background preloader

Psychanalyse

Facebook Twitter

Neuroplasticité et inconscient, sujets d'articulation entre psychanalyse et neurosciences. En 2009 que reste-t-il de la liaison entre Neurosciences et Psychanalyse annoncée par Eric Kandel en 2000 alors qu’il recevait le Prix Nobel de Physiologie et de Médecine.

Neuroplasticité et inconscient, sujets d'articulation entre psychanalyse et neurosciences

Sa carrière est exemplative de ce rapprochement. Américain d’origine viennoise, il a suivi un parcours psychanalytique avant de s’investir dans l’étude de la biologie moléculaire de la mémoire. Plusieurs de ses articles rassemblés dans un traité intitulé "Psychiatry, Psychoanalysis and The Biology of Mind " (Kandel, 2005) établissent des liens entre les Psychothérapies et les Neurosciences, entre la Métapsychologie et la Neurobiologie Moléculaire. Les relations espérées entre ces deux champs épistémiologiques n’auraient pu s’établir sans le développement considérable de la neuroplasticité, son impact dans la neurobiologie moderne et sa reconnaissance par un Prix Nobel en 2000. Traces synaptiques et traces mnésiques Comment les souvenirs s’impriment-ils dans le cerveau ? Neuroplasticité extrême Plasticité corticale Notes.

Lacan

Geneviève Abrial - Psychanalyste Paris 8ème. Le narcissisme C’est l’amour de soi, souvent en excès ou en défaillance.

Geneviève Abrial - Psychanalyste Paris 8ème

L’individu possédant un narcissisme correct et mesuré, s’aime assez pour se sentir en confiance dans les actions de sa vie, se sent sécurisé dans les entreprises qu’il mène, connaît une estime de soi suffisante pour mener à bien des projets. Egalement il sait aimer et se sentir aimé, sans frustration ni sentiment de toute-puissance. Il peut donner et recevoir. Il est capable de vivre un deuil, une rupture, sans se désorganiser, sans s’anéantir. Aux côtés de cet étalon du narcissisme bien-portant, se trouvent de nombreuses anomalies de l’amour de soi, dont tout un chacun souffre un jour ou l’autre. Il existe deux catégories de pathologies narcissiques: soit l’excès d’amour de soi, avec ses composantes d’égoïsme, d’absence d’empathie, de superficialité dans les sentiments pour autrui.

Description d’un comportement narcissique typique : Il y aura fuite, si les critiques sont trop vives. Denis Vasse - Site officiel. 1973- in Lumière et Vie, N°114, novembre 1973 Le principe du plaisir est avant tout économique : il maintient en état de marche satisfaisant l’ensemble de l’appareil psychique en ramenant au-dessous d’un certain seuil son niveau tensionnel.

Denis Vasse - Site officiel

Le principe de réalité est, lui aussi, d’ordre économique : il est nécessaire à la vie que soit réalisé le contact avec l’objet. Ces « principes » sont tous les deux de l’ordre de la nécessité : il n’y a pas de choix à ce niveau. Le cas de la psychanalyse. Par Eve Suzanne.

Le cas de la psychanalyse

La neurobiologie peut-elle expliquer parfaitement le fonctionnement de la vie psychique ? La difficulté sous-jacente est de déterminer qui des deux est la plus apte à fournir une telle explication entre la psychanalyse et la neurobiologie. Cependant, peut-être que cette opposition n’était pas évidente au départ, et peut-être qu’elle ne l’est toujours pas : Sigmund Freud était convaincu qu’un jour la biologie viendrait valider les présupposés sur lesquels repose la psychanalyse et en particulier l’inconscient. Dualisme et inconscient : André Green, psychanalyste et anciennement lacanien (de 1955 à 1967) se montre particulièrement virulent envers certaines prétentions des neurosciences. Par ailleurs, poser l’existence d’un inconscient face à la conscience est très problématique pour les neurosciences : si la conscience est parfaitement réductible à l’activité cérébrale quant est-il de l’inconscient tel que Freud le façonna ?

En voici un exemple (de H. Lire la suite : [1] Souffrance psychique: pourquoi avoir peur de guérir ? - Santé. Freud a toujours prétendu que la psychanalyse était "la meilleure des thérapies".

Souffrance psychique: pourquoi avoir peur de guérir ? - Santé

L'avis est partagé par Patrick Delaroche, psychanalyste français, pédopsychiatre et freudien convaincu. Dans son ouvrage La peur de guérir - Les résistances à la psychanalyse (Albin Michel), il démontre pourquoi et comment elle guérit. Le Vif/L'Express : Tout le monde aspire à la bonne santé, physique et mentale. Psychanalyse, Psychanalyste - Michelle Tilman, psychanalyste. Même si c'est en toute bonne foi que le sujet vient demander une analyse, il est malgré tout mené par le bout du nez de son inconscient, qui lui, n'aime pas trop les changements.

Psychanalyse, Psychanalyste - Michelle Tilman, psychanalyste

Même si cela peut paraître choquant, tous ces symptômes qui le font tant souffrir, ont été mis en place par son inconscient comme étant « la meilleure solution pour éviter un plus grand malheur »? Mais le problème, c'est que tout cela a été mis en place en grande partie durant les premières années de notre vie, c'est-à-dire à un moment où nous savions si peu de choses de la vie, où nous avions peur d'être abandonnés à notre sort, où nous savions à peine marcher et balbutier quelques mots...

Le malheur, c'est que toute cette construction (appelée le Fantasme) reste d'application? À vie ! C'est un peu comme si nous étions contraint d'habiter une maison dont l'architecte était un enfant de 4 ans ! - "Oublier" de venir aux séances, ou tomber malade comme justification de cette absence.