background preloader

Système scolaire

Facebook Twitter

L'Expresso du 01 septembre 2017. « L’école numérique, c’est se livrer aux géants de l’informatique » (Karine Mauvilly) Prof en collège, Karine Mauvilly a démissionné face au "plan numérique pour l'éducation". Pour elle, il s'agit d'une intrusion du monde marchand à l'école. “Le désastre de l’école numérique” (Seuil) Ex-journaliste, Karine Mauvilly a été prof d’histoire en collège pendant 2 ans.

Face au développement du “tout-numérique” à l’école, elle a démissionné. Dans “Le désastre de l’école numérique – Plaidoyer pour une école sans écrans”, avec Philippe Bihouix, ingénieur, elle alerte sur les dangers du numérique à l’école. Pourquoi selon vous l’école numérique est un “désastre” ? Il y a une urgence à en parler, alors que la généralisation du plan numérique pour l’éducation est en cours.

Les aspects négatifs du numérique sont plus nombreux que les positifs. En quoi le numérique est-il négatif pour la santé de l’élève ? Deuxièmement, le numérique a un impact négatif sur le sommeil. Et concernant l’apprentissage ? Aucune étude ne démontre un meilleur apprentissage avec les objets numériques. Fabien Soyez. Ressources numériques en Histoire de l’éducation | Le pupitre. Plusieurs chercheurs ou équipes ont développé de riches sites en histoire de l’éducation, parmi eux, à signaler: Le site développé par Laurent Gutierrez autour du thème de l’Histoire du mouvement de l’éducation nouvelle en France [1899-1939] s’enrichit régulièrement de nouveau billet.

Il constitue un très précieux instrument pour celles et ceux qui s’intéressent à cette thématique.Le carnet de l’équipe de recherche « Histoire et socio-histoire des éducations XIXe – XXIe siècle » du laboratoire CIRCEFT sur la plate-forme Hypothèse, Les éducations – XIXe-XXe.L’histoire de l’éducation spécialisée a aussi son site, développé par le conservatoire national des archives et de l’histoire de l’éducation spécialisée et de l’action sociale.et toujours le PAJEP [Pôle de conservation des archives des associations de jeunesse et d’éducation], hébergé par les archives départementales du Val-de-Marne. Nouvel accord sur l’exception pédagogique : quelques avancées, mais un dispositif toujours inadapté. Le1er janvier dernier est paru un nouveau protocole d’accord sur l’utilisation des livres, des œuvres musicales éditées, des publications périodiques et des œuvres des arts visuels à des fins d’illustration des activités d’enseignement et de recherche.

Conclu entre le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, la Conférence des Présidents d’Universités et les représentants des titulaires de droits intéressés, cet accord est important dans la mesure où c’est lui qui va à présent conditionner l’application de l’exception pédagogique introduite dans le droit français en 2006 par la loi DADVSI. Le dispositif français a jusqu’à présent fait l’objet de vives critiques, en raison de sa rigidité et de sa trop grande complexité.

Plusieurs missions d’experts, comme le rapport Fourgous en 2012 ou plus récemment la mission Lescure, avaient d’ailleurs appelé à une réforme du système, notamment pour mieux épouser les usages numériques. J'aime : Les 10 innovations pédagogiques qui feront (peut-être) 2015. (crédits AFP) L’université britannique online The Open University a publié il y a quelques semaines son rapport annuel sur les pédagogies innovantes. En recoupant les pratiques, les technologies, les recherches les plus en pointe dans le milieu de l’éducation, les auteurs du rapport proposent une liste de 10 innovations pédagogiques appelées à se développer à court ou moyen terme.

Certaines de ces innovations sont très théoriques, issues de la recherche, d’autres sont encore confidentielles en France, la plupart concernent l’université ou le secondaire mais pourraient bien un jour irriguer la pratique de tous les enseignants... Les MOOCs, les cours massifs en ligne donné par la plupart des universités (certains sont suivis par plusieurs dizaines de milliers de personnes) vont voir leur versant social et coopératif se développer largement. Cette innovation est déjà bien installée, notamment en France, dans le supérieur et dans le secondaire. Nouveau lycée : un site pour tout savoir sur la rentrée 2011 - Ministère de l'éducation nationale. Le site consacré au nouveau lycée général et technologique permet de tout savoir pour préparer sa rentrée 2011 en seconde ou en première. Le nouveau lycée est entré en vigueur à la rentrée 2010 pour la classe de seconde.

Il le sera en septembre 2011 pour la classe de première et en septembre 2012 pour la classe de terminale. Élèves, préparez votre rentrée : en seconde : calendrier et informations sur le tronc commun, les enseignements d'exploration et l'enseignement facultatifen première : calendrier et choix des enseignements dans les séries générales ES, L et S ou les séries technologiques STI2D, STL et STD2A Les matières, horaires et nouveautés sont présentés pour chaque classe : la seconde depuis 2010, la première en 2011 et la terminale en 2012. Retrouvez l'essentiel du nouveau lycée : choisir sa voieêtre mieux accompagné durant les années lycéemaîtriser les langues vivantess'engager pleinement dans la vie culturelle du lycée être davantage responsabilisé Mise à jour : juin 2011. Système éducatif. Projet Académique 2011-2015. Une ambition collective vers la réussite de tous L’académie de Caen a accompli dans le cadre du projet académique 2006-2010 un travail remarquable tant sur le plan de l'organisation que sur celui des actions menées pour la réussite de tous les élèves.

La période qui s’ouvre doit confirmer et consolider cette évolution au service de l'épanouissement des jeunes. Le projet académique 2011-2015 s’emploie à répondre aux défis principaux auxquels est confrontée l’académie de Caen : assurer une meilleure qualification des élèves et développer l’accès à l’enseignement supérieur pour une insertion professionnelle en adéquation avec un monde en constante évolution. Tous les moyens seront déployés pour permettre aux élèves d’effectuer des parcours de réussite diversifiés dans le cadre d’une ambition partagée avec leur famille. L’entrée du projet académique se veut résolument pédagogique (axe 1). Christophe PROCHASSONRecteur de l’académie de Caen Δ haut de page Δ haut de page 1.3.4 Développer la mobilité. MENTOR. PedagoPsy. Recherche en éducation : actualités et ressources.

Renovation_b2i_nov2011.pdf (Objet application/pdf) Cahier_84_draelants_artoisenet_final(1).pdf (Objet application/pdf) Perrenoud : « Comprendre, c’est contester l’ordre des choses… » Par Marcel Brun Un nouvel ouvrage de Philippe Perrenoud est forcément un objet attendu, tant les travaux de l’universitaire genevois ont irrigué les milieux de la formation des enseignants, IUFM compris. Le titre est tout un programme, comme une preuve que le propos est pesé : « Quand l’école prétend préparer à la vie… Développer des compétences ou enseigner d’autres savoirs ?»

Il faut dire que ces derniers temps, les pédagos qui parlent des compétences ne sont pas sur une ligne unique. Il suffirait de comparer l’évolution du positionnement d’un autre Philippe célèbre, Meirieu, dont le dernier entretien croisé avec Marcel Gauchet, publié dans Le Monde (1), a donné un coup de pied dans la fourmilière. Où en est Perrenoud avec les compétences ? Du coup, pas étonnant que la construction de « référentiels » nécessaires en éducation tourne rapidement au dialogue de sourds : - « travailler par situations-problèmes » ne suffit pas pour développer automatiquement des compétences Notes : Liens : Contre l'idéologie de la compétence, l'éducation doit apprendre à penser. Entretien croisé avec Philippe Meirieu, pédagogue et essayiste et Marcel Gauchet, historien et philosophe.

Dans quelle mesure l'évolution de nos sociétés ébranle-t-elle les conditions de possibilité de l'entreprise éducative ? Marcel Gauchet : Nous sommes en proie à une erreur de diagnostic : on demande à l'école de résoudre par des moyens pédagogiques des problèmes civilisationnels résultant du mouvement même de nos sociétés, et on s'étonne qu'elle n'y parvienne pas... Quelles sont ces transformations collectives qui aujourd'hui posent à la tâche éducative des défis entièrement nouveaux ? Ils concernent au moins quatre fronts : les rapports entre la famille et l'école, le sens des savoirs, le statut de l'autorité, la place de l'école dans la société.

A priori, famille et école ont la même visée d'élever les enfants : la famille éduque, l'école instruit, disait-on jadis. En pratique, les choses sont devenues bien plus compliquées. P. M. M. Or ce pacte est aujourd'hui remis en question. P. Interro Ecrite | par Luc Cédelle, journaliste éducation au Monde. Chronique Éducation. Peut-on être technophile et pédagogue ? Un service public d'éducation à construire. L’état des lieux de la maison Éducation nationale est bien sinistre. C’est en ouvrant portes et fenêtres, en s’appuyant sur le dynamisme des différents acteurs dans et hors l’école que la rénovation pourra être engagée, que des architectures nouvelles pour l’éducation des enfants pourront être explorées.

Le présent et l’avenir : selon toi, quelles seraient les deux raisons d’être pessimiste et les deux raisons d’avoir de l’espoir concernant l’évolution de l’école ? Il y a bien plus de deux raisons d’être pessimiste… La politique scolaire menée depuis 2002 est catastrophique, et les choses s’accélèrent aujourd’hui ! Que ce soit en matière de postes, de programmes, de gestion des dispositifs, de pilotage du système, nous sommes dans ce nouveau paradigme, étrange, mais, au fond, parfaitement cohérent, du libéralisme autoritariste. Pour les échéances électorales de 2012, sur quoi en priorité faut-il, selon toi, faire porter le débat public autour de l’école ? Système_scolaire  [La lettre de l’éducation] - La Lettre - n°709 - Philippe Meirieu :« L’éducation nationale, autrefois structurée autour de principes forts, se disloque » Quelle école pour demain ? Dimanche 29 juin 2014 par Moka63 Jacques Risso l’exemplarité de l’arbitraire. Nous connaissons depuis longtemps Jacques Risso, pour son site, la bouteille à l’encre.

Il avait même accepté d’illustrer un de nos articles : évaluation CE1, mon engagement. Nous avons donc été stupéfaits d’apprendre, via son blog, sa destitution brutale, le jour de la prérentrée 2013 de son poste de (...) mardi 4 février 2014 par Moka63 Qui fait et défait la loi dans la République ? Un communiqué de la ligue des droits de l’homme de Nantes Ainsi donc, la « Manif pour tous les intégristes » a gagné. Dimanche 2 février 2014 par Moka63 Le genre n’est pas une théorie, c’est un fait. Belle démonstration de Denis Colombi, agrégé de sciences sociales, professeur de sciences économiques et sociales, doctorant en sociologie.

Jeudi 30 janvier 2014 par Moka63 Le genre, le sexe... et la laïcité. samedi 5 octobre 2013 par Moka63 Rythmes scolaires : un traitement médiatique fluctuant... mercredi 2 octobre 2013 par Moka63. Réforme des lycées : les observations d'Education & Devenir - [Éducation et devenir] Réforme des lycées Synthèse des données recueillies sur la mise en place de l’accompagnement (premier trimestre 2010) • Les sources La synthèse résulte de plusieurs types de sources (questionnaires, rencontres informelles ou enquêtes dans le cadre de formations) avec des lycées (LP, LGT, polyvalents, cités scolaires), de tailles variées, les uns disposant d’un internat d’autres non, implantés dans des zones économiquement et socialement très différentes, dans 8 académies différentes. Certains témoignages ont été recueillis directement auprès des chefs d’établissement.

D’autres indirectement via la médiation de formateurs ou d’IA-IPR. • L’information avant la rentrée On remarque plusieurs cas de figure : 1. 2. 3. . • Une nouvelle problématique peu comprise On note une difficulté générale à entrer dans la problématique de l’accompagnement. L’aide, le soutien, l’approfondissement De nombreux professeurs sont déroutés par le fait que l’accompagnement concerne tous les élèves. La méthodologie.