background preloader

France with various issues

Facebook Twitter

Les discours / Doute et recherche scientifique. Avec Macron, l’Elysée décroche le poupon. La Seine-Saint-Denis, trop fauchée pour dépister tuberculose et MST. La Seine-Saint-Denis n'a plus les moyens de dépister efficacement la tuberculose et les maladies sexuellement transmissibles (MST) après que l'État a supprimé des financements "indispensables", a affirmé mardi 26 août le président du PS Conseil général Stéphane Troussel.

La Seine-Saint-Denis, trop fauchée pour dépister tuberculose et MST

Alors même que "tous les indicateurs de santé sont au rouge" dans l'un des départements les plus pauvres de France, avec des taux d'infection supérieurs et une espérance de vie plus courte, "on est dans la recherche d'économies forcenée", a lancé le patron PS du département Stéphane Troussel, lors d'une visite dans un centre de Médecins du Monde à Saint-Denis. Tisa, ces négociations commerciales secrètes qui visent à accélérer privatisations et dérégulations.

Ce pourrait être la fin des services publics de l’eau, de l’éducation ou de la santé, la fin de toute volonté de réguler les marchés financiers ou de protéger les données des citoyens.

Tisa, ces négociations commerciales secrètes qui visent à accélérer privatisations et dérégulations

Bref, une entrave encore jamais vue à l’exercice de la démocratie et au fonctionnement des politiques publiques. L’Accord sur le commerce des services (ACS) ou Trade in Services Agreement (TISA) est actuellement en cours de négociation entre une cinquantaine de pays [1], dont ceux de l’Union européenne. Il a été lancé par les États-Unis et proposé à des pays membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), baptisé le groupe des « Vrais bons amis (des services) » (Really Good Friends). MÉDICAMENT: Amour et désamour des Français. MÉDICAMENT: Amour et désamour des Français Actualité publiée hier.

MÉDICAMENT: Amour et désamour des Français

Vaccins : pourquoi une telle défiance ? Gardasil : ce qui est reproché à ce vaccin - 25 novembre 2013. Déjà une plainte et peut-être bientôt trois de plus.

Gardasil : ce qui est reproché à ce vaccin - 25 novembre 2013

Le Gardasil (Sanofi Pasteur MSD), vaccin contre le cancer du col de l'utérus, et l'Agence du médicament pourraient faire l'objet d'une enquête pénale. Plus heureuse qu'avant mon cancer ! Un pas vers l’écriture ?...

Plus heureuse qu'avant mon cancer !

Marylène signe la préface du livre de Klairet S. « Plus heureuse qu’avant mon cancer », sorti le 19 novembre. Une expérience née d’un vrai coup de cœur. Livre disponible sur le site www.edilivre.com Et bientôt sur les grands sites de vente en ligne « Amazon.fr, Rueducommerce.fr, Chapitre.com, Abebooks.fr), de même qu’en librairie.

Commentaire MarylèneJe reçois un jour le manuscrit d’un tout premier livre. Son auteur, Klairet S., me demande de lui livrer mes impressions après lecture. Préface. Logiques d’engagement des malades dans les associations de lutte contre le cancer. Lutter contre les inégalités dans l'alimentation des Français. Qu'en est-il de la loi sur le don de RTT? - Cancer contribution. En 2010, l'actualité sur le cancer avait été secouée par une nouvelle émouvante: un petit garçon atteint d'un cancer avancé, ses parents travailleurs et la Caisse Primaire de l'Assurence Maladie qui refusait le congès maladie pour le papa.

Qu'en est-il de la loi sur le don de RTT? - Cancer contribution

"Finalement Monsieur, ce n'est pas vous qui êtes malade". La réaction solidaire des collegues se revéla puissante : un cadeau de 177 jours de RTT sont renversés à faveur du papa, pour qu'il puisse rester auprès de son garçon. Depuis un an, il a dit adieu à la Sécurité sociale. Aurent C. est le patron d'une entreprise de vingt personnes spécialisée dans le conseil en informatique à Paris.

Depuis un an, il a dit adieu à la Sécurité sociale

Il est aussi l'administrateur anonyme d'un blog dont le titre est explicite : "Je quitte la Sécu". Depuis un an, il rend compte de son expérience et distille ses conseils aux déçus de la Sécurité sociale comme à ceux qui cherchent avant tout à optimiser leurs dépenses. Quitte à se faire rappeler à l'ordre, puisqu'on ne quitte pas la Sécu sans risque.

Au nom de sa liberté, ce père de famille de cinq enfants a pourtant fait le choix de se désaffilier. Il prétend être conforté par le droit européen et affirme que des milliers de personnes ont, comme lui, opté pour une nouvelle forme d'assurance-santé. "Sud Ouest" : Qu'est-ce qui vous a poussé à quitter la Sécurité sociale ? La relation Patient-Soignant. De l’information du patient à la démocratie sanitaire. Citoyens protagonistes de la démocratie sanitaire : le modèle de Cancer Contribution. Points de vue | 30 nov. 2012 Point de vue de Giovanna MARSICO, Responsable du pôle citoyen de Cancer Campus et du site www.CancerContribution.fr. Colloque TIC Santé - Billet n°2. Baromètre santé. Déclarer un effet indésirable : mode d'emploi. Forum de Montpellier : le programme. Après la maladie, les clichés du corps. «Oui, les dépistages de cancer du sein sont efficaces» La semaine dernière, une étude canadienne est (re)venue flanquer le doute.

«Oui, les dépistages de cancer du sein sont efficaces»

The French way of cancer treatment. When my father, the editor and writer Andre Schiffrin, was diagnosed with stage four pancreatic cancer last spring, my family assumed we would care for him in New York.

The French way of cancer treatment

But my parents always spent part of each year in Paris, where my father was born, and soon after he began palliative chemotherapy at Memorial Sloan Kettering my father announced he wanted to stick to his normal schedule — and spend the summer in France. I humored him — though my sister and I didn’t want him to go. We felt he should stay in New York City, in the apartment where we grew up. I could visit him daily there, bringing takeout from his favorite Chinese restaurant and helping my mother. I also didn’t know what the French healthcare system would be like. After all, people come from the all over the world for treatment at Sloan Kettering.

But my dad got what he wanted, as usual. Sedation at home for terminally ill patients.