background preloader

Neggbball

Facebook Twitter

La monstrueuse descendance de Gaïa. De nombreux monstres peuplent la mythologie grecque : les héros des grandes épopées les rencontrent au fil de leurs pérégrinations et débarrassent la terre de leur présence malfaisante, grâce à leur force, à leurs ruses ou avec l’aide des dieux de l’Olympe.

La monstrueuse descendance de Gaïa

Ces monstres sont presque tous les enfants ou les descendants de Gaïa, qu’elle concût seule ou avec Pontos ou même le Tartare. Selon Hésiode, Gaïa "aux larges flancs, demeure à jamais sûre de tous les immortels qui habitent le sommet enneigé de l’Olympe", fut la seconde créature à apparaître dans l’univers, après le Chaos. Comme le Chaos, Gaïa, le Tartare et l’Amour surgirent du néant. Ouranos, Ouréa et Pontos Les premiers enfants de Gaïa, qu’elle conçut seule, sans l’intervention d’aucune entité masculine, furent Ouranos le Ciel, Ouréa les hautes montagnes, et Pontos "l’étendue stérile du large, qui se gonfle et fait rage".

Puis elle s’unit à Ouranos, et engendra les Titans et Titanides, les 3 Cyclopes et les 3 Géants aux cents bras. Gaïa et Ouranos (Uranus en romain) - Mythologie Grecque. En vérité, au commencement, il y eut l'Abîme (Chaos), puis la Terre (Gaïa) et l'Amour (Eros).

Gaïa et Ouranos (Uranus en romain) - Mythologie Grecque

Gaïa enfanta Ouranos, le ciel étoilé, égal à elle-même, capable de l'envelopper tout entière. Gaïa épousa Ouranos, ils mirent au monde de nombreux enfants: Les Titans, les Titanides, les Cyclopes n'ayant qu'un seul oeil, les Cent-bras ou Hécatonchires, des monstres aux têtes et aux bras multiples. On lui fait aussi épouser le Tartare ou le monde souterrain, et le Pont ou la Mer, qui firent produire tous les monstres que renferment ces deux éléments : c.a.d., que les anciens prenaient Gaïa pour la Nature, ou la mère universelle de tous les êtres ; c'est pourquoi on l'appelait communément la grand-mère, magna mater.

Elle avait plusieurs autres noms, Titée ou Titéia, Ops, Tellus, Hestia, et même Cybèle, avec laquelle on a souvent confondu Gaïa. Elle eut des temples, des autels, des sacrifices, et même des oracles. Mythologie grecque : Gaia. Gaia ou Gaéa ou Gè (Gr.

Mythologie grecque : Gaia

Γαια, Γαιη, Γη; lat. Gaea, Terra, Tellus ) est la personnification de la Terre dans la cosmogonie d'Hésiode, elle est l'ancêtre maternel des races divines et des monstres. Chez les Latins on trouve l'équivalent en Terra Mater ou Tellus. Gaia (Tellus) bas relief de l'Ara Pacis Augustae (Rome) La seule est Gaia, la terre. On la représentait communément sous les traits d'une femme gigantesque. ❖ La création Gaia et les Titans, peinture sur soie de Ann Lan Sortie après Chaos et avant Eros, elle engendra d'abord, sans intervention d'élément mâle, Ouranos, le ciel couronné d'étoiles, "qu'elle rendit son égal en grandeur, afin qu'il la couvrît tout entière ", les hautes montagnes (Ourea) et Pontos, la mer stérile, aux flots harmonieux.

. • les Cyclopes: - Brontès, - Stéropès, - Argès, "qui ressemblaient aux autres dieux, mais n'avaient qu'un oeil au milieu du front"; • Et les Titans et les Titanides qui étaient au nombre de douze. . ❖ La révolte ❖ Culte ❖ Filiation ❖ Sources. Mythologie grecque.