Politique

Facebook Twitter

Archives et documents du mouvement ouvrier / corpus, bibliothèques numériques et développement scientifique. Dans cette contribution je me propose d’aborder les conditions historiques et pratiques dans lesquelles aujourd’hui se pose le problème de l’histoire sociale du mouvement ouvrier et plus particulièrement dans ce contexte celle du communisme.

Archives et documents du mouvement ouvrier / corpus, bibliothèques numériques et développement scientifique.

Le présenter dans le cadre du portail web de la Fondation Gabriel Péri signifie qu’il s’agit de proposer une réflexion développée selon un registre autant pratique qu’épistémologique. Mon propos est d’évoquer la manière dont la Fondation peut à la fois soutenir la recherche historique dans ce domaine et contribuer à valoriser ses résultats en direction d’un large public national et international intéressé par l’expérience historique du communisme.

En premier lieu, il faut rappeler que l’action de la fondation Gabriel Peri créée en 2003 prolonge diverses initiatives prises depuis au moins deux décennies pour récupérer et sauvegarder les archives du communisme. Les outils de consultations et la conception d’un portail numérique d’archives politiques. Omnimata. Sous-traitance des risques, effacement des traces. Le cas des atteintes à la santé liées à la radioactivité dans l’industrie nucléaire SANTÉ-TRAVAIL.

Sous-traitance des risques, effacement des traces

Le travail de maintenance des centrales nucélaires est indispensable au fonctionnement et à la sûreté des installations. La précarisation organisée (via la sous-traitance) altère non seulement les droits des travailleurs en matière de santé et de représentativité, mais porte atteinte également à la connaissance des effets sanitaires de l’exposition aux risques toxiques « Car si mourir est scandaleux, il est plus scandaleux encore que les traces des morts dégénèrent en mort des traces. » Louis-Vincent Thomas La mort en question. Traces de mort, mort des traces. L’industrie nucléaire civile au niveau mondial a un peu plus d’un demi-siècle. Précarisation du travail et santé : invisibilité des atteintes et érosion des droits Sous-traitance des risques liés à la radioactivité et gestion de l’emploi par la dose Les effets des rayonnements ionisants : un modèle en question Conclusion. Tout est sous contrôle.

La « communication de crise » est un art difficile : comment éviter de paniquer les populations, tout en respectant l’exigence de vérité ?

Tout est sous contrôle

Comment anticiper suffisamment pour comprendre le fil des événements, tout en se référant aux faits établis ? Enfin, comment mesurer l’impact de l’information sur les récepteurs situés en dehors de la zone de crise ? Les secteurs industriels à l’origine de la crise craignent évidemment un impact durable de ce type d’accident. A écouter les médias ces derniers jours, une première question vient à l’esprit : pourquoi la dénégation est-elle le modèle standard de l’information de crise ? Eric Besson sur TF1 « Lorsqu’ils se sont aperçus que sur le réacteur numéro 1 la pression était trop grande, ils ont fait volontairement exploser le bâtiment pour libérer de la vapeur faiblement radioactive ; donc, ils ont fait ce qu’ils devaient faire sur le bâtiment numéro 1. » TF1, dimanche 13 mars.

LOPPSI

Biens communs. Pierre Juquin : "L'idée communiste n'est pas morte" Tragiquement condamné au déclin, le Parti communiste poursuit sa longue agonie.

Pierre Juquin : "L'idée communiste n'est pas morte"

Si le cadavre bouge encore, son destin n’intéresse malheureusement plus grand monde. Puisque que l’avenir du PC réside désormais dans « ses archives », méditons un instant sur les leçons à tirer de son histoire... Pour cela, je suis allé à la rencontre de Pierre Juquin, un morceau de l’histoire politique du parti (puisqu’il en fut le numéro 3). Inscrit au PC en 1953, cet ancien député de l’Essonne a tenté durant une trentaine d’années de porter la voix de la rénovation au sein de son mouvement. A l’instar de son maître à penser Jean Jaurès, Juquin pense « qu’il faut aller à l’idéal et comprendre le réel », coûte que coûte, quitte à emprunter pour cela le chemin courageux de la dissidence. Exclu du PC en 1987 pour avoir tenté de « rénover la gauche », il se présente à l’élection présidentielle de 1988.

. « Le Parti communiste n’a pas su s’émanciper de la tutelle soviétique » A mon avis oui, il fallait le faire. J'habite un pays. Quelques jours en sarkozie. 13 septembre 2010.

J'habite un pays. Quelques jours en sarkozie

J'allume ma radio. Il est 11h30. J'habite un pays dans lequel le président de la république utilise les services de l'état pour faire espionner un magistrat suspecté d'être à l'origine de fuites dans la presse sur une affaire de trafic d'influence touchant - au moins - un ministre et - probablement - le chef de l'état lui-même. Il est 13h. Flash Info. Il est 14h. J'habite un pays dans lequel le ministre de l'intérieur édicte une circulaire illégale, inconstitutionnelle et raciste. 13 Septembre 2010.