background preloader

Visites

Facebook Twitter

Villes au Moyen Age

Versailles. Musées. Paris. Insolite. Visitez Toulouse autrement... sur les traces des affaires criminelles du XVIIe siècle. Quand tout n’était pas si rose à Toulouse.

Insolite. Visitez Toulouse autrement... sur les traces des affaires criminelles du XVIIe siècle

Quelques années en arrière, l’Office du tourisme de la Ville rose proposait une visite guidée, rythmée par les affaires criminelles du passé. Qu’il fasse beau ou un peu plus frais, ce parcours permet de profiter de la ville, tout en apprenant des histoires plus terrifiantes les unes que les autres. En novembre 2016, Christine Chabanette, blogueuse et membre du Comité régional du tourisme (CRT) en Occitanie, a replongé dans ses souvenirs. En relisant ses notes de l’époque, elle a édité un petit parcours, pour remettre cette balade au goût du jour. Nous avons adapté ce parcours dans une carte, afin que tout le monde puisse en profiter. La carte des affaires criminelles, qui ont agité la ville de Toulouse (cliquez sur les icônes pour découvrir les visites): C’est un éclairage insolite et inédit sur le centre-ville de Toulouse, tout en mettant la ville en valeur, souffle Christine Chabanette. Expos virtuelles Lettres. Palais des Papes.

Château de Chambord. En 1519, François Ier ouvre à quelques lieues de Blois, au cœur d’un désert d’arbres et de marais prés d’un village à demi abandonné, un immense chantier dont il ne verra pas la fin.

Château de Chambord

François Ier visite quatorze fois le chantier de Chambord. Le château connaît l’abandon régulier propre aux résidences royales : le roi, en effet, sillonne son royaume pour se faire voir et imposer son autorité. L’édifice conserve la silhouette d’un château fort, flanqué de tours, ceinturé de douves ; mais les innovations rapportées d’Italie lui donnent sa singularité. Vainqueur de la bataille de Marignan, François I entend séduire par les pierres comme il a séduit par les armes. Pour ce prince qui dessine à ses heures perdues des palais de papier, il est temps d’éblouir le monde par une œuvre parfaite et nouvelle. Au sortir de l’escalier, on prend pied sur les terrasses.

Château et parc sont indissociables. La terrasse relie le donjon à l’aile royale. Le foisonnement décoratif des terrasses surprend. 16 visites virtuelles de lieux historiques en France (en 3D, 360 degrés) Quels sont les monuments français qui proposent des visites 3D ou 360 degrés ?

16 visites virtuelles de lieux historiques en France (en 3D, 360 degrés)

Le blog de la médiathèque du CDDP de l’Oise dresse une liste de 16 lieux français patrimoniaux à visiter via son ordinateur (voire via un outil connecté mobile) qui offrent ainsi une découverte inédite de monuments, architectures, châteaux, vallées, musées, endroits de batailles, églises et musées reconstitués sous une forme virtuelle avec légendes, apports textuels mais également audio/sonores. On retrouve ainsi des liens directs vers les visites virtuelles de la Cathédrale Notre-Dame-de-Paris, la Tour Eiffel, la Grotte de Lascaux, le Château de Versailles, la Ville de Saint-Denis, le Débarquement d’Arromanches… Tous ces projets ont un point commun : ils sont issus de l’Etat, de collectivités territoriales ou d’institutions publiques.

Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : France. « Qui veut pister... Toulouse ? » : menez l'enquête et découvrez la Ville rose. Les enquêteurs en herbe, âgés de 12 à 99 ans, seront heureux de découvrir les deux parcours que propose « Qui veut pister… Toulouse ?

« Qui veut pister... Toulouse ? » : menez l'enquête et découvrez la Ville rose

», dans le quartier des Carmes et en plein centre-ville. Chaque week-end, « Qui veut pister… Toulouse ? » prépare des jeux de pistes à taille humaine et offre à ses participants de découvrir un quartier de la Ville rose d’une façon ludique : en résolvant une enquête policière. En cette saison 2017 qui a débuté le 18 mars dernier, deux parcours sont proposés aux volontaires. Des équipes de 4 à 6 personnes Samedi 15 avril, à 14 heures, débutera un des deux jeux de pistes proposés par « Qui veut pister… Toulouse ? Daphné Baufle, organisatrice de la structure, explique : Les équipes sont composées de quatre à six personnes. Une fois l’énigme résolue, ils rejoignent leur guide qui lève le voile sur le mystère de l’enquête et désigne l’équipe gagnante de la session.

LIRE AUSSI : « Qui veut pister » débarque à Toulouse en septembre pour un jeu de piste dans la ville. Dessins du château de Pau. Mont Saint Michel. Kremlin virtuel.