State of the art

Facebook Twitter

La réalité augmentée. Selon Ronald Azuma, chercheur à l'université de Caroline du Nord, la réalité augmentée doit respecter trois règles fondamentales : combiner le réel et le virtuel, de manière interactive (en temps réel) et en respectant l'homogénéité perspectiviste.

La réalité augmentée

Cette définition exclut donc les simples collages 2D qui ne respectent pas la cohérence 3D, ainsi que la composition en post-production qui n'est pas temps réel. En revanche, elle n'impose aucune contrainte sur le réalisme photométrique des compositions (par exemple, les objets virtuels peuvent être affichés en mode filaire). La visualisation peut se faire à l'aide de lunettes stéréoscopiques particulières, qui permettent de voir la réalité en même temps que les objets synthétiques représentés en relief. Vers la Réalité Augmentée. Superposer des informations sur le monde réel, quelle pourrait en être l’utilité ?

Vers la Réalité Augmentée

Les applications de la Réalité Augmentée sont multiples, qu'il s’agisse d’afficher les noms ou fonctions de personnes ou l’itinéraire à suivre directement sur le décor. Par le passé, la plupart des applications visaient à accoler ces informations par le biais de lunettes, un accessoire pas toujours aisé à porter pour certains utilisateurs.

L’équipe de Babak Parviz de l’Université de Washington poursuit une voie prometteuse : des lentilles de contact que l’on porterait à même le globe oculaire. Pattie Maes du MIT, pour sa part, propose de mettre la Réalité Augmentée à la portée de tous avec du matériel d’aujourd’hui. Projet Sixth Sense : quand votre main sert de clavier téléphonique grâce à la réalité augmentée. Culture Mobile. La Réalité Augmentée (RA) semble avoir un bel avenir devant elle.

Culture Mobile

On estime que son marché pourrait atteindre 732 millions de dollars d’ici 2014 (Juniper Research) et plus de 5 milliards en 2016 (Research and Markets). Et ce sont les applications et services pour terminaux mobiles qui tireront la croissance. Au top de la tendance : marketing, publicités et services contextualisés, tourisme, patrimoine et e-commerce. Mais combien des adeptes de la RA d'aujourd'hui savent-ils que cette technologie a déjà trente bonnes années d'existence et qu’elle a été à l’origine d’œuvres d’art numérique majeures ?

Etat de l'AR #2 : et si la réalité augmentée, c'était maintenant ? A mbiance particulière le 4 octobre à la Cantine.

Etat de l'AR #2 : et si la réalité augmentée, c'était maintenant ?

Vers 20h, une foule de gens a les yeux rivés sur une feuille de papier où sont imprimés des motifs incompréhensibles (ils voient des choses…) tandis qu’à l’entrée, une discussion civile oppose des partisans de la réalité augmentée et ceux qui, plus prudents, se demande cette hybridation du réel et du virtuel ne pourrait pas faire ressembler votre vie à Matrix, sans les robots. Et oui, le 4 octobre à la Cantine, c’était la deuxième conférence des Etats de l’AR, organisée par AR Paris. Et AR, c’est l’acronyme d’Augmented Reality ! Un rendez-vous à ne pas rater qui commençait par un point d’actualité par Aurélien Fache et Jean-François Chianetta, voici leur support de présentation avec de nombreuses vidéos.

A découvrir : Layar - Raimo at TNW 2011.