background preloader

Languages de developpement

Facebook Twitter

Swift - Apple (FR) Go (langage) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Go (langage)

Pour les articles homonymes, voir GO. Un objectif de Go est donné par Rob Pike, l'un de ses trois créateurs, qui dit à propos des jeunes développeurs [7]: « Ils ne sont pas capables de comprendre un langage brillant, mais nous voulons les amener à réaliser de bons programmes. Ainsi, le langage que nous leur donnons doit être facile à comprendre et facile à adopter » Go veut faciliter et accélérer la programmation à grande échelle : en raison de sa simplicité, sa compilation serait de 80 % à 90 % plus rapide que la compilation classique du C[8], et il est donc concevable de l'utiliser aussi bien pour écrire des applications, des scripts ou de grands systèmes. Voici un exemple d'un programme Hello world typique écrit en Go. package main import "fmt" func main() { fmt.Printf("Hello, world\n")} Le langage Go a été créé pour la programmation système et a depuis été étendu aux applications, ce qui constitue la même cible que le C et surtout le C++.

Introduction à XML. Définition XML, pour eXtensible Markup Language (langage de balisage extensible), est un langage de balisage généraliste recommandé par le W3C comme l'est HTML.

Introduction à XML

XML est un sous-ensemble du langage SGML. Cela signifie que contrairement aux autres langages de balisages, XML n'est pas prédéfini, vous devez définir vos propres balises. Le but principal de ce langage est le partage de données entre différents systèmes, tel qu'Internet. De nombreux autres langages sont basés sur XML, comme par exemple XHTML, MathML, SVG, XUL, XBL, RSS et RDF. Du XML « correct » (valide et « bien formé ») Pour être correct, un document XML doit être « bien formé », se conformer à toutes les règles de syntaxe du XML, et « valide », se conformer aux règles d'un langage spécifique. La plupart des navigateurs, dont Mozilla, offrent un outil de validation qui informera souvent lors de la lecture ou de l'affichage de documents mal formés. Exemple <code><message><warning> Hello World </message></code> Qu'est-ce que le XML ? - Structurez vos données avec XML.

Extensible Markup Language. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Extensible Markup Language

L'Extensible Markup Language (XML[note 1], « langage à balise extensible » en français) est un langage informatique de balisage générique qui dérive du SGML. Cette syntaxe est dite « extensible » car elle permet de définir différents espaces de noms, c'est-à-dire des langages avec chacun leur vocabulaire et leur grammaire, comme XHTML, XSLT, RSS, SVG… Elle est reconnaissable par son usage des chevrons (< >) encadrant les balises. L'objectif initial est de faciliter l'échange automatisé de contenus complexes (arbres, texte riche…) entre systèmes d'informations hétérogènes (interopérabilité). Avec ses outils et langages associés, une application XML respecte généralement certains principes : la structure d'un document XML est définie et validable par un schéma ;un document XML est entièrement transformable dans un autre document XML. Historique[modifier | modifier le code] XML et SGML[modifier | modifier le code] <?

<! ÐÏ à¡± á > þÿ ! <? Répétable <! Feuilles de style en cascade. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Feuilles de style en cascade

Pour les articles homonymes, voir CSS. Les feuilles de style en cascade[1], généralement appelées CSS de l'anglais Cascading Style Sheets, forment un langage informatique qui décrit la présentation des documents HTML et XML. Les standards définissant CSS sont publiés par le World Wide Web Consortium (W3C). Introduit au milieu des années 1990, CSS devient couramment utilisé dans la conception de sites web et bien pris en charge par les navigateurs web dans les années 2000.

Histoire du CSS[modifier | modifier le code] HTML5. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

HTML5

Cet article contient une ou plusieurs listes. Hypertext Markup Language. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hypertext Markup Language

L’Hypertext Markup Language, généralement abrégé HTML, est le format de données conçu pour représenter les pages web. C’est un langage de balisage permettant d’écrire de l’hypertexte, d’où son nom. HTML permet également de structurer sémantiquement et de mettre en forme le contenu des pages, d’inclure des ressources multimédias dont des images, des formulaires de saisie, et des programmes informatiques. Python (langage) jQuery. jQuery. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. jQuery est une bibliothèque JavaScript libre et multi-plateforme créée pour faciliter l'écriture de scripts côté client dans le code HTML des pages web[3].

jQuery

La première version est lancée en janvier 2006 par John Resig. La bibliothèque contient notamment les fonctionnalités suivantes : Depuis sa création en 2006 et notamment à cause de la complexification croissante des interfaces Web, jQuery a connu un large succès auprès des développeurs Web et son apprentissage est aujourd'hui un des fondamentaux de la formation aux technologies du Web. Il est à l'heure actuelle le framework front-end le plus utilisé au monde (plus de la moitié des sites Internet en ligne intègrent jQuery). Usage[modifier | modifier le code] Structured Query Language. JavaScript.

JavaScript (qui est souvent abrégé en « JS ») est un langage de script léger, orienté objet, principalement connu comme le langage de script des pages web.

JavaScript

Mais il est aussi utilisé dans de nombreux environnements extérieurs aux navigateurs web tels que node.js ou Apache CouchDB. Le code JavaScript est interprété ou compilé à la volée (JIT). JavaScript. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

JavaScript

JavaScript a été créé en 1995 par Brendan Eich. Il a été standardisé sous le nom d'ECMAScript en juin 1997 par Ecma International dans le standard ECMA-262. Le standard ECMA-262 en est actuellement à sa 7e édition. JavaScript n'est depuis qu'une implémentation d'ECMAScript, celle mise en œuvre par la fondation Mozilla. L'implémentation d'ECMAScript par Microsoft se nomme JScript, tandis que celle d'Adobe Systems se nomme ActionScript. Java (technique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Java (technique)

Pour les articles homonymes, voir Java. Défini à l'origine comme un langage, « Java » a évolué au cours du temps pour devenir un ensemble cohérent d'éléments techniques et non techniques. Ainsi, la technologie Java regroupe : Java est un des termes les plus connus du monde de l'informatique et de l'Internet, que ce soit des professionnels comme du grand public. Sa notoriété est telle que Sun, avant d'être acheté par Oracle Corporation, a décidé de l'utiliser pour son symbole boursier au Nasdaq, symbole qui était SUNW à l'origine, et est devenu JAVA[1]. PHP. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. PHP: Hypertext Preprocessor [4], plus connu sous son sigle PHP a permis de créer un grand nombre de sites web célèbres, comme Facebook, Wikipédia, etc.[6] Il est considéré comme une des bases de la création de sites web dits dynamiques mais également des applications web. Histoire[modifier | modifier le code] Utilisations[modifier | modifier le code] Répartition des langages de programmation côté serveur des sites web, le 28 avril 2016.

En 2002, PHP est utilisé par plus de 8 millions de sites Web à travers le monde[10], en 2007 par plus de 20 millions[11] et en 2013 par plus de 244 millions[12]. PHP: Manuel PHP - Manual. Edit Report a Bug Manuel PHP ¶ par: Mehdi Achour Friedhelm Betz Antony Dovgal. C (langage) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir C. Bien que C soit officiellement inspiré de B et de BCPL, on note une forte influence de PL/I (ou de PL360) ; on a pu dire que C était à Unix et au PDP-11 ce que PL/I fut pour la réécriture de Multics.

Par la suite, Brian Kernighan aida à populariser le langage C. Il procéda aussi à quelques modifications de dernière minute. En 1978, Kernighan fut le principal auteur du livre The C Programming Language décrivant le langage enfin stabilisé ; Ritchie s'était occupé des appendices et des exemples avec Unix. En 1983, l'Institut national américain de normalisation (ANSI) a formé un comité de normalisation (X3J11) du langage qui a abouti en 1989 à la norme dite ANSI C ou C89 (formellement ANSI X3.159-1989). En 1999, une nouvelle évolution du langage est normalisée par l'ISO : C99 (formellement ISO/CEI 9899:1999).