background preloader

Bretagne

Facebook Twitter

Finistère. Son fils ne pourra pas s’appeler Fañch. Jean-Christophe est jeune papa d’un petit Fañch depuis jeudi.

Finistère. Son fils ne pourra pas s’appeler Fañch

Un prénom d’origine bretonne qui n’a pas été accepté par l’état civil lors de son enregistrement à Quimper (Finistère). Motif : l’État français ne reconnaît pas la lettre "ñ" dans les prénoms. Ce devait être un moment de bonheur : jeudi 11 mai, à la maternité de Quimper (Finistère), Jean-Christophe devient papa d’un petit garçon. Près de Brest, une découverte archéologique majeure.

Des scientifiques ont mis au jour des traces artistiques du paléolithique supérieur à Plougastel-Daoulas (Finistère).

Près de Brest, une découverte archéologique majeure

Rennes. Bouchons : les bandes d’arrêt d’urgence bientôt autorisées ? Selon nos informations, l’État et Rennes Métropole vont lancer une étude en 2017 pour autoriser les bus et les co-voitureurs à utiliser les bandes d’arrêt d’urgence quand les 2x2 voies seront congestionnées.

Rennes. Bouchons : les bandes d’arrêt d’urgence bientôt autorisées ?

Si les études sont concluantes, il y aura une expérimentation en 2018 et 2019. Matin et soir, de 8 h à 9 h et de 17h à 19h, les bouchons rendent difficiles les entrées ou sorties de Rennes. 412 interventions pour les sapeurs-pompiers. Samedi, la Sainte-Barbe a été fêtée par les 35 sapeurs-pompiers du centre de secours.

412 interventions pour les sapeurs-pompiers

L'occasion de faire un point sur les interventions de l'année et les nouveautés. Samedi soir, au centre de secours, le lieutenant Guy Guinot, accompagné des 35 sapeurs-pompiers du centre de secours de Bédée, a accueilli les officiels : Christophe Martins, conseiller général ; Joseph Thébault, maire ; Patricia Cousin, maire de Pleumeleuc ; Elisabeth Burel, maire de La Nouaye ; le capitaine Hubert Materna, responsable de la formation du Groupement sud ouest ; les élus des communes de Bédée, Pleumeleuc et La Nouaye, ainsi que les familles et les amis des pompiers. L'archéologie a mené Jérôme Colivet à la poterie. Jérôme Colivet, potier, a choisi de s'installer au coeur de la forêt de Brocéliande.

L'archéologie a mené Jérôme Colivet à la poterie

Son travail résulte d'un parcours qui l'a emmené dans le monde de l'archéologie puis dans celui de la céramique. « J'ai découvert le monde de la poterie, explique-t-il, à l'occasion d'un stage universitaire en 2003 aux journées de la céramique de Belesta, rassemblant archéologues et potiers alors que j'étais étudiant en archéologie. Ce n'est pas tant pour la fabrication mais pour la cuisson au bois que je me suis passionné. En revenant, j'ai fabriqué mon premier petit four et je me suis mis à faire des pots. » Des reproductions d'époque. Arthur, star du plus grand parc d’attractions breton - Edition du soir Ouest France - 08/04/2016. Les légendes bretonnes racontent que le roi Arthur dormirait dans son château d’Avalon depuis l’an 535, attendant que sa terre natale ait besoin de lui pour sortir de son profond sommeil et dégainer son épée Excalibur.

Arthur, star du plus grand parc d’attractions breton - Edition du soir Ouest France - 08/04/2016

Balade à Cléder, entre littoral et patrimoine. Le château du Taureau abaisse son pont-levis. Le bruit du ressac résonne sur la plage du Kelenn, à Carantec.

Le château du Taureau abaisse son pont-levis

Apaisant. La mer d’huile, couleur émeraude, joue de ses reflets délavés sous un ciel gris clair. Rennes. Rocade à 70 km/h : les capteurs n'ont rien mesuré ! Ils auraient dû engranger des données depuis six mois, mais ils ne l’ont pas fait, à cause d’un problème technique.

Rennes. Rocade à 70 km/h : les capteurs n'ont rien mesuré !

De quoi parle-t-on ? Des capteurs chargés d’analyser la qualité de l’air, sur la rocade de Rennes, après la baisse de la vitesse de 20 km/h mise en place depuis le 1er octobre. « Il n'y aura jamais de chiffres »Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 millions d’automobilistes, en rigolerait presque. « Je suis prêt à parier qu’il n’y aura jamais de chiffres. L'épicerie Carnac Côté Bio reprise. Hénaff - Votre boîte personnalisée de 1 kg. Les Bretons ont-ils piqué le sarrasin aux Mayennais ? Secrets gourmands de la « beurrée » kouign-amann. Les frelons asiatiques font du tourisme à Rennes. Cidre Coat-Albret - Cidre artisanal de Bretagne. Vu du ciel. 20 images exceptionnelles du Finistère. Attention aux goélands voleurs de sandwichs ! Rennes, un centre des congrès sous un couvent. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Marie Pellefigue Dans le centre historique de Rennes, en lisière de la place Sainte-Anne, la rénovation du couvent des Jacobins bat son plein.

Rennes, un centre des congrès sous un couvent

Racheté par la ville pour un euro symbolique au ministère de la défense en 2001, ce bâtiment, construit au XIVe siècle, était fermé depuis. Mais, en 2006, Rennes Métropole décide de le réhabiliter intégralement et de le transformer en centre de congrès. Apple met la ville de Rennes en 3D. Anne de Bretagne en lice pour le plus beau timbre de 2014. Record du monde du nombre de crêpes cuites en 12h. Nantes. Le ras-le-bol des agents de la TAN : « Faudra t-il qu'il y ait un mort ? » La marée du siècle aura lieu le 21 mars. Crédit : flickr.com/photos/jb55/ Pour rappel l'ampleur d'une marée est calculée par son coefficient, dont la valeur est comprise entre 20 et 120.

La marée du siècle aura lieu le 21 mars

Ce coefficient est calculé par le Shom et permet ainsi de donner le marnage. C'est la différence d'eau entre la basse mer et la pleine mer. Plus le coefficient de marée est élevé, plus la mer descend bas et monte haut. Les coefficients de marée supérieurs à 110 sont rares (moins de 2 %) c’est donc pour cette raison qu'on qualifie les marées avoisinant le score maximum, de marée du siècle. En 2014, le plus haut coefficient rencontré a eu lieu le 2 mars 2014 et affichait 115, ce qui est plus fréquent que le coefficient maximum. Crédit : flickr.com/photos/82955120@N05/ Rennes : survolez la ligne b du métro en 3D. Cartes anciennes de la Bretagne - BNF Gallica. Un dictionnaire truffé de fautes fâche les Bretons.

"Le breton dans votre poche". C’est le nom d’un guide sorti aux éditions Larousse et qui propose d’acquérir et de réviser l’essentiel du vocabulaire Breton. Le livre promet de s’adresser aux "débutants, faux-débutants, élèves en collège et lycée". La promesse du livre est belle, la réalité beaucoup moins. Un ouvrage truffé de fautes Le problème c’est que l’ouvrage est truffé de fautes, avec des traductions totalement erronées, pas l’idéal pour apprendre une langue.Parmi les erreurs de traduction celles de la phrase "Peseurt teodoù komz out ? " La face cachée du lac de Guerlédan en Bretagne. Ni lingots, ni diamants à l’horizon. Mais que peut-il bien y avoir dans cette petite boite ? Jean-Luc Chevé semble détenir un trésor entre ses mains. À y regarder de plus près, ce ne sont que des diapositives. Mais pas n’importe lesquelles pour ce Costarmoricain d’Hémonstoir. En Brière, des couteaux ressuscitent un bois rare. Lentement, silencieusement, le chaland glisse sur l'un des innombrables canaux du marais de Brière (Loire-Atlantique) - l'un des plus étendus de France - dans un écrin de roseaux et de saules d'où s'échappent quelques bruissements, des chants d'oiseaux, un cygne.

A la manoeuvre de cette barque à fond plat, couteau à la ceinture de son jean déchiré, chapeau à la Indiana Jones vissé sur la tête, Jean-Henri Pagnon part à la recherche de "l'ébène de Brière", un bois de chêne enfoui dans la tourbe depuis 5.000 ans, avec lequel il fabrique artisanalement des manches de couteaux haut de gamme. "Entre le néolithique et l'âge de bronze, l'eau de mer a envahi la Brière", près de l'estuaire de la Loire, explique ce passionné de coutellerie, cadre d'entreprise dans une vie antérieure. "L'eau salée a grillé les racines d'une forêt de chênes, les arbres sont tombés et se sont enfoncés", une fois l'Atlantique retiré, donnant un matériau noir et dur, en voie de fossilisation.

Carnac. Des archéologues lèvent le mystère autour des mégalithes. Un extraordinaire «dolmen» pourrait être classé à l'Unesco. Des traces d'habitation du néolithique à Carnac.