background preloader

Faut-il un régime politique pour nous rendre heureux ?

Facebook Twitter

Penser le bonheur aujourd’hui - Le bonheur : une question sociale ? - Presses universitaires de Louvain. 1Plusieurs des déterminants objectifs du bonheur ayant été mis en évidence, celui-ci peut alors être pris en compte et envisagé au plan social.

Penser le bonheur aujourd’hui - Le bonheur : une question sociale ? - Presses universitaires de Louvain

Penser le bonheur dans cette perspective revient à envisager 1/ le bonheur de l’individu comme pouvant faire l’objet d’une préoccupation politico-sociale. 2/ Cette perspective permet également de considérer le bonheur collectif, le bonheur de l’ensemble de la société. Aussi surprenante soit cette dernière considération, elle est le fruit d’une longue tradition de pensée, allant de l’Antiquité à nos jours, et alimente des recherches statistiques contemporaines, telles que le Happy Planet Index (HPI). Le bonheur collectif constitue enfin l’objet d’une discipline : l’économie du bonheur. 2Plusieurs difficultés toutefois sont associées à cette problématique. Quel sens y a-t-il à parler du « bonheur de la société » ou du bonheur d’un pays ? Le bonheur et la politique. La politique fait-elle le bonheur de la société ? - Jean-Baptiste Echivard.

L’Etat doit-il s’occuper de notre bonheur ? Dissertation : L’Etat doit-il s’occuper de notre bonheur ?

L’Etat doit-il s’occuper de notre bonheur ?

(Dissertation constituée à partir des textes vus en classe) Attention ! Politique pouvoir - Rapports de Stage - Kobom83. D'abord, qu'est-ce que la politique?

Politique pouvoir - Rapports de Stage - Kobom83

C'est-à-dire, la politique en tant que fait. La politique est une activité en relation avec le pouvoir. La politique a son propre domaine: le domaine du pouvoir. Donc elle n'est pas de la morale, elle n'est pas de l'esthétique, elle n'est pas de l'économie. La politique est une manière de penser, tout comme le sont ces dernières. Le bonheur est-il affaire de politique ? II- Dire que le bonheur est affaire de politique, n'est-ce pas confondre liberté et bonheur?

Le bonheur est-il affaire de politique ?

Deux grands questionnements s'imposent : 1) L'Etat doit-il vraiment s'occuper du bien privé ? Ie : le bien privé est-il vraiment la même chose que le bien public ? 2) Le bien public (qui est la fin de tout Etat normalement constitué) est-il vraiment le bonheur ? Par conséquent, le but de l'Etat est-il vraiment le bonheur ? Le bonheur.