Sources secondaires

Facebook Twitter

Dialogisme. Polyphonisme, de Bakhtine à Ricoeur. Atelier de théorie littéraire : Polyphonisme, de Bakhtine à Ricoeur En étudiant le phénomène polyphonique qu'il expose dans Les problèmes de la poétique de Dostoïevski[1](1929/1962), Bakhtine se réfère pratiquement de manière exclusive à l'œuvre de Dostoïevski: "Dostoïevski est le créateur du roman polyphonique.

Polyphonisme, de Bakhtine à Ricoeur

Il a élaboré un genre romanesque nouveau. " (Bakhtine, 1970/1998, p. 35). Il considère en tout cas Dostoïevski comme le premier véritable auteur polyphonique. Plus tard dans ce même livre, il nuancera ses propos en soulignant que l'emploi du terme de polyphonie emprunté à la musique et appliqué à la littérature ne peut être que métaphorique: Il faut remarquer que la comparaison que nous établissons nous-mêmes, entre le roman de Dostoïevski et la polyphonie, n'est rien de plus qu'une figure analogique. Nous nous permettrons de commencer par faire ici deux remarques aux affirmations de Bakhtine. 1. DU CHRONOTOPE DANS "ESTHETIQUE ET THEORIE DU ROMAN" Cette rubrique se propose de constituer l'essentiel d'un thème développé dans un ouvrage.

DU CHRONOTOPE DANS "ESTHETIQUE ET THEORIE DU ROMAN"

Pour l'instant, les élements jugés essentiels le sont par rapport à notre projet de recherche; ils pourront être enrichis par la suite. Dans le document ci-après, les éléments en gras ont été soulignés par nous. Le chronotope de Mikhaïl Bakhtine dans Esthétique et théorie du roman(1978) Notes essentielles Troisième étude Le chronotope (p.235) Nous appellerons chronotope, ce qui se traduit, littéralement, par « temps-espace » : la corrélation essentielle des rapports spatio-temporels, telle qu’elle a été assimilée par la littérature… Ce qui compte pour nous, c’est qu’il exprime l’indissolubilité de l’espace et du temps (celui-ci comme quatrième dimension de l’espace).

Dans le chronotope de l’art littéraire a lieu la fusion des indices spatiaux et temporels en un tout intelligible et concret. Observations finales (p.384) La rencontre / la route La route La route (fonctions) (p.386) Le château (roman historique) Volume 20, numéro 1, printemps 1984. Le roman, l'idéal, l'individu. J.B.

Le roman, l'idéal, l'individu

Mathieu Thomas Pavel, La Pensée du roman, Gallimard, coll. " NRF Essais ", 2003. " À chaque époque, les réussites du roman sont infiniment plus ambitieuses que celles du besoin de bien écrire et de bien raconter. La littérature s'interroge sur des sujets autrement profonds, et, pour divergentes qu'elles puissent paraître, les formes que le roman a prises au cours de son histoire n'en sont pas moins liées ensemble par la permanence de cette interrogation " Thomas Pavel, La Pensée du roman, p. 412 Avec La Pensée du roman, Thomas Pavel propose une histoire du roman dont l'idée directrice est que ses développements sont avant tout ceux d'une interrogation, tenue pour constitutive du genre, sur les rapports entre l'individu, l'idéal moral, et la communauté humaine.

L'exposé qui suit présentera d'abord les principes directeurs sur lesquels se fonde l'histoire du roman proposée par Pavel. Le roman comme anthropologie Il privilégie donc ici l'usage sur les constructions théoriques.