background preloader

LJ non francophone (par pays)

Facebook Twitter

Littérature et bibliothèques jeunesse au Japon - sommaire RLPE n°263. L'Inde et les livres pour enfants - La Revue des livres pour enfants n°233 (2007) L'Inde dans la littéraure de jeunesse (2007) La littérature jeunesse dans les pays nordiques - Revue des livres pour enfants n°257, février 2011. Les pays nordiques : bibliographie sélective (2011) 18.avril-mai-2013-auteurs-scandinaves.pdf. Livres pour la jeunesse traduits du suédois. Étonnantes écritures européennes pour la jeunesse : 31 pièces d’aujourd’hui pour demain Sous la direction de Marianne Ségol-Samoy et Karin Serres pour LABO/07 Montreuil-sous-Bois : Éd.

Livres pour la jeunesse traduits du suédois

Théâtrales, 2013. 442 p. Coll. Les Cahiers de la Maison Antoine Vitez ISBN 978-2-84260-641-1 [Contributions suédoises par Malin Axelsson, Rasmus Lindberg, Erik Uddenberg et Suzanne Osten] Emma ADBÅGEBon anniversaire Traduit du sédois par Sylvain Briens [Titre orig. Fylla år] Genève : Editions Notari, 2009. 23 p. ill. Sven s’en vaIllustrations d’Emma Adbåge Traduit du suédois par Sylvain Briens [Titre orig.

Leni – Mon Josef à moi ! Eva ALMASSYLe vieux cheval et les poneys de la vallée Illustrations de Katarina Axelsson Paris : L’école des loisirs, 2004. 55 p. Gunnar ARDELIUSJ’ai besoin de toi plus que je ne t’aime et je t’aime si fort Traduit du suédois par Ludvine Verbeke [Titre orig. Elsa BESKOWLe costume neuf du petit Paul Illustrations d’Elsa Beskow Traduit du suédois par Michel Sineux [Titre orig. Littérature islandaise pour la jeunesse (barnabókmenntir) Revue le 12 mars 2014.

Littérature islandaise pour la jeunesse (barnabókmenntir)

Andri Snær Magnason (n. 1973) Les enfants de la planète bleue (Sagan af bláa hnettinum). Traduction par François Émion. Illustré par Pef. Gallimard jeunesse 2003. Anna Heiða Pálsdóttir (n. 1956) Runes magiques et yeux verts (Galdrastafir og græn augu. Áslaug Jónsdóttir, Rakel Helmsdal, Kalle Güettler Non ! Áslaug Jónsdóttir, Rakel Helmsdal, Kalle Güettler Un grand monstre ne pleure pas (Stór skrímsli gráta ekki 2006). Áslaug Jónsdóttir, Rakel Helmsdal, Kalle Güettler Petit monstre a peur de noir (Skrímsli í myrkrinu 2007). Áslaug Jónsdóttir, Rakel Helmsdal, Kalle Güettler Grand monstre est malade (Skrímslapest 2008). Guðmundur Thorsteinsson / Muggur (1891-1924) L'histoire de Dimmalimm (Sagan af Dimmalimm). Quatre grands auteurs : H.C. Andersen, Zacharias Topelius, Astrid Lindgren et Tove Jansson. Elsa Beskow : le conte sur mesure.

1Fr 2Vers la fin du xixe siècle, le conte populaire existait en Suède sous deux « formes » principales, sans compter la tradition orale encore bien vivante dans la campagne suédoise.

Elsa Beskow : le conte sur mesure

Les recherches des folkloristes débouchaient sur la publication croissante de recueils de contes transcrits avec la plus grande exactitude possible, souvent même en conservant les particularités dialectales. Précieux du point de vue scientifique, ils n’atteignaient presque jamais le grand public : leur valeur littéraire se trouvait compromise par le souci trop poussé de l’« exactitude ». 3Cependant, jamais le genre du conte ne fut si en honneur qu’à cette époque. Mais le conte dont on se délectait avait peu à voir avec le vrai conte populaire. Le thème du voyage intérieur dans les contes de Jeanna Oterdahl* 1Parmi les nombreuses femmes écrivains que connut la littérature suédoise au début du xxe siècle, Jeanna Oterdahl est une de celles qui apportèrent une contribution importante à la littérature enfantine.

Le thème du voyage intérieur dans les contes de Jeanna Oterdahl*

En grande partie oubliée aujourd’hui, son œuvre mérite néanmoins que l’on s’y attarde. 2Jeanna Oterdahl (1879-1965) était la fille d’un officier de Uddevalla, en Suède occidentale. Elle fit ses études à l’Institut pédagogique royal de Stockholm de 1898 à 1901. À l’époque cette école était le foyer de l’intelligentsia féminine. Selma Lagerlöf avait été parmi ses élèves peu de temps auparavant. Le modernisme dans la littérature enfantine en Suède. Quelques lignes directrices. 1Comme point de départ de notre étude, nous prendrons l’œuvre de Marshall Berman sur le modernisme et la modernité, parue aux États-Unis en 1982 sous le titre All That is Solid Melts into Air.

Le modernisme dans la littérature enfantine en Suède. Quelques lignes directrices

Berman y écrit notamment : 1 Citation tirée de la traduction suédoise. Berman, Marshall, « allt som är fast förflyktigas », Mode (...) Être moderne, c’est de se trouver dans un environnement qui nous promet aventure, pouvoir, joie, croissance, transformation de nous-mêmes et du monde, et qui, parallèlement, nous menace de détruire tout ce que nous avons, tout ce que nous connaissons, tout ce que nous sommes1. 2Berman résume ici le paradoxe inhérent au modernisme : d’une part la vie qui aspire à devenir art, et de l’autre l’homme qui cherche sa propre réalisation. 3Concevoir l’art et la littérature comme quelque chose qui concerne par-dessus tout la vie de l’individu, nous permet de toucher au cœur même de la littérature enfantine. L'Autriche et sa littérature de jeunesse - François Mathieu - TransLittérture n°6, 1993.

Pinocchio, Pinokio.

La LJ en traduction