background preloader

Interrogation sur le féminisme

Facebook Twitter

5 raisons pour lesquelles les droits des animaux concernent les féministes. Article paru ici en décembre dernier, écrit par Aph Ko avec l’aide de Syl Kocieda.

5 raisons pour lesquelles les droits des animaux concernent les féministes

Les droits des animaux, c’est un problème féministe. Voilà, je l’ai dit. En fait, l’objectivation et l’exploitation des vies et des corps des animaux se devaient d’être examinées minutieusement par les féministes, étant donné que le féminisme a pour principe de se battre contre la façon dont le patriarcat ignore les intérêts et la subjectivité de certains êtres au profit d’autres arbitrairement considérés comme « supérieurs ». Un point encore plus terrifiant est que la vulnérabilité perçue chez les animaux est utilisée comme justification implicite de leur exploitation. En d’autres termes, parce que les animaux ne peuvent pas se défendre, donner ou non leur consentement, ou organiser une opposition, nous, en tant qu’humains, pensons que nous pouvons faire d’eux ce que nous voulons, généralement avec l’excuse de « prendre en compte » leurs intérêts.

La misogynie internalisée – Alea iacta est. Taylor Swift, chez 2dayFM C’est la traduction moche (l’anglais sonne toujours mieux, n’est-ce pas ?)

La misogynie internalisée – Alea iacta est

Que j’ai trouvée à un phénomène qui l’est au moins autant, sinon plus : celui des femmes qui détestent les femmes. Des femmes misogynes. Oui, cela existe : quand le monde entier vous répète que A est une femme bien pour une raison X, que B est une femme à fuir pour une raison Y et que C a un peu mérité ce qui lui est arrivé pour une raison Z, vous finissez par les croire, que vous soyez un homme ou une femme. C’est ce qui m’a conduit à minimiser ma première agression sexuelle, quand j’avais 18 ans : un vieux type, dans un train vide, avec une bière à la main, à qui j’ai souri parce que j’avais le nez dans un Desproges et qu’il lui ressemblait, s’est installé en face de moi, a sorti son petit matériel pour se branler tranquillement et a finalement posé sa main sur mon genou. Une lente et inexorable marche vers plus d’égalité? On oppose souvent aux féministes l’idée qu’il ne servirait à rien de chercher à hâter l’avènement d’une société plus juste, voire pleinement égalitaire.

Une lente et inexorable marche vers plus d’égalité?

On nous assure qu’il faut laisser du temps au temps, que tout cela est une affaire de renouvellement des générations, qu’il faut donc prendre notre mal en patience; les mentalités évoluent d’elles-mêmes, mieux vaut ne pas les brusquer. Je prends un exemple: le combat contre le sexisme dans la langue. Sexy vs Voilée. Cet article est réservé aux membres vip Pour poursuivre la lecture / mois * Taxes Incluses * Certaines conditions s'appliquent Contenu réservé VIP : Nouvelles exclusives Galeries photos Cartes interactives Vidéos exclusives Contenu des chroniqueurs Compléments d’information Vos privilèges VIP : Accès illimité à 100 % du contenu internet Application mobile pour appareils Android et iOS.

Sexy vs Voilée

Offre valide pour 6 mois, pour les nouveaux abonnés seulement. FeministAndOtherThings — Aaaah les machos. Etre un espace féministe safe. Suite à mon article d'hier, deux femmes sont venues me parler de certains commentaires.

Etre un espace féministe safe

L'une m'a demandé d'enlever certains commentaires qui la rendaient malade. L'autre m'a dit ne pas être en sécurité ici et se sentir agressée, mal à l'aise dans un espace "non safe". Une autre commentatrice me dit : "Mais punaise, une fois qu'on a conscience de cette socialisation des hommes a étouffer la parole des femmes, et des femmes a les écouter jusqu’à douter de leur propre vécu on a du mal (enfin moi en tout cas) a ne pas vouloir un peu plus d'espaces safe. Les gars, vous avez le droit de parler et de débattre et si c'est dans le but de vous éduquer grand bien vous fasse. Mais vous avez aussi le droit de vous taire et d’écouter. " Qu'est ce déjà qu'une espace féministe safe ? Vous le savez pour certains, je fais un métier qui me confronte régulièrement à la saloperie humaine, je suis donc relativement blindée face à ce genre de propos.

Enfin. La Crise de la masculinité. Il y a en ce moment une poussée de groupes qui appellent à refondre le féminisme autour de l’homme.

La Crise de la masculinité

Souvent lancés par des hommes et relayés par des femmes, ces appels encouragent à valoriser le rôle de la femme tant qu’il est défini et circonscrit par rapport à la place de l’homme (la femme, au singulier, est définie comme fille de, mère de, épouse de). En ces temps troublés de débats sociétaux, il s’agit de rassurer et ménager les hommes, visiblement perturbés par la remise en cause de leurs privilèges. Cf les Antigones et Woman Attitude (découvert hier pour ce dernier). Les mots ont du sens…Féminisme = Antisexisme? Féminisme, antisexisme….Voici deux mots sous lesquels se rejoignent les mêmes idéaux : égalité des genres, justice, combat contre le patriarcat.

Les mots ont du sens…Féminisme = Antisexisme?

Cependant, l’emploi de l’un ou l’autre ne semble jamais innocent. Ici, je n’essayerais pas de plonger dans un long plaidoyer pour l’un ou l’autre de ces termes, avec un corpus détaillé de références féministes. Ca pourrait être très intéressant, mais je ne pense pas que je possède déjà la connaissance nécessaire, ni la patience requise.