background preloader

Politique

Facebook Twitter

Se désister, c'est benêt. Comme si l’irrépressible montée du FN ne suffisait pas, il faut encore que le PS gouvernemental en rajoute en retirant ses listes dans le Nord, le Sud et peut-être l’Est, ce qui ne devrait pas empêcher l’élection des Marine-Marion.

Se désister, c'est benêt

Non seulement il y a défaite, et recommencée, et sévèrement frappée au coin du menton, mais il y a aussi autoflagellation et autre joue tendue à la raclée populiste, ce qui est quand même fort de bouchon. Voilà dix raisons pour lesquelles se désister, c’est benêt. 1. Se désister, c’est jouer les belles âmes, ce dont personne ne vous sait gré, car c’est justement contre la bien-pensance donneuse de leçons que s’agrègent les déclassés qui détestent absolument qu’on les prenne de haut, tout en leur servant en douce la même soupe libérale autoritaire. Comment le Front national est devenu le parti du souverainisme intégral. En quarante ans d'existence, la formation frontiste a construit une offre politique autonome, mais qui ne lui permet pas encore de devenir un «grand parti conservateur».

Comment le Front national est devenu le parti du souverainisme intégral

La place accordée au Front national est révélatrice du fonctionnement du système politique en tant que marché électoral. L’histoire politique fait en effet apparaître une règle d’or: la politique est un marché où les partis doivent présenter une offre autonome –tel que nous l’avons montré avec Jean-Yves Camus dans Les Droites extrêmes en Europe. La classe politique, victime collatérale du terrorisme. La seule réponse des politiques semble être de proposer de nouvelles lois et de faire montre d’ambition.

La classe politique, victime collatérale du terrorisme

Depuis les attentats du 13 novembre, le personnel politique nous offre un spectacle absolument lamentable. Incapables de prendre de la hauteur, ils se déchirent et chacun y va de sa proposition imbécile, dans une sorte de concours Lépine absolument sidérant. A droite, c’est même un festival, avec la palme revenant à Laurent Wauquiez et sa proposition d’interner tous les suspects. Tous ces «ténors» ont pu donner leur pleine mesure lors de la séance des questions au gouvernement, à l’Assemblée nationale.

Fiches S des Renseignements: qui est dedans et pourquoi ils ne sont pas tous arrêtés. TERRORISME - Inconnues du grand public il y a moins d'un an, les fiches S sont devenues l'une des obsessions des partis politiques.

Fiches S des Renseignements: qui est dedans et pourquoi ils ne sont pas tous arrêtés

Et pour cause: du "tueur au scooter" Mohamed Merah au terroriste raté de Villejuif Sid Ahmed Ghlam en passant par les frères Kouachi, responsables de la tuerie à Charlie Hebdo, tous possédaient une de ces fiches émises par les services de renseignement français. Renseignement : la loi menace l’équilibre de notre démocratie. Tribune Nous sommes pleinement conscients des menaces que les nouvelles formes de terrorisme font peser sur nos espaces démocratiques.

Renseignement : la loi menace l’équilibre de notre démocratie

La loi relative au renseignement adoptée récemment par le parlement français entend être la réponse la plus appropriée à ces menaces. Nous nous inquiétons toutefois très vivement d’un certain nombre de points inhérents à cette loi qui touchent, non seulement au respect des libertés individuelles, mais au sens que nous entendons conférer à la construction du vivre ensemble. Making of. La réforme du collège défend l'interdisciplinarité et c'est une aberration. Départementales: comment la gauche a joué contre son camp. Comment la majorité a-t-elle pu accumuler autant de décisions contestables dans la préparation de ces premières élections départementales?

Départementales: comment la gauche a joué contre son camp

Les interrogations de Paul Quilès, ancien ministre et membre du bureau national du PS. Au-delà de la nécessaire et urgente réflexion politique que doivent engager la gauche et singulièrement le PS à la suite de cette défaite, une interrogation me semble légitime: comment a-t-on pu accumuler autant de décisions contestables dans la préparation de ces premières élections départementales? Qu’on en juge. Les idées à la con progressent grâce à ceux qui prétendent les combattre - Rue89 - L'Obs. La désertion idéologique de la gauche accentue le virage à droite de la société française. A force d’emprunter le logiciel du camp adverse, la gauche se place dans l’incapacité de répondre aux représentations réactionnaires qui se diffusent dans l’opinion.

La désertion idéologique de la gauche accentue le virage à droite de la société française

Une impressionnante spirale droitière semble emporter la société française ou, à tout le moins, sa représentation publique. Toute une série d’éléments brossent le tableau d’un pays dangereusement tenté de soigner sa dépression collective par un discours proprement réactionnaire. Comme si l’idéologie de crise et la hantise du déclin national alimentaient un «dextrisme» généralisé. Manuel Valls préside aux destinées incertaines du gouvernement de gauche le plus à droite de l’histoire de France. Sa soumission aux canons d’une orthodoxie économique dénoncée, il n’y a pas si longtemps, par la gauche se prolonge désormais d’un discours qui rompt ouvertement avec tout le référentiel de ce camp.

«My government is pro-business», vient de proclamer le Premier ministre devant les financiers de la City. Une droite droitisée. Les zombies de l’Elysée ne sauveront pas la gauche. Une tribune des militants socialistes de la section de l'Ecole normale supérieure.

Les zombies de l’Elysée ne sauveront pas la gauche

Le pronostic vital serait engagé, et les médecins se pressent au chevet du mourant. On se lamente, on claque des dents. Les plus pessimistes réclament l’extrême-onction; d’autres, expéditifs, portent déjà le deuil.

Morale politique

Institutions. Niches fiscales, injustes et pire inefficaces. - Billets de cent euros Pichi Chuang / Reuters - Le pot aux roses.

Niches fiscales, injustes et pire inefficaces

Le rapport de l’inspection des finances sur les niches fiscales révèle deux choses terribles sur la France et la façon de la gouverner. Un , on y multiplie les avantages sous la pression des lobbies dans une ampleur inimaginable. Deux, le ministère des finances, qui devrait nous avoir prévenu depuis longtemps de l’inefficacité des niches, ne dit plus rien. Deux tiers d’entre elles seraient inefficaces. La France, selon l’inspection des finances, a 470 niches fiscales qui permettent des dégrèvement d’impôts.