background preloader

Élection Présidentielle Américaine

Facebook Twitter

Les Américains votent déjà, Hillary Clinton en tête. Hillary Clinton gardait la haute main lundi dans la campagne présidentielle américaine contre Donald Trump, un avantage qu’elle entendait consolider grâce au vote anticipé, désormais possible dans plusieurs États dont la déterminante Floride.

Les Américains votent déjà, Hillary Clinton en tête

Les électeurs de Chicago, Washington, Charlotte, Miami ou Las Vegas peuvent déjà se rendre dans des bureaux de vote et glisser leur bulletin dans l’urne, une option de plus en plus disponible à chaque élection à travers les États-Unis. Ces bulletins ne seront dépouillés que le mardi 8 novembre, jour officiel du scrutin. Pas moins de 37 des 50 États américains proposeront le vote anticipé en personne d’ici au jour J, et tous offrent le vote par courrier, selon des règles variables. Au total en 2012, un tiers des bulletins de vote ont ainsi été transmis en avance, selon le bureau du recensement. Un record qui devrait être battu cette année, selon le camp Clinton qui a mis toute son infrastructure en action pour mobiliser les électeurs hésitants.

Les Américains votent déjà, Hillary Clinton en tête. Courriels de Clinton: le département d’État nie tout échange de bons procédés avec le FBI. Le département d’État américain a nié lundi tout échange de bons procédés avec la police fédérale (FBI) en 2015 pour rabaisser la classification d’un courriel confidentiel de Hillary Clinton, une affaire qui empoisonne la campagne présidentielle de la démocrate.

Courriels de Clinton: le département d’État nie tout échange de bons procédés avec le FBI

«L’allégation d’un quelconque quid pro quo (NDLR: échange de bons procédés ou donnant-donnant) est inexacte et ne correspond pas aux faits», a démenti le porte-parole de la diplomatie américaine Mark Toner, contestant ainsi des déclarations d’un responsable du FBI dans des documents publiés par la police fédérale lundi et évoquant ce possible échange de bons procédés.

En 2015, le département d’État passait en revue des dizaines de milliers de courriels issus de la messagerie privée de Mme Clinton, lorsqu’elle était secrétaire d’État (2009-2013) dans le but de les publier sur un site gouvernemental. M. Kennedy a demandé que ce message soit déclassifié ou reclassifié dans une catégorie moins sensible. Courriels de Clinton: le département d’État nie tout échange de bons procédés avec le FBI. Après le débat Trump-Clinton, la course... et les flèches repartent. Hillary Clinton est apparue requinquée mardi au lendemain d’un débat tendu qui l’a remise en selle face à Donald Trump, décochant de nouvelles piques à son adversaire, reparti comme elle vers des États-clés de l’élection présidentielle de novembre.

Après le débat Trump-Clinton, la course... et les flèches repartent

Les deux camps criaient victoire mardi matin mais avec davantage de conviction chez Hillary Clinton, qui a montré après sa pneumonie et deux semaines de quasi-absence qu’elle était en forme et n’avait rien perdu de sa vigueur. Le républicain n’a pas réussi à la déstabiliser. Tout sourire dans l’avion qui devait l’emmener en Caroline du Nord, Mme Clinton s’est félicité d’avoir vécu «un très grand moment» lundi soir, exposant son programme «sans véritable proposition de (son) opposant». «Tout le monde a pu voir son attitude, son tempérament, son comportement sur le plateau et les gens ont pu en tirer leurs conclusions», a-t-elle estimé. Après le débat Trump-Clinton, la course... et les flèches repartent. Donald Trump refuserait d’accepter la défaite. À la fin d’un ultime débat présidentiel particulièrement calme, Donald Trump a refusé de s’engager à respecter le résultat de l’élection, qu’il considère comme truquée par les médias «corrompus».

Donald Trump refuserait d’accepter la défaite

De son côté, la démocrate n’a pas tardé à dénoncer le comportement «horrible pour la démocratie» de son adversaire et s’est défendue de toute culpabilité dans le dossier des courriels volés qui afflige son équipe depuis le début de la campagne. Il faut dire que malgré la froideur de ce débat, à 20 jours de l’élection présidentielle, ce sont les allégations d’agression sexuelle qui pèsent contre Trump qui sont venues réchauffer les ardeurs. Accusé par plus d’une demi-douzaine de femmes d’attouchements et de baisers forcés au cours des dernières semaines, Trump a réitéré hier qu’il s’agissait de «mensonges». «Soit ces femmes ont été payées par les démocrates, soit elles voulaient leur dix minutes de gloire», a-t-il soutenu. "Secretary Clinton" contre "Donald": la guerre des petits noms pendant le premier débat. Revivez le dernier débat entre Donald Trump et Hillary Clinton. Le dernier débat présidentiel entre Donald Trump et Hillary Clinton a débuté sans poignée de mains entre les deux candidats.

Revivez le dernier débat entre Donald Trump et Hillary Clinton

Cour suprême, armes à feu, avortement et immigration, les premières minutes du face-à-face se sont concentrées sur le fond... La démocrate a défendu sa position favorable au droit à l'avortement, qui reste sous attaque par le monde conservateur. Le candidat républicain s'est engagé, lui, à nouveau à nommer des juges conservateurs à la plus haute cour du pays ce qui aurait selon lui comme conséquence automatique l'abolition de ce droit au niveau national.