background preloader

Le front populaire et les grèves de 1936

Facebook Twitter

Droits-de-travail-pour-les-immigres-syndicats-greves-et-conges-payes-en-1936-le-front-populaire-video. 1936: Front populaire. Ray Ventura " en grève " 1936. Mémoires de mines - Le Front populaire en 1936. Cet extrait de L'album de famille des Français du 19 janvier 1973 part de l'évocation des grandes conquêtes sociales des mineurs, acquises à partir de la fin du XIXe siècle, pour s'arrêter ensuite plus longuement sur le Front populaire, envisagé ici comme le point d'orgue de luttes de longue durée, portées par la solidarité de la corporation du sous-sol sur laquelle insiste le commentaire.

Mémoires de mines - Le Front populaire en 1936

A la veille des jours heureux de 1936, le monde de la mine sort d'une période pour le moins chaotique. La crise de la première moitié des années 1930 s'est accompagnée de l'introduction de méthodes de travail fondées sur le chronométrage (système Bedaux), de baisses de salaires, de journées chômées et de suppressions d'emplois. Apparaît d'ailleurs ici un témoignage visuel de la marche des chômeurs du Nord vers Paris, initiée à la fin de 1933 par la CGTU, en liaison avec le PCF. Le mouvement social a cependant été assez bref dans la profession, qui s'est jetée plutôt tardivement dans l'action. Les grèves de 1936 à Revin. Droits de travail pour les immigrés : syndicats, grèves et congés payés en 1936 : le front populaire. Droits de travail pour les immigrés : syndicats, grèves et congés payés en 1936 : le front populaire.

Trois grèves : 1936 - 1953 - 1966. Broadcast Yourself. Culture : l'histoire des grèves de 1936 exposée en photographies. Juin 1936, la France s'arrête et l'impensable se produit.

Culture : l'histoire des grèves de 1936 exposée en photographies

Deux millions d'ouvriers, d'employés, de cadres se mettent en grève, mais pas seulement. Ils occupent aussi leurs lieux de travail. Un grand thème pour une exposition à Paris sur le Front populaire. On y découvre en image une réalité. Les grèves de mai-juin 1936 en région parisienne et dans le Nord.

Au lendemain de la victoire du Front populaire, un vaste mouvement de grève se développe dans toute la France, provoqué par les nombreuses années de frustrations sociales engendrées par la crise et les espoirs importants soulevés par l'arrivée de la gauche au pouvoir.

Les grèves de mai-juin 1936 en région parisienne et dans le Nord

Les grèves débutent vers la mi-mai en province, aux usines Bréguet du Havre, se propagent dans les entreprises aéronautiques (Latécoère à Toulouse) puis gagnent la région parisienne et les principales régions industrielles (Nord, Lyon) où elles paralysent les usines d'automobiles, les mines, la construction mécanique. En juin, de nouveaux secteurs sont atteints : bâtiments et grands magasins (Samaritaine, Galeries Lafayette à Paris).

A son apogée, le mouvement représente plus de 12 000 grèves (dont 9 000 avec occupation d'usines) pour un total d'environ 2,5 millions de grévistes. Mémoires de mines - Les grèves de 1936. Les années 1930 sont sombres pour les peuples d'Europe.

Mémoires de mines - Les grèves de 1936

En France, elles sont entrecoupées par l'espérance soulevée dans le monde du travail par le Front populaire. A la veille de 1936, les mineurs émergent d'une période où leurs conditions de production se sont durcies. La crise économique s'est accompagnée de suppressions d'emplois, de baisses de salaires, de journées chômées. Il a fallu assumer un rythme de travail accru, avec l'introduction des techniques de chronométrage (système Bedaux) sous l'autorité d'ingénieurs et de porions intransigeants, comme le souligne à l'envi le militant syndicaliste et communiste Jean Wroblewski. Les grèves de mai-juin 1936 en région parisienne et dans le Nord. Les grèves de mai-juin 1936 en région parisienne et dans le Nord.

4 extraits d'Une Histoire de la Grève Générale. Auprès des mineurs de Carmaux, Jean Jaurès entre en socialisme. Champi - Jour de grève (1936) Grandes grèves.