background preloader

Démarche - questions

Facebook Twitter

Principia » La théorie précède l’expérience. 26 143 Visites | Version imprimable Sommaire de l'article L’observation dans les sciences est-elle objective ? Deux observateurs différents voient-ils un même résultat ? Quels sont les liens entre l’observation et la théorie ? Voilà un certain nombre de questions qui ont connu un regain d’intérêt durant le 20e siècle. En voici un petit panorama … On peut distinguer deux types d’observation : l’observation directe (faite par les sens) d’un phénomène et l’observation indirecte (où ce que l’on regarde n’est pas le phénomène, mais son effet sur un medium intermédiaire comme, par exemple, un écran).

Dans le cas d’une observation directe, des observateurs différents ne perçoivent pas nécessairement un phénomène de la même manière. Exemple : Un occidental qui regarde l’image suivante verrait sans doute un escalier. Cependant, de nombreuses tribus africaines n’y verraient rien d’autre qu’un assemblage de lignes. Pages : 1 2 » Understanding Research News, Research and Analysis - The Conversation. Analysis and Comment (8) UNDERSTANDING RESEARCH: What do we actually mean by research and how does it help inform our understanding of things? Understanding what’s being said in any new research can be challenging and there are… UNDERSTANDING RESEARCH: What do we actually mean by research and how does it help inform our understanding of things? What if research throws up a result that calls for a new way of thinking? How do we… UNDERSTANDING RESEARCH: What do we actually mean by research and how does it help inform our understanding of things?

UNDERSTANDING RESEARCH: What do we actually mean by research and how does it help inform our understanding of things? UNDERSTANDING RESEARCH: What do we actually mean by research and how does it help inform our understanding of things? UNDERSTANDING RESEARCH: What do we actually mean by research and how does it help inform our understanding of things? The 10 Mistakes People Make When Arguing Science. This article was originally published on The Conversation. The publication contributed this article to Space.com's Expert Voices: Op-Ed & Insights. UNDERSTANDING RESEARCH: What do we actually mean by research and how does it help inform our understanding of things?

Understanding what’s being said in any new research can be challenging and there are some common mistakes that people make. Have you ever tried to interpret some new research to work out what the study means in the grand scheme of things? Well maybe you’re smart and didn’t make any mistakes – but more likely you’re like most humans and accidentally made one of these 10 stuff ups. 1. You wouldn’t judge all old men based on just Rolf Harris or Nelson Mandela. If you do it deliberately, it’s cherry-picking. The well-worn and thoroughly discredited case of the measles, mumps and rubella (MMR) vaccine causing autism serves as a great example of both of these. 2.

You know what they say about statistics? 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Understanding Science. Dans la peau d'un chercheur. Enseigner les Sciences - Réseau social du LDES. Bonnet Bidaut Big Bang ? Thomas Lepeltier et Jean-Marc Bonnet-Bidaud ©A. Ramond L'univers est-il apparu il y a 13,7 milliards d'années et est-il toujours dans une phase d'expansion accélérée ?

Cette conception de l'univers né d'un Big Bang est universellement admise. La majorité des cosmologistes et astrophysiciens partagent cette conception. Pourtant, il existe bel et bien d'autres scénarios possibles sur l'histoire du Cosmos. Avec Thomas Lepeltier, Chercheur indépendant en histoire et philosophie des sciences et Jean-Marc Bonnet Bidaud, astrophysicien au Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA), pour leur ouvrage commun paru chez Vuibert en 2012, Un autre Cosmos ?

Espace critique de Rafaële Brillaud Feynman, "Si c'est lui l'homme le plus intelligent au monde, on est dans de beaux draps ! " De Jim OTTAVIANI Mai 2012, Editions Vuibert.

iGNORANCE

L’université de Grenoble réhabilite l’art du doute. Pour former l’esprit critique des étudiants, l’université Joseph-Fourier (UJF), à Grenoble, a dû pousser les murs. Son cours de « Zététique & autodéfense intellectuelle »– le premier terme désignant l’art de douter – a déménagé dans l’amphithéâtre Weil au cours du premier semestre, le plus grand avec ses 900 places. Et il s’est ouvert à l’ensemble des étudiants de licence 1 et 2 des universités Grenoble-Alpes (Joseph-Fourier, Stendhal, Pierre-Mendès-France), ainsi que ceux de Sciences Po Grenoble. Au menu : décortiquer les thérapies bidon, les « pseudo-sciences » – y compris politiques –, le paranormal, les mécanismes de l’illusion, les manipulations en tout genre – des médiatiques aux sectaires –, la propagande… Ou du moins en donner des clés.

Certains étudiants ont choisi cette « unité d’enseignement transversal » dans leur cursus, d’autres assistent en auditeurs libres à ce cours-événement. Les ressources pédagogiques sont aussi mises à disposition librement en ligne.