Prospective

Facebook Twitter
Yvon Pesqueux

Instit rechprospective postales Cet essai du sociologue Jean-Pierre Le Goff (Gallimard, 2012) explore les métamorphoses d'un village du Vaucluse, Cadenet, devenu à partir du tournant des années soixante-dix [...]En savoir + Dans son essai Petite Poucette, Michel Serres nous offre une vision enthousiaste de la génération des digital native, issue de l'observation de ses petits-enfants, passés [...]En savoir + Souvent associée à la pauvreté, l’exclusion sociale désigne l’inégalité d’accès de certaines personnes aux droits économiques, sociaux, culturels, politiques et civils nécessaires à la pratique [...]En savoir + Instit rechprospective postales
Futuribles - Revue - Formation - Etudes En 2008, en France, le commerce interentreprises [1], également appelé « commerce de gros » ou « activité de négoce », a généré 46,1 % de la valeur ajoutée de l’ensemble du commerce [2] (contre 31,9 % en 1985) : sur la période 1994-2008, le taux de croissance annuel moyen de la valeur ajoutée du commerce interentreprises était de 3 %, contre 2 % pour l’ensemble du commerce français. Cette forte croissance du secteur peut paraître surprenante dans la mesure où la désintermédiation des échanges est de plus en plus ... Par : GRZESIAK Laurie Mots clefs : Commerce | Entreprises

Futuribles - Revue - Formation - Etudes

Club des Vigilants

Club des Vigilants L’Algérie est mûre pour l’après Bouteflika 4 avril 2014 Meriem Sidhoum-Delahaye Citoyenneté, Monde arabe, Politique, Société 1 commentaire On dit des Algériens qu’ils ont le cuir bien tanné.
Pour penser et agir autrement : La prospective

Pour penser et agir autrement : La prospective

La France d’en haut ferait bien de s’inspirer de la France d’en bas et de mutualiser les bonnes pratiques en organisant la contagion des initiatives. Elle ferait bien aussi de cesser de regarder la France à la jumelle en prenant, au nom de l’exception française, des mesures sur le temps de travail, la fiscalité ou l’environnement que nos voisins ne suivent pas, et qui diminuent d’autant notre attractivité. Pour l’activité et l’emploi, il faut aussi cesser de chercher des solutions imposées d’en haut et qui ne marchent pas et regarder ce qui réussit dans la France des entreprises et des territoires qui entreprend et innove. Bref on a tout essayé d’en haut sauf ce qui marche en bas.
Prospective & Think tanks

Le désir de connaître l’avenir est aussi vieux que l’humanité. Cependant les études prospectives ne portent pas uniquement sur l’avenir, elles servent aussi à mieux connaître le présent. A la fois le présent qui nous entoure et le présent qui est en nous ; toute activité exercée lors d’une étude ou d’un exercice de prospective est également un apprentissage, impliquant des efforts pour se comprendre soi-même et comprendre la société à laquelle on appartient. Car la prospective n’est pas seulement un certain type d’approche, d’étude ou de recherche. Elle reflète avant tout un état d’esprit. solutions prospectives solutions prospectives
Etude prospective sur l’économie de fonctionnalité en France Etude prospective sur l’économie de fonctionnalité en France En juin 2008, un groupe de quatre étudiant du MS “Management du développement durable” de HEC (Violette COMBE, Stéphane PERRIER, Bruno PIREYN et Caroline RICHARD) remettaient à la Fondation Nicolas Hulot une étude prospective sur l’économie de fonctionnalité en France, étude réalisée sous la conduite du cabinet GoodWill Management (Cabinet fondé par Alan Fustec, membre du conseil scientifique d’INSPIRE.) Cette étude a été conduite selon 3 axes de travail : Le niveau macro-économique, le niveau micro-économique (étude des modèles économiques) et la conduite du changement. Une étude descriptive de l’existant vient compléter cette vision prospective. Elle cherche à décrire ce que l’économie de fonctionnalité pourrait changer d’ici à vingt ans dans notre pays, en se basant délibérément sur une hypothèse optimiste.