background preloader

Nathan781227

Facebook Twitter

yahoo

Biomasse : tout connaître sur l'énergie de la biomasse. Qu’est-ce que la biomasse ? La biomasse (matière végétale) est une source d'énergie renouvelable. Grâce au processus de photosynthèse, les plantes captent l'énergie du soleil. Quand les plantes sont brûlées, elles libèrent l'énergie du soleil qu’elles contiennent. De cette façon, la biomasse fonctionne comme une sorte de stock naturel de l'énergie solaire. En général, il existe deux approches principales concernant les plantes utilisées pour la production d'énergie : Les plantes cultivées spécialement pour l'utilisation d'énergie.L'utilisation des résidus de plantes utilisés pour autre chose. En fonction du climat, du milieu naturel et d’autres facteurs, la méthode préconisée peut varier.

Soit convertir directement la biomasse en énergie sous forme de chaleur ou d'électricité.Soit convertir la biomasse en biocarburants liquides ou en biogaz combustible. Les possibilités d’actions dépendent de la nature de la ressource de biomasse. D’où provient la biomasse ? Comment valoriser la biomasse ? Biodiesel. Ethanol de mais. Les bio-carburants. Or la surface cultivée en céréales est aujourd'hui, en France, de l'ordre de 89 000 km2, ce qui revient à dire qu'il faudrait cultiver 890 000 000 km2 de céréales… Je rappelle que le territoire français fait 550 000 km2 !

Dans l'état actuel des choses, à la condition de ne rien bouffer et de ne rouler qu'un seul jour par mois, et encore pas trop loin, la totalité des surfaces cultivables de notre territoire, soit 180 000 km2 n'y suffiraient même pas, même en multipliant à l'infini la quantité d'engrais et de pesticides pour augmenter les rendements. Alors STOP ! Qu'on arrête un peu de nous prendre pour des demeurés. L'avenir, forcément, ce n'est pas la bagnole pour tous et tous les chinois, les indiens, les africains et moi et moi et moi, forcément qu'en aurait trois.

Pourquoi pas le gazogène (qui n'était pas si polluant) pour enfin retrouver les charmes de la conduite sportive à 50 km / h maxi ? Le quatrième concerne la transformation. Par Christian Berdot Chaude ambiance Colonialisme vert. Biocarburant, algocarburant, microalgue, éthanol, biodiesel. I - Introduction Dans un souci permanent de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de préservation de l'environnement, se tourner vers les bioénergies semble incontournable.

De plus, les pressions économiques liées à l'instabilité politique des régions d'extraction pétrolière ou à l'augmentation des coûts du pétrole jouent également un rôle dans le développement des biocarburants qui apparaît comme l'une des réponses à ces difficultés [Figure 1]. Dans son Discours sur l'état de l'Union en janvier 2006, le président George W. Bush déclarait : "Pour que l’Amérique soit compétitive, il faut de l’énergie à un coût acceptable.

Et c’est là que nous avons un sérieux problème : l’Amérique est dépendante du pétrole, qui provient souvent de régions du monde instables. Le meilleur moyen de se débarrasser de cette addiction est la technologie". La matière première utilisée pour la fabrication d'un biocarburant définit sa génération. II - Fabrication de carburant avec des microalgues.

C'est pas sorcier - Chimie verte, des végétaux pour remplacer le pétrole. Des biocarburants à partir de microalgues. Après les biocarburants de 1re génération issus de matières végétales alimentaires (céréales, huiles de colza ou de tournesol), ceux de 2e génération produits à partir de biomasse lignocellulosique (bois, paille), une 3e génération suscite aujourd'hui un vif engouement. Il s'agit de produire des biocarburants, biodiesel et biokérosène, à partir des microalgues riches en huiles, dites lipidiques. Mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que ces biocarburants puissent être développés à grande échelle. Daphné Lorne, ingénieur économiste à IFP Energies nouvelles répond à nos questions. Qu'appelle-t-on microalgues lipidiques ? D. L. : Ce sont des algues microscopiques, vivant en milieu aquatique, qui produisent naturellement des lipides (huiles).

Elles peuvent être cultivées en conditions autotrophes, c'est à dire que pour leur croissance elles n'utilisent que de l'eau, des sels minéraux, du CO 2 et la lumière du soleil. D. Comment les produit-on ? D. Où en est la recherche ? D.