background preloader

Histoire de l'apiculture

Facebook Twitter

Il y a 9 000 ans déjà, l'exploitation des ruches. Grâce à l’analyse de traces de cire conservées sur des poteries, une équipe internationale a mis en évidence pour la première fois l’exploitation des produits de la ruche par les premiers agriculteurs en Europe, au Proche-Orient et en Afrique du Nord.

Il y a 9 000 ans déjà, l'exploitation des ruches

Il existe des témoignages très anciens sur les liens entre les hommes et les abeilles. Des bas-reliefs égyptiens représentant des ruches domestiques datant d’environ 2 400 av. J-C., ou les scènes de chasse au miel dessinées sur les parois de l’abri sous roche de la Araña, à Bicorp (Espagne), sont là pour l'attester. Si la « domestication » des abeilles par l’Homme reste mal connue, une équipe internationale a mis en évidence les premiers indices d’une exploitation systématique des produits de la ruche tels que le miel, la propolis et la cire remontant à 7000 ans av.

Institut écologie et environnement - Actualités de l'institut. 17 novembre 2015 - alerte presse Les relations entre l’Homme et les abeilles ne datent pas d’aujourd’hui et pourtant les chercheurs ne disposaient que de rares données fossiles sur la distribution et l’utilisation des abeilles Apis mellifera à travers les âges.

Institut écologie et environnement - Actualités de l'institut

Une équipe internationale a recherché les signatures chimiques de cire d’abeille, extrêmement caractéristiques et stables dans le temps, dans plusieurs milliers de poteries archéologiques et a fourni les premiers indices de distribution de cette espèce pour une vaste aire géographique, du Proche-Orient à la façade atlantique européenne et de l’Afrique du nord à l’Europe du nord.

D’un point de vue chronologique, les chercheurs ont également mis en évidence une exploitation systématique des produits de la ruche (miel, propolis et cire) depuis neuf millénaires. Ces résultats, obtenus grâce à la collaboration entre Martine Regert du laboratoire Cultures et environnements. Références Contacts chercheurs. Les humains profiteraient des abeilles depuis 9000 ans. Les êtres humains profiteraient du savoir-faire des abeilles depuis beaucoup plus longtemps qu’il n’avait été estimé auparavant.

Les humains profiteraient des abeilles depuis 9000 ans

Alors que des hiéroglyphes égyptiens et l’art rupestre de l’âge de pierre indiquent que des civilisations à travers le monde ont savouré le délicieux sous-produit des abeilles depuis des millénaires, une nouvelle étude apporte la preuve que des agriculteurs (futurs apiculteurs) ont exploité l’abeille depuis l’époque du néolithique. Des chercheurs de l’université de Bristol (Angleterre) ont examiné plus de 6400 vases en argile récupérés sur des sites archéologiques du néolithique en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Ils ont trouvé des traces de produits chimiques correspondant à de la cire d’abeille qui date d’environ 9000 ans, 2000 ans plus tôt que prévu. Cette constatation pourrait signifier le début de la domestication de l’abeille. Des ruches au Vieux Château.

Buckfast, dénomination ou marque ? Depuis plusieurs années, un conflit oppose deux apiculteurs français.

Buckfast, dénomination ou marque ?

L'un a déposé la marque "Buckfast", l'autre estime pourvoir l'utiliser puisqu'elle désigne une méthode de sélection et un type d'abeille. La justice n'a pas encore tranché, et certains estiment que nous avons tous le droit d'utiliser le terme de "Buckfast" pour faire la promotion des abeilles produites ; quand d'autres estiment qu'en l'attente des procédures, il est interdit de l'utiliser...

Point sur cette petite histoire apicole, révélatrice de notre temps. L'histoire de l'abeille Buckfast est plutôt récente. Elle commence pendant la première guerre mondiale, à l'abbaye de Buckfast, en Angleterre. C'est tout simplement la première abeille sélectionnée, qu'a inventé Frère Adam. Dans les années 1990 puis 2000, avec les grandes difficultés de l'apiculture, l'élevage de reines d'abeilles se développe de plus en plus. Il y a un réel tournant à cette époque. Difficile de s'y retrouver dans cette bataille juridique. Les murs à logettes. Qu'appelle-t-on mur à logettes ou mur à abeilles ?

Les murs à logettes

Les murs à logettes sont des constructions qui ont été édifiées, depuis de très longues années par les apiculteurs pour protéger leurs ruches des intempéries, pluie ou vent. Incidemment les logettes ont pu recevoir un dispositif de fermeture permettant de protéger les ruches des risques de vol. Ils constituent de fait un rucher, c'est à dire un lieu où l'apiculteur a regroupé ses ruches en vue de leur exploitation. On les rencontre fréquemment dans la plupart des pays de l'ouest méditerranéen, là où les techniques de construction en pierre ont été anciennement répandues.

En réalité ce type de rucher est largement distribué dans toute l'Europe de l'Ouest comme nous allons le voir et dans chaque pays il porte un nom particulier ce qui rend difficile le choix d'une appellation unique. Figure 1 - Détail du mur de Séous - (64 France) Figure 2 – Apier de Cuges-les-pins (13 France) - © M. Où trouve-t-on ces murs à logettes ? Figure 16 - Sarlan. Le Miel et les Abeilles - Images d'archives en région Centre. Association Apistoria.