background preloader

Chap 2 Géo - Nourrir les hommes - Exposés sur le Brésil

Facebook Twitter

Soja brésilien : les dessous de la moisson miraculeuse. GRAINS DORÉS.

Soja brésilien : les dessous de la moisson miraculeuse

Dans un nuage de poussière, six moissonneuses-batteuses dévorent le champ, côte à côte. Les grains dorés qui s'entassent dans les remorques promettent une nouvelle année record pour le soja brésilien, cultivé à grands renforts de soleil, de pluie et de chimie. "J'engrange 55 à 60 sacs (de 60 kg) par hectare. Pour un début de récolte c'est une productivité historique", témoigne auprès de l'AFP Antonio Galvan, vice-président du syndicat agricole de Sinop (est), confortablement installé dans son engin climatisé guidé par GPS. Le pays-continent rêve d'engranger 90 millions de tonnes de l'oléo-protéagineux cette année et de détrôner les Etats-Unis, premier producteur mondial.

La fazenda Santa Maria da Amazônia de Sorriso (Mato Grosso) La fazenda Santa Maria da Amazônia est située à Sorriso (figure ci-dessous à droite), la plus grande commune productrice de soja du pays, dans la zone naguère couverte d'une forêt de transition (entre savanes arborées et forêt dense amazonienne).

La fazenda Santa Maria da Amazônia de Sorriso (Mato Grosso)

Le climat y est de type tropical continental à saisons alternées (1 800 mm concentrés sur la saison pluvieuse d'octobre à avril). D'une superficie totale de 13 000 hectares, la fazenda était à l'origine tournée vers l'élevage, une activité qui y avait été développée lors de la première vague de migration du début des années 1970, à la suite de l'ouverture de la route BR-163 (Cuiaba-Santarem) et d'une phase de colonisation privée individuelle dans le cadre de grandes fazendas dépassant les 10 000 ha. Brésil premier pays producteur mondial de soja. • Michel Portier, directeur général d'Agritel. • Terre-net Média Michel Portier d'Agritel revient dans un édito sur le Brésil et sa production de soja.

Brésil premier pays producteur mondial de soja

Le foot n’est pas le seul domaine de prédilection du Brésil, le soja aussi. En six ans, la production de soja du pays a augmenté de 40 %. Fulgurant, alors que la consommation mondiale a doublé en moins de 10 ans, le soja étant prisé pour la production d’huile végétale alimentaire et la fabrication des tourteaux pour l’élevage. Un marché porteur et des ambitions brésiliennes claires : ravir aux Etats-Unis la palme de premier producteur et exportateur de soja. Le Brésil, futur champion du monde...du soja.

Le foot n'est pas le seul domaine où le Brésil excelle.

Le Brésil, futur champion du monde...du soja

Il y a le soja aussi. Moins connue, et pourtant fulgurante ces dernières années, la croissance de la production de soja du plus grand pays d'Amérique latine est depuis quelques années remarquable : + 40 % en 6 ans. Un marché porteur Il faut remarquer que le marché est porteur : la consommation mondiale de soja a doublé en moins de 10 ans, tirée par la demande grandissante des pays émergents comme la Chine, où la consommation a augmenté de plus de 160 % entre 2000 et 2011. En 2013, ce sont 270 millions de tonnes de soja qui ont été consommés contre 131 millions de tonnes en 1994. Culture du soja : quel impact sur l'environnement ?

La culture du soja est en expansion depuis de nombreuses années, et a un impact important sur l'environnement.

Culture du soja : quel impact sur l'environnement ?

Cette plante oléagineuse est cultivée principalement aux États-Unis, au Brésil, en Argentine et en Chine. Culture du soja et OGM Plus des deux tiers des cultures de soja sur la planète sont génétiquement modifiées. Le soja OGM est largement utilisé, car il résiste mieux aux insectes parasites. Cependant, le soja OGM nécessite plus d'engrais et contribue à la pollution des terres. Brésil : le géant vert ? 1.

Brésil : le géant vert ?

La première puissance exportatrice mondiale A de multiples reprises, votre délégation a abordé la question de l'élevage brésilien, qui occupe une position centrale dans l'économie agricole, tant sur le plan national qu'international. Les dynamiques de l'agriculture brésilienne. 1.

Les dynamiques de l'agriculture brésilienne

Des productions agricoles différenciées 2. Un élevage conquérant 3. Réactivité et mobilité. L'expansion de l'élevage bovin. A.

L'expansion de l'élevage bovin

L'expansion de l'élevage bovin Le Brésil est le second producteur mondial de viande bovine. Il exporte 30 % de la viande bovine mondiale et détient un cheptel de 200 millions de têtes. Ce cheptel est composé à 80 % d’animaux de la race des BosIndicus, ouzébus (brahman, cangaiam, gir, nelore, etc.) et à 20% d’animaux de la race Bos Taurus (vache, taureau, bœuf). COMMENT LE POULET DU BRESIL PLUME LE POULET FRANCAIS 14/11/13.

L'agriculture productiviste au Brésil. Le brésilien JBS se revendique numéro 2 mondial de l’alimentaire. Le groupe, emblème d'un secteur brésilien conquérant des années Lula, a vu ses ventes progresser de près de 30 % en 2014.

Le brésilien JBS se revendique numéro 2 mondial de l’alimentaire

Il reste encore loin du numéro un mondial, Nestlé. Au terme d’une année 2014 marquée par une hausse de 29,7 % du chiffre d’affaires, à 120,5 milliards de rais (36 milliards d’euros), le groupe brésilien JBS revendique le rang de « deuxième entreprise alimentaire du monde », comme l’a indiqué son PDG, Wesley Batista, dans un communiqué publié jeudi 12 mars. Le géant brésilien (215 000 salariés) se classe encore loin derrière le groupe suisse, Nestlé, dont le chiffre d’affaires a dépassé 85 milliards d’euros en 2014, et juste devant l’américain Tyson Foods, qui a annoncé 34,8 milliards d’euros de chiffres d’affaires pour l’année fiscale clôturée fin septembre 2014.

JBS Friboi : l’ogre brésilien parti
 à la conquête du monde. 3/ Viande : l’énorme appétit de JBS. São Paulo, son PIB par habitant insolent, ses vendeurs de voitures de luxe, ses nouvelles fortunes, recordmen planétaires du déplacement en hélicos.

3/ Viande : l’énorme appétit de JBS

Ses riches, surtout, qui taillent des croupières aux cadors des pays du Nord. «Le nombre de millionnaires est passé de 130 000 à 220 000 entre 2006 et 2008», rappelle le Boston Consulting Group. Prenons Joesley Mendonça Batista. L'agriculture au Brésil présentation. Le produit intérieur brut par habitant de 10.000 dollars masque d’importantes disparités. En zone rurale, elles se traduisent par une agriculture duale et par l’existence de deux ministères de l’Agriculture.

Troupeau de Nelore cows. Le Brésil est le premier exportateur mondial de viande bovine. L'agriculture brésilienne en mouvement : performances et défis. 1. Poids et performances de l'agriculture brésilienne 2. Agriculture et territoire 3. Deux agricultures dans un seul pays D'où la planète pourra-t-elle tirer les aliments nécessaires aux trois milliards d'habitants supplémentaires qu'elle devrait accueillir avant le milieu du XXIe siècle ?

La fazenda Santa Maria da Amazônia de Sorriso (Mato Grosso) Alim'agri. Deux objectifs clairs : développer la production pour développer les exportations et soutenir l’agriculture familiale Le potentiel agronomique, les réserves de productivité, la disponibilité des surfaces (le gouvernement affiche toujours le chiffre de 80Mha supplémentaires cultivables, essentiellement des pâturages dégradés, sans toucher à la forêt amazonienne ni aux biomes fragiles), et les perspectives de croissance de la demande mondiale dans les prochaines années, font de l’augmentation de la production pour exporter l’objectif majeur de la politique agricole brésilienne depuis de nombreuses années. Toutefois, malgré l’importance du secteur pour l’économie du pays, l’emploi, l’inclusion sociale et l’aménagement des territoires, il n’y a pas de planification pluriannuelle de la politique agricole, reposant sur des objectifs stratégiques définis.

L'agriculture au Brésil présentation. L'agriculture brésilienne en mouvement : performances et défis. Dynamiques et enjeux des agricultures familiales au Brésil. 1. Histoire de l'agriculture familiale 2. Alim'agri. Alim'agri. La FAO au Brésil. Les transformations du bassin du São Francisco. Cette page comporte trois parties : Emmanuel Bayle, "la problématique de l'élevage et de l'alimentation des animaux au Brésil"

Le Brésil, puissance agricole ou environnementale ?, par Federico Labanti & Nieves López Izquierdo (Les blogs du Diplo, 4 novembre 2010) Les dynamiques des fronts pionniers amazoniens. L'agriculture productiviste au Brésil. Deforestation de l'Amazonie. Alim'agri. Les dynamiques de l'agriculture brésilienne. 1. Des productions agricoles différenciées 2. Un élevage conquérant 3. Réactivité et mobilité 4. S'il est déjà un grand pays agricole, le Brésil est aussi – encore – un pays pionnier, son agriculture est en mutation constante, elle conquiert constamment des terres nouvelles, déplace ses frontières et ses spécialisations locales et régionales, dans un mouvement continu d'expansion pionnière et de réorganisation constante des régions déjà conquises. Des productions agricoles différenciées On trouve au Brésil à peu près toute la gamme des produits agricoles mondiaux.

Conditions bio-climatiques. Au Brésil, 23 paysans ont péri dans des conflits liés à la terre. Augmentation des conflits ruraux au Brésil. La Commission Pastorale de la Terre (CPT) a rendu public le 7 mai la dernière édition du rapport "Conflitos no Campo Brasil" dans laquelle sont rassemblées chaque année les données concernant les conflits liés à la terre et à l'eau, les violences contre les personnes et le travail esclave.

La CPT est la seule organisation à fournir un travail d’une telle ampleur sur la question agraire à une échelle nationale. Deforestation de l'Amazonie. Alim'agri. Brésil : le géant vert ? Alors que des variétés d'organismes génétiquement modifiés (OGM) ont commencé à faire l'objet d'une exploitation en plein champ dès 1998, sans cadre juridique clair et parfois en toute illégalité, une loi sur la biosécurité, promulguée le 24 mars 2005, a établi des fondements juridiques pour encadrer la culture des OGM au Brésil. Cette loi a confirmé la compétence de la Commission technique nationale de biosécurité (CTNBio)20(*) pour autoriser les recherches, les cultures commerciales et la commercialisation des OGM.

Cette commission se compose de 27 membres et regroupe des représentants de différents ministères ainsi que des scientifiques. Soja brésilien : les dessous de la moisson miraculeuse. OGM : les agriculteurs brésiliens en conflit avec Monsanto. AGRICULTURE - Le Brésil étend sa culture des OGM. L’agriculture brésilienne croît à un rythme effréné, sans pour autant exploiter de nouveaux territoires. Elle se fait de plus en plus productive : la technologie et l’utilisation à grande échelle des cultures génétiquement modifiées y sont sans doute pour quelque chose. Réduction des coûts, moins de travail dans les champs, les agriculteurs brésiliens adoptent à grande échelle les semences d’origines transgéniques. La culture des OGM se développe au Brésil, en Inde, en Chine. Tous les ans, le nombre d'hectares ainsi cultivés augmente de 10 % environ sur la planète. Lentement dans le monde, la culture des OGM gagne du terrain. Tous les ans, le nombre d'hectares ainsi cultivés augmente de 10 % environ.

Ainsi, en 2012, 170,3 millions d'hectares de cultures ont été dédiés aux OGM. Biocarburants, agrocarburants : des filières en forte croissance. Les biocarburants sont des combustibles liquides d'origine agricole obtenus à partir de matières organiques végétales ou animales non fossilisées (contrairement au charbon et au pétrole). Mais comme le préfixe bio- a acquis au fils des ans, en France, une connotation particulière, celle de la production agricole sans pesticides ni engrais chimiques (dans d'autres langues le problème ne se pose pas puisqu'on parle plutôt d'agriculture organique), certains préfèrent plutôt parler d'agrocarburants.

Dessous des cartes - Biocarburants, le cas brésilien 2/2 (Le) 692070fr. La dynamique de la filière biocarburant au Brésil.