background preloader

Développement moteur, neuro...

Facebook Twitter

Le stade du miroir chez Bébé. La motricité libre vous connaissez ? Vous pratiquez ? Bonjour à tous.

La motricité libre vous connaissez ? Vous pratiquez ?

Ces derniers temps, de plus en plus de parents me demandent mon avis d’ostéo sur des sujets tels que le portage, l’allaitement, l’intérêt de tel ou tel accessoire de puériculture, tétine ou pouce, etc… Pour répondre plus en détail à ces questions, je commence ce jour une série d’articles axés sur le développement du tout-petit. Pour commencer, il me paraît important de parler d’un sujet qui est en lien avec quasiment tous les autres :la motricité libre. … mais qu’est-ce-que c’est ? Tout simplement faire ce qui peut paraître le plus simple (mais qui ne l’est pas toujours avec un enfant) : NE RIEN FAIRE!

Ou plus sérieusement laisser l’enfant apprendre à bouger à son rythme en lui laissant une grande liberté de mouvement. Un peu d’histoire : Le concept de motricité libre a été développé par Emi Pikler, pédiatre hongroise dans les années 60. Un simple tapis pour tout découvrir Les pré-requis : un environnement adapté et sécurisant : le bébé apprend à se retourner tout seul. J’ai 2 ans et je te dis « Non  parce que c’est bon pour ma santé ! Cher éducateur, J’ai 2 ans.

J’ai 2 ans et je te dis « Non  parce que c’est bon pour ma santé !

Je suis en pleine découverte de moi-même, de toi, de l’environnement qui m’entoure. Je commence à me rendre compte que je suis un individu à part entière, avec des besoins et des envies qui me sont propres. J’ai découvert un mot, il y a peu : « Non ». Comme je l’aime bien ce mot ! Et quand ça arrive trop souvent, je me dis alors que ce n’est pas vraiment permis de SE dire « Oui » (alors que toi, justement, tu voudrais que je TE dise « Oui »). Partage d’expérience : Mélinda a 3 ans. Moi : Mélinda, je vais t’accompagner prendre ta douche Mélinda : Non, je prends pas de douche ! D’une situation hasardeuse au début, le tout s’est fini dans la sérénité et les rires. Pour moi, « Gagnant – Gagnant », c’est ça le vrai bonheur !! Petite invitation à lire : (Cliquez sur l’image pour arriver sur le site NVC-Europe) Demande : Suite à une (très !) Vous avez aimé ? J'aime : J'aime chargement… Sur le même thème Une émotion n'est pas un mot Dans "Adolescence" Sans titre.

Détails Catégorie : santé et prévention Publié le 19/04/13 C'est un sujet qui revient souvent quand je discute avec des amies ... il ne sait pas se moucher ... il ne comprend pas comment se moucher ... Prenons l'exemple de Petit Baroudeur ... il ne sait pas se moucher... même s'il demande un mouchoir pour s'essuyer le nez.

Il ne comprend pas comment souffler par le nez, même quand je lui montre ... Comme des copines ont les mêmes questions que moi, je me suis penchée sur la question ... alors voila ce qui se dit ... A partir de 2 ans, il est tout à fait conseillé d'apprendre à un enfant comment se moucher ... car à part quelques rares exceptions, la grande majorité des enfants a besoin d'apprentissage à ce niveau là. "Dès 2 ans, l’enfant doit apprendre à se moucher narine par narine. Pour cela, il faut déjà qu'ils sachent souffler avec leur bouche ... à vous les bulles, les serpentins du nouvel an, les pailles, l'imitation du vent etc. Alors progressivement, on peut :

Besoin de succion: Quand arrêter la tétine ? (S.2) - Psycho.