background preloader

Capsule Vidéo - Le téléphone portable à l'école

Facebook Twitter

Faut-il interdire les téléphones portables à l'école ? Publicité C'EST l'accessoire « indispensable » des jeunes d'aujourd'hui : 80 % des 12-17 ans utilisent un téléphone mobile.

Faut-il interdire les téléphones portables à l'école ?

Et c'est le fléau des préaux. Car les adolescents n'en ont pas tout à fait le même usage des adultes : 61 % s'en servent pour envoyer des photos et des vidéos, contre 40 % chez leurs parents. D'où certaines dérives dans l'enceinte de l'école. Chahut en cours, à coup de sonneries et de SMS ; moyen de pression sur les professeurs que certains élèves s'amusent à « faire craquer » en les filmant à leur insu en vue de faire circuler ensuite la vidéo sur des blogs ; défis lancés durant les cours puis diffusés dans l'oeil des portables des camarades. 10 raisons d’utiliser les téléphones mobiles en classe. Alors que certaines écoles se félicitent de l’interdire, le téléphone cellulaire en classe fait ses preuves dans d’autres!

10 raisons d’utiliser les téléphones mobiles en classe

Appuyé par une bonne stratégie d’intégration, il peut s’avérer un outil d’apprentissage et d’organisation indispensable. Autoriser ou non l’utilisation du téléphone cellulaire en classe : voilà un sujet délicat! Un rapide sondage dans tout établissement secondaire permet de constater qu’une bonne partie des jeunes possède un téléphone cellulaire, et qu’il est souvent sur eux. On peut par ailleurs s’attendre à ce que la baisse des prix et les forfaits familiaux poussent de plus en plus de parents à fournir un téléphone intelligent avec Internet à leurs enfants. Il y a peu de temps, à l’occasion d’une conférence, Martin Lessard, chroniqueur à l’émission La Sphère de Radio-Canada, expliquait que les cellulaires actuels sont aussi puissants que le module lunaire des missions Apollo, à la seule différence que cette puissance est maintenant dans nos poches. Faut-il interdire le téléphone à l’école ? Vibrations intempestives, notifications perpétuelles voir même appels durant les cours, c’est le lot quotidien des élèves possédant un smartphone et des enseignants qui peinent à faire classe face à ces perturbations constantes.

Faut-il interdire le téléphone à l’école ?

Pour éviter ce genre de désagrément et instaurer une meilleure ambiance de travail, certaines écoles ont pris la décision d’interdire les téléphones dans l’enceinte de leur établissement. Une solution qui porte ses fruits selon une étude menée par la London School of Economics sur 91 écoles britanniques de 2001 à aujourd’hui, soit 130 000 élèves. De meilleurs résultats scolaires En effet, les étudiants des écoles "sans téléphones" obtiendraient de meilleurs résultats que leurs camarades des autres établissements. "Nous avons découvert qu'interdire les téléphones équivaut pour les étudiants à une heure d'école en plus par semaine, ou à allonger l'année scolaire de 5 jours", ont expliqué les chercheurs Richard Murphy et Louis Philippe Beland sur CNN Money. Peut-on utiliser son téléphone portable à l'école.

Le téléphone portable à l’école. Difficile de faire sujet plus polémique que celui du téléphone portable et des enfants.

Le téléphone portable à l’école

On aura beau lui trouver tous les défauts du monde, le mobile peut aussi être très utile dans certaines situations. Qu'en pensez-vous ? En primaire : juste une question de pratique Déjà, entendons-nous bien, lorsque l'on parle de téléphone portable à l'école, on ne parle bien sûr pas d'école maternelle. Primaire, collège et lycée seront bien suffisants. Collège et lycée : un outil social Si votre enfant est au collège ou au lycée, la question du téléphone portable sera avant tout une question sociale. En savoir plus : « Votre enfant et le téléphone mobile » Vos enfants ont-ils un téléphone portable ? Faut-il interdire le téléphone portable dans les écoles primaires ? – Veille et Analyse TICE. Les débats sur la nocivité des ondes radio électriques prennent un tour surréaliste.

Faut-il interdire le téléphone portable dans les écoles primaires ? – Veille et Analyse TICE

D’une part on entend des plaintes de toutes natures concernant en particulier les antennes et les téléphones portables, d’autre part on s’aperçoit que les mesures proposées par les uns et les autres sont bien loin de répondre à ces plaintes de manière directe. Soit les plaintes amènes à une surévaluation des dangers au nom du principe de précaution, soit les mesures ne sont pas adaptées aux réalités du risque. Entre les deux on peut lire l’interdiction du téléphone portable dans les écoles primaires. Et pourtant ce sont bien les antennes qui ont été incriminées dans l’affaire de l’école Gerson de Lyon et non pas les téléphones portables des enfants du primaire. Au delà de ces querelles dont le fondement scientifique semble plus complexe que les discours ne le font apparaître, il y a le problème de l’éducation. Regardons maintenant les jeunes adolescents avec cet objet.