background preloader

Ecrans

Facebook Twitter

Alcool, drogues, tabac, addictions. Institut national de prévention et d’éducation à la santé (INPES) L'INPES met en oeuvre des campagnes de prévention sur de grandes priorités de santé publique (conduites addictives, maladies infectieuses, alimentation...).

Alcool, drogues, tabac, addictions

Il édite et diffuse des documents à destination du grand public et des professionnels de santé. 42, boulevard de la Libération 93203 Saint-Denis Cédex - tél. : 01 49 33 22 22 Site internet : Ecole des Parents et des éducateurs- Ile de France (EPE.IDF) L'EPE IDF mène ses actions de prévention grâce à : - l’accueil, l’information et la guidance des familles - l’écoute et l’orientation des jeunes - la formation des professionnels du champ éducatif. 5, impasse bon secours 75011 Paris - tél. : 01 44 93 44 88 Site internet : Fil Santé Jeunes (dispositif EPE) Le service téléphonique FiL sante Jeunes est à l’écoute des jeunes chaque jour de 8h à 24h sur les questions de santé physique, psychologique et sociale. Sans titre. Cyber-addictions: trop d'écrans nuisent à la santé / Psycho / Mag santé / planetesante.ch.

1.

Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d'entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux (notamment en ligne) sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer.

Si selon les psychanalystes, aucune technologie ne porte en elle-même d'effet addictogène, l'addiction ne pouvant être générée que par une pratique particulière de l'objet en cause, liée à d'autres facteurs complexes (situation du sujet, environnement familial, contexte social...), la cyberdépendance semble prendre de l'importance. 6 à 8 % des internautes seraient ainsi dans l'usage excessif ou dépendant du réseau informatique. Les raisons de cette addiction ne sont pas forcément bien décryptées.

Selon M. . * 52 « There is three kinds of death in this world. Internet a créé de nouveaux types d’addictions aux jeux vidéo en ligne ou aux réseaux sociaux.

Cette dépendance concerne aussi bien des enfants que des adolescents ou des adultes. Elle correspond à des pratiques sur écran excessives et incontrôlables, qui peuvent rejaillir sur la scolarité, le travail et les relations avec les autres. Souvent due à un mal-être ou à un isolement social, cette addiction impacte parfois l’alimentation et le sommeil. Des pratiques en ligne très répandues et parfois addictives... Internet a fait naître de nouvelles modalités d’interaction ludique entre personnes.

La dépendance aux jeux d’argent et de hasard ;les achats compulsifs ;les addictions alimentaires ou à l’activité physique ;les dépendances sexuelles ou affectives ;etc. Comme tous ces comportements, l’usage excessif des écrans empêche la personne touchée de se consacrer à d’autres activités, et tend à provoquer des problèmes relationnels. Addiction aux jeux vidéo ? L'influence des écrans : introduction. L'influence des écrans, Conférence du Dr Bruno HARLE partie 1/3. L'influence des écrans, Conférence du Dr Bruno HARLE, partie 2/3.

L'influence des écrans, Conférence du Dr Bruno HARLE, partie 3/3. Les écrans, c'est bon pour les enfants! SANKORÉ Session Inserm : Les nouveaux médias et le développement cognitif de l'enfant. SANKORÉ Session Inserm : Les nouveaux médias et le développement cognitif de l'enfant Conférence-Débat : INSERM / SANKORE : ZOOM SUR LES NEUROSCIENCESQue disent les neurosciences sur l’Education numérique ?

SANKORÉ Session Inserm : Les nouveaux médias et le développement cognitif de l'enfant

Les nouveaux médias viennent concurrencer les outils traditionnels de la transmission des savoirs et du développement des capacités cognitives.Dans un domaine où l'innovation est constante, la recherche devient rapidement obsolète. Cependant, une recherche abondante est déjà à notre disposition.Nous essaierons d'en dégager quelques grandes lignes et de proposer des axes sur lesquels les outils à venir pourront être évalués pour mettre en évidence leur valeur ajoutée du point de vue du développement de l'enfant. Ecrans.