background preloader

Agences de voyages en ligne - etourisme

Facebook Twitter

Vente de voyages en ligne : Booking écrase le marché en France. Le digital occupe une place de plus en plus importante dans la croissance du marché touristique européen.

Vente de voyages en ligne : Booking écrase le marché en France

©DR Le marché du voyage en ligne français et européen est résilient. C’est ce qu'il faut retenir des études menées fin 2015 par Phocuswright. Le cabinet s'est intéressé à six "marchés-clés" : l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie, le Royaume-Uni et la Scandinavie. TripBarometer - tendances de voyage 2016. Chers lecteurs.

TripBarometer - tendances de voyage 2016

Durant ce mois d’août, la rédaction du blog est en vacances. Nous en profitons pour vous faire redécouvrir des articles qui ont été publié durant ces 12 derniers mois. Technologies & sociétés. L’opération de partenariat entre Voyages-Scnf (VSCNF) et Airbnb avortée sous la pression des syndicats hôteliers est l’occasion de mettre en lumière l’opposition viscérale entre les hôteliers et les hébergeurs du collaboratif.

Technologies & sociétés

Dans le round 1 : le client, les hébergeurs collaboratifs l’ont emporté sur l’image de marque auprès des voyageurs. Dans le round 2 : fiscalité et réglementation, les hôteliers ripostent en exigeant l’application d’un cadre réglementaire et surtout d’une fiscalité en termes d’impositions auprès des plates-formes, des hôtes et de la taxe de séjour pour le voyageur. Dans ce round 3, les multi-propriétaires et les professionnels investissent progressivement les plates-formes collaboratives comme un nouveau canal de distribution.

Pour Airbnb c’est un peu faire entrer le loup dans la bergerie. Bonne ou mauvaise idée ? Economie numérique : Le marché du e-tourisme. D’après une importante étude réalisée par le cabinet Oxford Economics et commanditée par Amadeus, le secteur du voyage devrait enregistrer une croissance annuelle de 5,4 % au cours des dix prochaines années, supérieure à celle du PIB mondial.

Economie numérique : Le marché du e-tourisme

Quand les réceptifs tirent leur épingle du jeu - Réseau de veille en tourisme. Remise en question, changement et adaptation sont des mécanismes nécessaires à tous les secteurs de l’industrie touristique.

Quand les réceptifs tirent leur épingle du jeu - Réseau de veille en tourisme

Le réseau de distribution, qui est touché par l’évolution du comportement des voyageurs et par l’arrivée de nouveaux intermédiaires, n’échappe pas à la règle. Parmi ses acteurs se trouvent les agences réceptives, qui font face à des menaces, mais aussi à de nombreuses opportunités. Comment peuvent-elles réagir et se démarquer? Qu’est-ce qui définit une agence de voyages réceptive? Sommairement, un réceptif est une agence de voyages qui conçoit des forfaits touristiques sur le territoire où elle est basée pour les vendre aux voyagistes. Selon une étude de Horwath HTL et d’Interface Tourism France, cette agence apporte sa valeur ajoutée par: Afin qu’elles puissent conserver leurs atouts, de nombreuses possibilités s’offrent aux agences réceptives, qui doivent cependant être prêtes à modifier leurs manières de travailler.

Economie numérique : Le marché du e-tourisme. Les chiffres clés du Etourisme et du numérique. Tendances et baromètres e-tourisme 2014. Temps de lecture > 6 minutes C’est dans la bonne humeur que les #et9 débutent aujourd’hui avec le traditionnel baromètre e-tourisme présenté par Guy Raffour et ses nombreux chiffres clés.

Tendances et baromètres e-tourisme 2014

Méthodologie et tendances Les chiffres présentés sont ceux du tourisme de loisir, l’étude a été réalisée en face à face à partir d’un panel représentatif du consommateur Français . Comme l’année dernière, la crise impacte de façon positive l’envie de partir. Cependant avec un pouvoir d’achat en baise les reflex de comparaison voir de négociation augmentent. E-tourisme : les tendances à l'horizon 2016.

En France, la croissance de l'e-tourisme est-elle vraiment brisée ?

E-tourisme : les tendances à l'horizon 2016

Les agences traditionnelles vont-elles continuer à perdre des parts de marché ? Les réponses de PhoCusWright. L’e-tourisme français n’est pas en panne sèche de croissance. Dgccrf eco27. E-Tourisme : définition et chiffres clés - Atlasseo. Le Quotidien. › Après le déploiement de dalles dynamiques, la création de sites mobiles et newsletters en responsive design, la signature de partenariats avec des pure players en 2015, le réseau Selectour Afat va s'appuyer à partir de l'an prochain sur une base de données mutualisée et sécurisée.

Le Quotidien

Comme l'explique Edouard Roux de Lusignan, directeur e-commerce et marketing de Selectour Afat, "cette BDM - Base de données mutualisée - permettra notamment au réseau de mesurer les effets web to store, de mieux piloter les budgets marketing pour envoyer plus de trafic qualifié". En outre, elle permettra aussi la mise à disposition d'outils innovants pour les agences comme pour les clients : Espace Client avec historique de réservations, dépôt d'avis client, création d'un devis offline et finalisation online et inversement, application mobile… Dans un premier temps, cette base de données sera complétée par l'utilisateur agent de voyages avant qu'elle ne soit enrichie par le client lui-même.

Service clients : les hôtels Hyatt optent pour Facebook Messenger. Le service client d'Hyatt est disponible sur Facebook - (c) Capture Digiday Depuis quelques temps, les voyageurs peuvent contacter le service clients de la chaîne hôtelière Hyatt via Facebook Messenger, de la même façon qu’ils écrivent à leurs amis.

Service clients : les hôtels Hyatt optent pour Facebook Messenger

Pour la chaîne hôtelière, il s’agit d’un moyen d’améliorer son service clients et de se rapprocher des utilisateurs. En effet, Facebook Messenger permet de toucher les consommateurs où qu’ils soient, instantanément par des notifications push pertinentes. Guy Raffour : "Les Français sont devenus beaucoup plus exigeants sur le choix... Il est désormais devenu une habitude d’inaugurer les Rencontres nationales du e-tourisme institutionnel par l’indétrônable Guy Raffour et son baromètre.

Guy Raffour : "Les Français sont devenus beaucoup plus exigeants sur le choix...

Le directeur du cabinet d’étude spécialisé dans le tourisme et l'e-tourisme a livré les conclusions phares de son 13e Baromètre sur les voyages de loisir, en faisant une rétrospective sur 10 ans. La loi met fin à la parité tarifaire et instaure le contrat de mandat. 15 juin 2015 à 08h42min par Guilain Denisselle - Mots clés : ministre - OTA - (note moyenne pondérée par le nombre de votes) La loi Macron, loi véritablement fourretout, va pour une fois faire le bonheur des hôteliers, au moins sur le papier.

En effet son article 33 octies A stipule : Sous-section 2 : Des rapports entre hôteliers et plateforme de réservation en ligne Art. L. 311-5-1. - Le contrat entre un hôtelier et une personne physique ou morale exploitant une plateforme de réservation en ligne portant sur la location de chambres d’hôtel aux clients, ne peut être conclu qu’au nom et pour le compte de l’hôtelier et dans le cadre écrit du contrat de mandat mentionné aux articles 1984 et suivants du code civil. Attention Sur un simple plan de bon sens, il est bon de rappeler que la loi n’a pas encore été votée.

Il faudra ensuite que le gouvernement promulgue la loi. Enfin et c’est l’écueil le plus important, la loi peut subir le couperet du Conseil Constitutionnel. Correctif au 17 juin. Google Barometer : le smartphone est devenu un outil de recherche à part entière. Google barometer, outil interactif de Google, analyse les données de plus de 20 secteurs d’activités en France - capture d'écran - DR L’édition 2015 du Baromètre Consommateur, outil interactif de Google, analyse les données de plus de 20 secteurs d’activités en France.

Les consommateurs français sont des gros utilisateurs d’Internet, 8 consommateurs sur 10 soit 82% vont sur Internet au moins une fois par jour. Le Web est ainsi devenu en quelques années la première source d’information pour les consommateurs (83 % des consommateurs). Chaque consommateur français dispose en moyenne de 2,5 outils connectés au Web, soit une croissance de 9 % depuis 2013. 62 % des consommateurs possèdent ainsi un smartphone (3 consommateurs sur 5), 32 % ont une tablette et 74 % détiennent un ordinateur. TripBarometer - voyageurs connectés (étude) Juil82015 Une nouvelle édition de TripBarometer est parue fin juin 2015. Cette fois-ci, l'accent est mis sur l'utilisation du mobile par les touristes. Baromètre Raffour Interactif 2015. Faites chauffer vos diapositives ! Etouris...

Le Cabinet Raffour Interactif a présenté son baromètre 2015 sur les « Nouvelles tendances de consommation touristique et tourisme en ligne » (*). C’est le 13ème anniversaire du baromètre référence qui autorise ainsi une comparaison des tendances sur plusieurs années. En cette période caniculaire, on apprécie la fraîcheur, transition bancale toute trouvée des chiffres tous frais pour mettre à jour vos présentations sur les comportements des voyageurs en 2015 : Le taux de départ global des Français en 2014 s’établit à 62%, soit 32,9 millions de Français de 15 ans et + partis en séjours de loisir (courts marchands et /ou longs marchands ou non marchands).67% des Français partis prévoient un budget pour assouvir ce « besoin vital » de partir.

Dans ce contexte, la comparaison est le 1er comportement adopté parmi 21 mesurés. La réservation en ligne - étude OpinionWay. Avr82015. Keynote : les sites d’e-tourisme les plus performants en novembre 2014. Indice Keynote Classé en 8e position en octobre, eBooker monte sur la première marche du podium avec un taux d’accès à sa page d’accueil de 99,99%, atteignant presque la perfection. Suit ensuite Kuoni (99,93%) qui conforte sa 2e place, suivi de Booking (99,92%). Du côté de la performance, Ailleurs (0,90s) confirme sa position de leader avec le temps d’attente le plus court du panel, loin devant Voyage-Privé (1,49s), Kuoni (2,23s) et Voyages-SNCF (2,54s). Les agences en ligne dans le tourisme. E-commerce : le piratage, la géolocalisation et le stockage des données effra... Les chiffres de la Fevad l’ont déjà annoncé l’e-tourisme poursuit sa chute et les internautes privilégient toujours la boutique physique.

Le Quotidien. Sharebooking, "un pour tous, tous pour un" face aux OTAs.