persepolis persepolis Marji sort d’une déception avec Fernando qui s’est révélé brusquement homosexuel… - La séquence se situe de 53’10” à 54’43” (soit 1’33”). Plan 1 - Après avoir conclu que « l’amour est un sentiment petit-bourgeois » mais que « Life is life », Marji, apparemment indifférente au monde, s’absorbe dans sa lecture, silhouette noire (manteau et cheveux) isolée sur un banc sombre, se détachant sur un fond clair façon sfumato évoquant les brumes de l’automne. Elle lève des yeux tristes d’épagneul mais ouverts à ce qui se présente : une autre forme noire, en amorce, qui vient refermer le cadre. Plans 2-3 - En contrechamp (point de vue de Marji) apparaît le visage clair, les cheveux blonds, souriant sur un fond de ciel presque blanc, contrastant avec le présage sombre du plan précédent.
Tous niveaux persépolis
Une conférence à plusieurs voix animée par Pouria Amirshahi, avec la participation de : Patrick Boos, président de l’association des Gaulois d’Esse, évoque la vie quotidienne des Gaulois : casques de combat, mais aussi vêtements, vaisselles, outils, armes, technologies… André Berland, professeur d’histoire, membre du bureau de l’association des amis de Chassenon et administrateur de l’établissement public des thermes de Chassenon, démontre comment un village d’irréductibles Gaulois est forcé à accepter la civilisation romaine. José Gomez de Soto, archéologue, directeur de recherche au CNRS, inventeur du casque d’Agris, spécialiste des civilisations de l’âge du Fer, présente la civilisation gauloise qui a inspiré Goscinny et Uderzo. Lionel Markus, médiateur au musée d’Angoulême, propose une interprétation des erreurs iconographiques dans la série et leur reconstitution historique. astérix, le vrai du faux astérix, le vrai du faux
le livre numérique de l'exposition : un regard sur l’histoire de la bande dessinée le livre numérique de l'exposition : un regard sur l’histoire de la bande dessinée À l’occasion du musée privé d’art spiegelman, la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image s’associe avec la société Néolibris, filiale d’IGS-CP dédiée à l’édition numérique, pour éditer un livre numérique exceptionnel au format ePub. le musée privé d’art spiegelman Sortie : 26 janvier 2012.Le musée privé d’Art Spiegelman est un essai 100 % numérique sur l’histoire et l’esthétique de la bande dessinée.Deux versions seront disponibles : en français et en anglais.Dans chaque langue, deux versions éditoriales : pour liseuses (texte, illustrations noir et blanc), pour iPad et iPhone (texte, illustrations en couleur et vidéo). Ce livre numérique propose au lecteur un long essai d’Art Spiegelman :un aperçu idiosyncrasique de l’histoire et de l’esthétique de la bande dessinée comix : an idiosyncratic historical and aesthetic overview
Repères chronologiques pour la bande dessinée Barbarella de Jean-Claude Forest dans V Magazine ; l’album édité par Éric Losfeld sera interdit en 1965 ; Jane Fonda l’incarnera à l’écran en 1968. Création du Club des bandes dessinées, première manifestation française de la « bédéphilie ». Spider-Man dans Amazing Fantasy.

Repères chronologiques pour la bande dessinée

Histoire des arts et Bande dessinée - Histoire des arts - Culture.fr Histoire des arts et Bande dessinée - Histoire des arts - Culture.fr Le texte qui définit l'organisation de l'enseignement de l'histoire des arts précise : "Aux trois niveaux du cursus scolaire, Ecole primaire, Collège, Lycée, l’histoire des arts instaure des situations pédagogiques nouvelles, favorisant les liens entre la connaissance et la sensibilité ainsi que le dialogue entre les disciplines." Pour essayer de faire la part de la vérité historique et archéologique et la part de l'invention dans la série Astérix, la Cité de la BD propose une conférence publique : Astérix, le vrai du faux ! "Les Gaulois craignaient-ils que le ciel leur tombe sur la tête ?