Extreme Droite Extreme

Facebook Twitter
Droite(s) extrême(s) | Abel Mestre et Caroline Monnot, journalistes au "Monde", décryptent les populismes de droite

Droite(s) extrême(s) | Abel Mestre et Caroline Monnot, journalistes au "Monde", décryptent les populismes de droite

La dissolution de l'Oeuvre française vient d'être annoncée par Manuel Valls, ministre de l'intérieur, à l'issue du conseil des ministres. C'est un événement pour l'extrême droite. Ce groupuscule fondé par Pierre Sidos en 1968 était le plus ancien encore en activité. Les Jeunesses nationalistes, la branche "jeune" de l'Oeuvre est aussi frappée de dissolution. Les pouvoirs publics qui se basent sur la loi de 1936 relative aux groupes de combat et milices privées, reprochent notamment à ce petit groupe ses positions politiques racistes et antisémites rendues publiques sur leur site internet; "le culte de personnages connus ayant collaboré avec l'Allemagne nazie", comme Pétain, Brasillach ou Degrelle; et l'organisation de camps "paramilitaires, physiques et idéologiques", ce qui apparenterait l'Oeuvre française à une "milice privée". Antisémite et pétainiste, l'Oeuvre française (OF) a, été fondée sur les ruines de l'OAS, et a toujours privilégié l'action clandestine.
The Turner Diaries The Turner Diaries The Turner Diaries is a novel written in 1978 by William Luther Pierce (former leader of the white nationalist organization National Alliance) under the pseudonym "Andrew Macdonald".[1] The Turner Diaries depicts a violent revolution in the United States which leads to the overthrow of the United States federal government, nuclear war, and, ultimately, to a race war leading to the extermination of all groups deemed by the author as impure such as Jews, gay people, and non-whites.[2] The book was called "explicitly racist and anti-Semitic" by The New York Times and has been labeled a "bible of the racist right" by the Southern Poverty Law Center.[3][4] The novel has been associated with a number of real-life violent crimes committed by white separatists and other radicals. Two pages of the book containing a scene depicting preparation for the bombing of the J.
Voici la taupe qui a infiltré la communauté tradi de Bordeaux «
Vendredi 18 juin, une dépêche de l’Agence France-Presse (AFP) nous apprenait le décès à 94 ans du général Marcel Bigeard. Le général Bigeard fut une légende de l’Armée Française, le dernier des Grognards, qui dans un autre temps aurait été Maréchal d’Empire et dont les titres illustrent 36 ans au service de la France : Général de Corps d’Armée Grand Croix de la Légion d’Honneur Dies Irae Dies Irae