins with the development of Standardised Generalised Markup Language (SGML) by Charles Goldfarb, along with Ed Mosher and Ray Lorie in the 1970s while working at IBM (Anderson, 2004).

A Brief History of XML

SGML despite the name is not a mark-up language in it’s own right, but is a language used to specify mark-up languages. The purpose of SGML was to create vocabularies which could be used to mark up documents with structural tags. It was imagined at the time, that certain machine readable documents should remain machine readable for perhaps decades. One of the most popular applications of SGML came with the development of HyperText Markup Language (HTML) by Tim Berners Lee in the late 1980s (Raggett, Lam, Alexander & Kmiec, 1998). When it comes to data storage and interchange, HTML is a bad fit, as it was originally intended as a presentation technology, while SGML is considered too complex for general use. Présentation Base de Donnée XML (BTS SIO PROJET) Le Match : choisir XML ou une base de données ? découvrez la réponse surprenante. Modèle relationnel. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Modèle relationnel

Le modèle relationnel est une manière de modéliser les relations existantes entre plusieurs informations, et de les ordonner entre elles. Cette modélisation qui repose sur des principes mathématiques mis en avant par E.F. Codd est souvent retranscrite physiquement (« implémentée ») dans une base de données. Brève description[modifier | modifier le code] On appelle « relation » un ensemble d'attributs qui caractérisent une proposition ou une combinaison de propositions comme "un employé a un matricule, il a un nom, il a un employeur".

Opérateurs relationnels[modifier | modifier le code] Selon E. Le modèle relationnel définit 5 opérateurs de base qui sont l'union, la différence, la sélection (ou restriction), la projection et le produit cartésien. L'opérateur de différence est similaire (mais non symétrique) et retourne les n-uplets qui figurent dans la première relation mais pas dans la seconde. Règle 1 Unicité : Règle 2 Garantie d'accès : Règle 3. Modèle de données. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Modèle de données

Bases de données XML : principes. XML et les bases de données. Table des matières.

XML et les bases de données

Base de données. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Base de données

Permet de stocker la totalité des informations relatives à une activité. Une base de données (en anglais : database) est un conteneur informatique permettant de stocker — le plus souvent dans un même lieu — l'intégralité des informations en rapport avec une activité. Une base de données permet de stocker et de retrouver un ensemble d'informations de plusieurs natures ainsi que les liens qui existent entre les différentes informations[1],[2].

Dans la très grande majorité des cas, le terme de base de données est utilisé pour base de données fortement structurée(s). Une base de données est la pièce centrale des dispositifs informatiques qui servent à la collecte, le stockage, le travail et l'utilisation d'informations. Extensible Markup Language. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Extensible Markup Language

L'Extensible Markup Language (XML[note 1], « langage à balise extensible » en français) est un langage informatique de balisage générique qui dérive du SGML. Cette syntaxe est dite « extensible » car elle permet de définir différents espaces de noms, c'est-à-dire des langages avec chacun leur vocabulaire et leur grammaire, comme XHTML, XSLT, RSS, SVG… Elle est reconnaissable par son usage des chevrons (< >) encadrant les balises. L'objectif initial est de faciliter l'échange automatisé de contenus complexes (arbres, texte riche…) entre systèmes d'informations hétérogènes (interopérabilité).

Avec ses outils et langages associés, une application XML respecte généralement certains principes : Cours3. Slxmlbd. Base XML native. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Base XML native

Une base de données XML Native (NXD en anglais) est une base de données qui s'appuie sur le modèle de données fourni par XML. Elle utilise typiquement des langages de requête XML comme XPath ou XQuery. L'indexation dans une base de données XML nécessite d'indexer non seulement le contenu des éléments mais aussi la structure, les relations entre éléments pour que des requêtes XPath comme /foo/bar utilisent l'index. BaseX. Open Source, XQuery Update et Full TextDB-XML (Sleepycat). Bases de données XML : principes.