background preloader

Médecins et allaitement

Facebook Twitter

Accompagner l'allaitement: L'allaitement au fil du temps. Les premiers jours et les premières semaines, le nouveau-né a besoin d'être allaité très très fréquemment. Certains bébés se manifestent avec vigueur et il est facile pour les parents de repérer les signes qui montrent que le bébé a besoin de téter. Par contre, d'autres bébés dorment, somnolent et il est parfois difficile de savoir quand proposer le sein. L'allaitement aux signes d'éveil Lorsque le tout petit bouge un peu dans son sommeil, qu'il se met à téter sa langue ou ses lèvres, ou à faire de légers mouvements, ce sont les premiers signes qui montrent qu'il est prêt à téter.

On peut alors le prendre délicatement et le placer devant le mamelon (mamelon sous le nez) pour qu'il se réveille doucement et se mette à téter. L'allaitement à la demande Au fil des mois, le nourrisson s'éveille de plus en plus, devient plus tonique et sait se faire comprendre. C'est là qu'on parle d'allaitement "négocié" car on peut différer les tétées :"Tu veux manger un peu avant de téter ? " PRÉMATURITÉ: Le paradoxe apparent de l’allaitement maternel – BMJ Open.

Alors que l’allaitement maternel est universellement recommandé pour l’alimentation des nouveau-nés à terme, en ce qui concerne les grands prématurés, nés à moins de 32 semaines, l’allaitement maternel exclusif est sujet à débat, alors qu’une supplémentation est également nécessaire pour assurer une croissance optimale du prématuré durant son hospitalisation. Mais, problème, en cas d’allaitement maternel, cette supplémentation devient difficile voire impossible à la sortie de l’hôpital. Alors l’allaitement maternel est-il le bon choix ? Cette étude française, qui a porté sur près de 3.000 prématurés décrit ce paradoxe apparent de l’allaitement : En dépit de la perte de poids inévitable, liée à l’arrêt « forcé » de la supplémentation à la sortie de l’hôpital, le recours à l’allaitement maternel reste tout de même bien préférable pour le développement neurologique du prématuré.

Accéder aux dernières actualités sur le thème de la Prématurité, sur l’Allaitement. Allaiter à la demande, pourquoi ? | L'allaitement tout un art. 07/05/2015 par l'allaitement tout un art Petit rappel important ! Il me semble important de rappeler l’essentiel : Certaines mères que je suis, viennent me rapporter que des Sages femmes ne recommandent pas l’allaitement à la demande, que ce n’est que toutes les 2 ou 3 h sauf pour le colostrum ou pic… Je vous fait donc un petit rappel. Un petit briefing ante-naissance s’impose donc : Conditions indispensables à la réussite de l’allaitement maternel. Toujours allaiter à la demande, le lait maternel se digère en 20 min..

Encourager l’allaitement au sein, à la demande c’est informer les mères dès leur grossesse. Ce ne sont pas des recettes de grand mère, mais des recommandations découlant de la physiologie. Tout professionnel de santé ayant suivi un cursus ou formation allaitement devrait le savoir, sinon cela doit mettre la puce à l’oreille et vous indiquer que celui-ci n’y connaît rien en matière d’allaitement. 1ers signes d’éveil Capacité de stockage Le piège des suppléments J'aime : AA 71 : La prise de poids des bébés allaités : les nouvelles données de l'OMS et les données françaises.

Mise à jour le Lundi, 17 Septembre 2012 13:48 Cet article a paru dans Allaiter Aujourd'hui n° 71, LLL France, 2007 La prise de poids des bébés allaités est un sujet de préoccupation fréquent chez les parents. Le bébé prend-il du poids « trop lentement » ou au contraire « trop vite », et les mères s’interrogent sur la qualité de leur lait et plus subtilement sur leurs capacités à allaiter leur enfant et leurs compétences globales de mère. L’absence de repères directs sur la quantité de lait que prend le bébé au sein contribue à entretenir une méfiance sur la possibilité d’allaiter exclusivement un bébé tout en lui assurant une croissance optimale.Dans les premiers jours qui suivent la naissance, les parents devraient avoir reçu les informations de base leur permettant de se rassurer quant à la croissance de leur bébé et en cas d’inquiétude, de pouvoir rechercher de l’aide auprès de personnes expérimentées.

A la naissance et dans les premiers jours L’étude multicentrique de l’OMS Haut de Page. Fénugrec. Détox, grossesse et allaitement. Quand on entreprend une cure de détox, prémice d'un changement d'alimentation, on est en droit de se poser beaucoup de questions... L'une d'entre elle revient souvent (et je me la suis posée il y a quelques années aussi, puisque j'ai deux enfants en bas âge) : qu'en est-il des femmes enceintes et allaitantes ? Devraient-elles attendre pour se lancer dans l'alimentation crue, changement qui entraînera fatalement (bénéfiquement ?) Une cure de détox ? Je vais déjà essayer d'expliquer schématiquement ce qu'est cette fameuse "détox". Du coup, tout ce temps gagné, le corps va l'utiliser pour se détoxiner.La détoxination revêt deux formes : - l'élimination des déchets endogènes, c'est-à-dire produits par le fonctionnement normal des cellules - l'élimination des déchets exogènes, introduits eux par l'extérieur du corps : toxines alimentaires, respiratoires, produits chimiques appliqués sur la peau...

Oui. Alors que choisir ? Sachant bien entendu que la détox ne dure pas éternellement... WIMMER_Michael_PDF.pdf. [dumas-01062963, version 1] Le rôle des médecins généralistes dans la durée de l'allaitement maternel : enquête prospective sur 6 mois. Health.belgium.be/internet2Prd/groups/public/@public/@dg4/@consumerproducts/documents/ie2divers/18068814_fr.pdf. Depuis quand un dentiste est-il spécialiste en allaitement ? | laplumerousse. L’été dernier, mon fils a eu un accident qui l’a conduit chez le dentiste. Cette lettre raconte les propos qui m’ont été tenus alors que je n’ai rien demandé. Je l’ai donnée à la personne qui s’est occupée de nous au deuxième rendez-vous : Chère Madame,Avant tout, je tiens à vous remercier pour l’attention que vous avez portée au cas de mon fils. Vous avez été très professionnelle, très concentrée et avez fait de votre mieux, cela s’est vu.Malgré cela, j’ai été interloquée par certaines de vos paroles.Premièrement, vous m’avez dit que, mon fils étant complètement diversifié et malgré son jeune âge (17 mois à ce jour), le lait n’était plus nécessaire.

Je tiens donc à vous rappeler (/apprendre ?) Que l’Organisation Mondiale de la Santé recommande un allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois de l’enfant, puis en accompagnement de la diversification jusqu’à ses 2 ans AU MOINS, plus s’il (l’enfant) en éprouve le besoin, quel que soit le niveau de développement du pays. J'aime : J'aime chargement… Nutrition - Satisfaire les besoins nutritionnels des populations affectées par le VIH. OBJECTIF : Réduire la proportion de nourrissons contractant le VIH de 20 pour cent d’ici à 2005 et de 50 pourcent d’ici à 2010. « Aujourd’hui, plus de 11 millions d’enfants sont orphelins en Afrique, près de 3 millions d’enfants vivent avec le SIDA en Afrique et la pandémie continue à se propager à grande vitesse, 7000 enfants et jeunes étant infectés tous les jours. »– Carol Bellamy, Directrice générale de l’UNICEF [Discours prononcé à la Consultation des dirigeants africains, 9/9/02] Transmission de la mère à l’enfant D’après les estimations, 800 000 enfants de moins de 15 ans ont contracté le VIH en 2001, 90 pour cent d’entre eux du fait de la transmission de la mère à l’enfant.

La très grande majorité des mères séropositives, ainsi que des enfants atteints du SIDA, vivent en Afrique. Les mères séropositives sont confrontées à un terrible dilemme lorsqu’elles doivent décider comment nourrir leur nourrisson. . « Nos voisins ne sont plus comme avant – ils ont pris leurs distances. Top 4 des idées fausses sur l’allaitement | Les belles histoires de l'allaitement. Je me rends compte au quotidien à quel point les mythes ont la vie dure en allaitement.

Y compris du côté de certains professionnels qui continuent à les propager sans se rendre compte de l'impact négatif de ces idées. Et pourtant nous sommes au 21ème siècle! Voici pour moi les idées principales qui découragent le plus les mères d'allaiter. Il est bien possible qu'à elles quatre, elles fassent plus de 80% des dégâts. « L'allaitement, ça fait mal » Cette phrase stupide sous-entendrait que toutes les mères allaitantes doivent avoir mal.

Non, allaiter ne fait pas mal ; et oui l'allaitement peut faire mal dans certaines conditions. Quand on ressent une douleur en allaitant, comme quand on ressent une douleur dans n'importe quelle situation, soyons dans une attitude positive et trouvons ce que cette douleur apporte comme information. Eh oui, c'est comme quand on met la main dans le feu et qu'un signal d'alerte oblige le corps à un réflexe salvateur : enlever la main du feu. AA 38 : Le lait est bon même si... Ce dossier a été publié dans Allaiter Aujourd'hui n°38, LLL France 1999 Le lait est "bon" même si... Commençons par affirmer haut et fort que le "mauvais" lait. Ça n'existe pas ! La seule contre-indication totale et définitive à l'allaitement, c'est la galactosémie congénitale, une maladie très rare où le bébé manque d'une enzyme nécessaire au métabolisme du galactose, un composé du lactose, sucre du lait (1). Et même dans ce cas, c'est le bébé qui a un problème l'empêchant de profiter du lait, et non celui-ci qui est "mauvais".

Des goûts... Les laits infantiles sont des produits industriels et donc standardisés : sauf accident dans la chaîne de fabrication (2), tel produit de telle marque doit avoir strictement la même composition chimique, le même aspect, le même goût (3). On a longtemps enjoint aux femmes allaitantes d'éviter certains aliments qui "donnaient du goût au lait". ... et des couleurs La "richesse" du lait Forme et beauté Ce qu'on met sur le sein Quelques gouttes de sang. Favoriser l'allaitement maternel processus - évaluation_Guide_2006. Index of /pdf.