background preloader

Généralités

Facebook Twitter

Hollande dans l'audiovisuel : curieuses nominations au CSA : Médias. Prise de bec et surprise. Premières du genre depuis l’élection de François Hollande, les nominations de trois nouveaux membres du Conseil supérieur de l’audiovisuel, dont le futur président Olivier Schrameck, ont suscité des négociations difficiles en coulisse entre les principaux personnages de l’Etat. Prise de bec, d’abord. La nomination de Sylvie Pierre-Brossolette, exigée par Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale, a fait l’objet d’une vigoureuse passe d’arme avec François Hollande. Le président de la République souhaitait nommer des personnalités de gauche au sein de l’instance de régulation de l’audiovisuel qui joue un rôle majeur dans l’organisation du Paysage audiovisuel français notamment lors des campagnes électorales et dont tous les membres ont été nommés par la droite. Or Sylvie Pierre-Brossolette a hérité d’une longue carrière au Point une image de journaliste de droite.

Face au courroux présidentiel, Claude Bartolone a tenu bon. Surprise, ensuite. Salaires du CSA. Le CSA obtient le label Diversité. EXCLUSIF. CSA : Hollande cherche un remplaçant pour Boyon. Michel Boyon, le président du CSA, ne verra pas son mandat prolongé tout comme Rachid Arhab et Alain Méar, dont les mandats arrivent à échéance en janvier prochain, apprend-on auprès de l'Élysée. La question s'est posée dans la mesure où la loi audiovisuelle qui sera proposée au Parlement au premier semestre 2013 va bouleverser l'organisation actuelle du CSA en modifiant profondément le mode de nomination des membres de l'instance de régulation. "Pour prolonger Michel Boyon, il faudrait passer une loi. Nous n'avons plus le temps", confie-t-on à l'Élysée. Par conséquent, François Hollande nommera directement un successeur à Michel Boyon. La situation des "nouveaux membres" qui seront nommés en janvier est particulière.

En attendant, ça mijote fort au CSA, qui vient de remettre à Matignon sa contribution quant à l'éventualité d'un rapprochement avec l'Arcep, l'instance de régulation des télécoms. Untitled. Un contrat qui fait jaser à la CSA. Le 29 novembre, le comité exécutif de la Commission scolaire des Affluents (CSA) attribuait un contrat de plus de 465 000 $ à Rogers Communications et à sa boutique de Terrebonne, boutique dont le président de la CSA, Yves St-Denis, détient 10 % des parts. Si certains crient au conflit d'intérêts, le principal intéressé se défend et ne cache pas sa colère envers «ceux qui tentent de ternir» sa réputation. Dans les faits, Rogers a obtenu cet important contrat de trois ans au détriment de Telus, seul autre soumissionnaire et ancien fournisseur de la CSA, pour fournir quelque 300 téléphones cellulaires aux directeurs d'établissements, cadres de services et gérants de la commission scolaire.

Si la soumission de Telus se chiffrait à 450 000 $, soit près de 15 000 $ de moins que celle de Rogers, c'est cette dernière qui a récolté le plus de points sur la base des critères de sélection qui avaient été approuvés par le comité exécutif le 20 septembre. «Apparence de conflit d'intérêts» Le CSA «déboute» le CRIF. Nouvelle victoire pour l’équipe d’«Un œil sur la planète» : le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) estime que son travail pour l’émission intitulée «Un État palestinien est-il encore possible?»

Est – je cite – «respectueux des règles déontologiques inscrites dans le cahier des charges de France Télévision». Pour mémoire, c’est le 3 octobre 2011 que France 2 diffuse l’émission en question, laquelle, malgré l’heure tardive, fait un «tabac». Histoire de préparer cette entrevue, une campagne d’une incroyable violence se déchaîne contre l’émission. Des sites ultrasionistes la traînent dans la boue ([3]). Des milliers de mèls, souvent orduriers, parviennent au médiateur de la chaîne. Une officine de propagande réalise même une pathétique «contre-émission» sur le même thème, que l’ambassade d’Israël en France met en ligne sur son propre site ([4]). Trop, c’est trop!

Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre : renvoyé dans les cordes, le CRIF saisit néanmoins le CSA. Hadopi : Pierre Lescure, cheval de Troie du CSA ? Michel Boyon pourrait être prolongé d'un an à la tête du CSA. Photothèque. Untitled. Le nombre des plaintes introduites en 2011 auprès du CSA stable. En 2011, 211 plaintes ont été déposées auprès du CSA, contre 226 en 2010, soit une légère diminution de 6,6%. Le nombre de dossiers ouverts, sur base de plaintes ou d'initiative, est passé de 295 en 2010 à 235 en 2011. Alors que 155 plaintes ont été jugées irrecevables, 80 dossiers ont en revanche généré l'ouverture d'une instruction.

Vingt-quatre d'entre eux étaient toujours en cours à la fin de l'année 2011. Sur les 56 instructions clôturées, 42 dossiers ont été classés sans suite (75%) et 14 ont été transmis au CAC pour griefs. Six sanctions ont été prononcées l'an dernier, contre 14 en 2010. "Le classement sans suite d'une plainte ne signifie pas nécessairement que l'ouverture de l'instruction n'était pas fondée. "Même si de nombreuses plaintes sont classées sans suite, le nombre total de plaintes reçues reste un bon baromètre des préoccupations des citoyens, auditeurs ou téléspectateurs", a-t-il ajouté.

Belga. La Sacem étudie les festivals musicaux. Publié le jeudi 26 avril 2012 Version imprimable Spectacle Perception et répartition C’est aujourd’hui que la Sacem a dévoilé, à l’occasion du 1er grand festival de la saison, les chiffres du droit d’auteur dans le spectacle vivant musical en France en 2011. Les premiers indicateurs qui ressortent de cette étude sont que les droits générés par ces spectacles (concerts, tournées, ballets, cafés-concerts) sont en croissance de 1,9 % par rapport à 2010, les perceptions s’élevant à 76,9 M€ (ce qui reste cependant en deçà de la perception record de 2009 à 78,5 M€). Ces droits représentent ainsi 9 % du total des perceptions de droit d’auteur, "à quasi égalité avec les supports physiques ou les perceptions étrangères".

Concernant la répartition, la Sacem a également fait savoir que 66,5 M€ de droits avaient été reversés aux ayants-droit (30 212 créateurs précisément) et au titre de l’action sociale et culturelle. L’étude multiplie ensuite les approches : Untitled. Retour AccueilLes News- Infos Techniques- Infos TNT- Infos ADSL- Infos Cablos- Infos Technos- Infos du monde- Infos Radios- Infos médias- Infos Satellites- Infos ChainesForumsLes Petites AnnoncesLes DossiersTechniquesLes BouquetsProgrammes TVSportmagContactsDossier TNT En partenariat avec Testez l'éligibilité de votre ligne téléphonique. Grâce à ce test, vous pouvez savoir quelles sont les offres ADSL auxquelles vous pouvez souscrire.Saisissez votre numéro de téléphone : Comment se desabonner d'un bouquet francais ?

Voici une FAQ qui répond à vos questions Les programmes des chaînes et les infos programmes de vos chaînes du satellite et du câble Infos déprogrammations et communiqués de presse. Nouveau : les fréquences complètes de TPS, CanalSat ainsi que les chaînes en clair sur Hot-bird et Astra 19 au format acrobat reader (pdf) et l'actualité des fréquences ChristineKelly démissionnerait du CSA Info postée le 26-04-2012 à 11:56 Rédacteur : Serge Surpin Retour à la page précédente.