background preloader

Nguessana

Facebook Twitter

Commission agent immobilier: le salaire d'un agent immobilier. Eslpodcards4 février 2015 Taux de commission Avant tout, une agence immobilière ne peut pas vous leurrer.

Commission agent immobilier: le salaire d'un agent immobilier

En effet, elle a l’obligation d’afficher toutes les conditions de paiement ainsi que le montant TTC des rémunérations. De plus, depuis 1987, les commissions d’agences ne sont plus fixes et peuvent ainsi varier entre 3% et 8% du prix de vente du bien en question. Aussi, plus le prix de vente est élevé, moins le pourcentage de rémunération sera important. Pas de fraude possible La condition primordiale à la rémunération d’un agent immobilier est qu’il puisse justifier la transaction par un mandat écrit, donné par son client. Combien ça gagne, un agent immo ? Quant au salaire, il est difficile de définir un véritable salaire moyen dans la mesure où, normalement, l’agent immobilier est rémunéré en fonction de ses ventes effectives ainsi qu’au statut qui différencie les différentes « catégories » d’agents. Enfin… Ailleurs sur le web. Motiver ses employés par la rémunération : un levier classique. C'est bien connu, l'argent est le nerf de la guerre.

Motiver ses employés par la rémunération : un levier classique

Il n'en demeure pas moins que ce levier nécessite de respecter certains principes pour une excellente efficacité et un effet durable. Par exemple, il convient de ne pas faire preuve de trop de largesse. Le risque encouru étant de se retrouver fort démuni le jour où un coup de "boost" sera nécessaire pour relancer ses équipes. Une rémunération généreuse n'induit pas forcément une implication durable à long terme.

Il s'agit d'un piège à éviter, du moins une facilité apparente qui ne produit pas forcement les effets voulus. Pour une efficacité optimale, ce levier s'utilise en toute intelligence et s'inscrit dans une politique de rémunération globale. Attention aux équilibres fixe/variable. Motiver par la rémunération, une bonne solution ? En cette période estivale, Clothilde CAPUS nous fait l’honneur d’un premier article sur le Qualiblog.

Motiver par la rémunération, une bonne solution ?

Elle nous parle avec pertinence de la motivation par la rémunération et nous fait part de quelques pistes et bonnes pratiques ainsi que des écueils à éviter. Le tout en faisant le parallèle avec les besoins qui nous constituent tous, identifiés par Maslow… La rémunération est la contrepartie du travail fourni par l’employé suivant les modalités prévues par le contrat de travail auxquelles on peut ajouter différents éléments fixes ou variables. C’est en jouant sur ces éléments qu’on peut agir sur la motivation du salarié. Encore faut-il le faire de façon judicieuse. Si l’on reprend les besoins définis par Maslow (Cf. l’article sur les facteurs de l’implication selon Maslow), on s’aperçoit que la rémunération permet en grande partie de les satisfaire.

La rémunération pour satisfaire les besoins physiologiques. Le salaire, levier de motivation des salariés. Le niveau des salaires, la politique de rémunération et d’augmentation des salariés sont des variables stratégiques de l’entreprise, dont l’impact sur son fonctionnement est direct.

Le salaire, levier de motivation des salariés

Après deux expériences dans le domaine du marketing, Flore Ozanne a créé son propre cabinet de recrutement et conseil Visconti HR en 2004, puis co-fondé en parallèle une société d’événementiel à Versailles. Aujourd’hui toujours directrice de Visconti HR, et directrice associée de Visconti coaching, elle accompagne des dirigeants individuellement ou en groupe, pour leur permettre de développer leurs équipes, leur entreprise ou eux-mêmes.

Dans cette interview, elle aborde, sous tous ses angles, les enjeux de la politique de rémunération, et notamment son influence sur la motivation des salariés. Le salaire, outil de motivation des salariés Le salaire ou les éléments dits ‘de compensation’ au sens large sont un des éléments de la motivation des salariés. Réagir face à un salarié « trop gourmand » Conclusion. Les leviers de motivation ou comment mobiliser les collaborateurs. Par Nadège OUARY Directrice RH Quelles sont, d’après vous, les sources possibles de satisfaction du personnel ?

Les leviers de motivation ou comment mobiliser les collaborateurs

Aujourd’hui, je vous soumets ma vision de DRH. Mes expériences terrain, RH et managériales m’ont amenée à identifier divers leviers de motivation professionnelle. Je les ai représentés sur le schéma ci-après. Que pouvons-nous entendre derrière ces mots ? Conditions de travail Elles doivent satisfaire au mieux le collaborateur afin qu’il puisse donner son maximum. Salaire et avantages En contrepartie du travail d'un salarié, l'entreprise doit pouvoir proposer un salaire qui, à la fois contribue à impliquer, et qui, dans un même temps, soit adapté aux exigences de compétitivité.

L’employeur peut fixer librement les salaires en ayant l'obligation de respecter un salaire minimum et le principe de la négociation collective avec les partenaires sociaux. Management. Les 5 facteurs de motivation d’une situation de travail. La rémunération se trouve être davantage un facteur de démotivation que de motivation.

Les 5 facteurs de motivation d’une situation de travail

En effet, la rémunération est un carburant qui ne motive pas chacun de la même manière. Par exemple, c’est un facteur de motivation sans nul doute plus pertinent pour un commercial que pour un chercheur. Leurs attentes à l’égard du travail ne sont a priori pas les mêmes. Cependant, même chez une personne particulièrement régie par l’intérêt financier, pour qu’une pratique de rémunération la motive à atteindre une performance qu’elle n’obtiendrait pas spontanément, il faut que cette pratique permette de faire des différences interindividuelles de rémunération suffisamment significatives entre ceux qui sont performants et ceux qui le sont moins. Sans quoi, si tout le monde a peu ou prou la même chose, personne ne voit l’intérêt d’en faire davantage.