background preloader

Consoude

Facebook Twitter

Photos : Consoude officinale. Grande Consoude (Symphytum officinale) Postée le 28 août 2013 par curieux80 1 Votes : 4/5 - Vue 256 fois ... ou de couleur blanc jaunâtre.

Photos : Consoude officinale

Plante aux propriétés médicinales intéressantes, notamment comme cicatrisantes. Grande consoude (Symphytum officinale) Postée le 28 août 2013 par curieux80 1 Votes : 5/5 - Vue 267 fois Pousse sous les Peupliers, bords des rivières, lieux marécageux. CONSOUDE officinale Postée le 21 juin 2013 par davvox 1 Votes : 5/5 - Vue 739 fois CONSOUDE officinale Symphytum officinalis, Famille : Borraginacées Grande consoude, Herbe aux coupure, Herbe aux charpentiers, Langue de vache, Oreille d’âne, Toute-bonne… Du grec “symphyein” : “souder”, la Grande consoude a la réputation d’être cicatrisante depuis l’Antiquité. La Consoude peut être utilisée pour préparer un purin activateur de compost ou comme engrais au pied des plantes, en complément du purin d'Ortie. consoude Postée le 18 septembre 2012 par papangue974 1 Votes : 5/5 - Vue 2707 fois centre Bretagne Bourrache ?

La consoude : photos. Retour à l'accueil Les planches et quelques photos sont de provenance d'internet; si certains propriétaires se sentent lésés, ils peuvent me contacter : La plupart des photos peuvent être agrandies en cliquant dessus.

La consoude : photos

Consoude officinale (S. officinale) (photos Denis Tempé) (photo Serge Pecolatto) (photos Internet)On reconnait cette variéété par les ailes larges qui sont les prolongement des ailes pétioles (feuilles décurrentes) et la forme bombée des fleurs (contrairement aux hybrides x uplandicum qui sont plus tubulaires et un rien plus longues). Nombreuses grosses poches de nucules bien grosses de l'officinale.

(photo Denis Tempé, 2013) Consoude hérissée (asperrimum, asperum) Cette variété est caractérisée par des feuilles épaisses et des racines devenant exceptionnellement grosses et s'élevant au-dessus du niveau du sol au bout d'une dizaine d'années, avec le centre se creusant de façon très visible, alors que les autres officinales et hybrides restent bien en terre. (photo Denis Tempé) S. Consoude. Retour à la liste de fiches LA CONSOUDE Symphytum officinalis Boraginacées Après l'ortie, j'ai une tendresse particulière pour la consoude.

Consoude

Elle sert à tant de choses, et elle est si peu exigeante ! (photos en bas de fiche et plus dans le "magasin photos") La consoude est utilisée depuis la nuit des temps, on en a retrouvé la trace dans la nourriture des hommes des cavernes. Elle est malheureusement tombée en désuétude, mais a connu un renouveau dans les pays anglo-saxons dès le 19ème siècle. La plante peut aussi bien être consommée fraîche que séchée, en fourrage. La consoude va chercher loin ses éléments nutritifs : sa racine, une fois installée, plonge à 1,5 m et même deux mètres de profondeur ! Dans les années 70, un rumeur a été répandue : la consoude serait nocive du fait des alcaloïdes qu'elle contient. Malentendu, ou rumeur délibérée contre une plante qui pourrait être dangereuse pour les lobbies de produits chimiques ? Purin de consoude : Hacher grossièrement les plantes.

Nutrition. Consoude. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Consoude

Le nom français « consoude » provient des capacités de ces plantes à accélérer la consolidation des fractures grâce à leur teneur en allantoïne. Elles étaient en effet très utilisées autrefois pour cet usage. Histoire[modifier | modifier le code] Connues depuis l'antiquité comme plantes médicinales, les consoudes ont été propagées le long des grandes routes européennes par les pèlerins et les gens du voyage. En vogue au XIXe siècle en Angleterre, elles ont connu un engouement depuis les années 1960 aux États-Unis et ailleurs pour leur intérêt thérapeutique et pour le jardin. Description générale[modifier | modifier le code] Les feuilles sont velues et épaisses, élancées et rudes au toucher, soutenues par un solide pétiole. Au milieu de la touffe de feuilles émergent des tiges florifères garnies de clochettes de couleur variable suivant les variétés.

La corolle est formée par 5 pétales soudés ensemble. Utilisation[modifier | modifier le code]