background preloader

Innovation organisationnelle

Facebook Twitter

Les 4 piliers du management collaboratif : les « 4C » L’entrée dans le XXIème siècle aura été marquée par une accélération de l’évolution de notre société, que ce soit sur le plan économique, technologique ou social.

Les 4 piliers du management collaboratif : les « 4C »

Face à ces transformations, les entreprises prennent progressivement conscience de l’inadaptation de certains modes de management, autrefois sources de performance. Se posent alors de nouvelles questions. Comment : Parce que plus de la même chose produit les mêmes effets… En réaction, bon nombre de dirigeants appliquent ce qu’ils ont appris, à savoir : La majorité des entreprises a par conséquent tendance à « faire plus de la même chose » avec les conséquences que l’on connaît : perte de sens, confusion face à la multiplicité des projets, peur de l’avenir, pression des objectifs, désengagement des équipee… Et même si les organigrammes sont plus plats, le système bureaucratique demeure.

Au lieu de manager le changement, changez le management Quand les solutions d’hier deviennent les problèmes d’aujourd’hui… Certitude n°1 : Calcul. eBook - Comment réussir vos changements?.pdf. Les secrets d'un pitch réussi. Les 7 règles d’or de la transformation digitale. Qui ?

Les 7 règles d’or de la transformation digitale

Alexis Marcombe, COO de FigaroMedias (en photo), Yves Lacheret, Vice Président Entrepreneuriat d'Accorhotels, Benoit Bourdin, Corporate Venture Manager au Crédit Agricole et Claudio Vandi, Responsable des Programmes Expérimentation et Open Innovation du NUMA. Quoi ? Le compte-rendu du Petit Club du 22 octobre : "Permis de conduire le changement", avec quatre acteurs de la transformation digitale, en partenariat avec FigaroMedias. Comment ? 1 - Ne pas changer pour changer "Il faut toujours avoir en tête où on veut aller et pourquoi" explique Alexis Marcombe. Chez Accorhotels, Yves Lacheret est là pour bouger les lignes, et son brief initial tient en une question : "comment un grand groupe peut-il chercher de l'innovation chez plus petit que soi", ce qui est tout sauf simple.

Worklab-formation. Libérer le potentiel du collectif » WORKLAB » Inventons de nouvelles façons de travailler. Je crois dans le potentiel du collectif !

Libérer le potentiel du collectif » WORKLAB » Inventons de nouvelles façons de travailler

Je crois qu’ensemble nous pouvons réaliser de grandes choses. Ok, ok, je sais que cela peut sonner comme une affiche de Sarkozy à la présidentielle ou comme un discours de miss France au micro de Jean-Pierre Foucault, mais pourtant c’est vrai. Je vous sens septique, alors laissez moi vous raconter 2 petites histoires : L’expérience de Francis Galton : le collectif meilleur que l’expert (d’après l’article de Philippe Olivier CLEMENT) Francis Galton est un éminent statisticien un peu élitiste sur les bords qui a vécu à la fin du 19ème siècle. Pour enfoncer le clou, il se livre à une petite expérience très simple.

N’est-ce pas un message intéressant : le collectif meilleur que l’expert ! Mais ce n’est pas tout. Le quotient d’intelligence créative : on est infiniment plus créatif en groupe La 2ème histoire est une expérience dont j’ai déjà parlé dans un précédent article. Qu’a-t-on fait de ce potentiel ? Aujourd’hui dans les entreprises : Quel gâchis ! Programme mardis septembre2015 janvier2016. Management: 3 idées pour se servir de l'intelligence collective au bureau- 24 décembre 2014. Oubliez le mythe du patron omniscient qui prend toutes les décisions, de la signature d'un contrat à l'international jusqu'au dernier bon de commande pour l'achat des agrafes.

Management: 3 idées pour se servir de l'intelligence collective au bureau- 24 décembre 2014

Avec la mondialisation, le monde s'est considérablement complexifié. Les chaînes d'approvisionnement impliquent de plus en plus de fournisseurs et de pays. Le poids des acteurs financiers s'est également accru. Les dirigeants doivent donc apprendre à jongler en permanence avec plusieurs fuseaux horaires et à arbitrer entre le court et le long terme. En parallèle, les tableaux de bord pour jauger la performance des équipes se sont multipliés, donnant l'illusion de tout contrôler. Face à ces phénomènes, la culture managériale doit s'adapter. Plusieurs grands groupes ont déjà pris ce virage. 1.

L’intelligence collective ne doit pas être une fin en soi. 2. Rien ne sert de fixer des objectifs clairs si personne ne vous suit derrière. Si des propositions ne sont pas retenues, les managers doivent expliquer pourquoi. Et si on réinventait l'entreprise ? - OPENMIND KFE. La saison 2015/2016 des Afterwoks d’OPENMIND KFE est ouverte.

Et si on réinventait l'entreprise ? - OPENMIND KFE

A la lumière de plus de 500 réunions collaboratives organisées dans notre espace, nous vous avons concocté un programme de rencontres centré sur les préoccupations actuelles des entreprises de toutes tailles et de tous secteurs. Ces soirées mensuelles de réflexion et d’échanges entre pairs, concurrents, professionnels de différents horizons… sont agencées pour imaginer ensemble l’entreprise de demain. « Et si on réinventait l’entreprise ? », thème principal et fil rouge de la saison des Afterworks a été décliné autour de trois thématiques : L’homme au cœur du réacteur,Vers une autre culture de l’innovation,Vers une entreprise ouverte. Chaque mois, de novembre à juillet, un partenaire (facilitateur–coach) d’OPENMIND KFE animera une rencontre.