background preloader

Mini-mémoire: femme dans l'art antique

Facebook Twitter

Phidias. Athénien de naissance, fils de Charmidès, il fut l'élève d'Hégias ou Hégésias, sculpteur dont le style traditionnel, rude et sévère, rappelait l'art étrusque.

Phidias

Il se rendit ensuite à Argos, où se trouvait alors une des écoles les plus florissantes de sculpture; il y apprit entre autres, auprès de l'illustre Ageladas, la technique du bronze. Il revint dans sa ville natale, alors gouvernée par Cimon, et y exécuta un groupe de bronze consacré à Delphes en mémoire de la bataille de Marathon, une Athéna en bois doré et en marbre blanc, de même que la célèbre Athéna Promachos en bronze qui fut placée sur l'Acropole (456) et dont les navigateurs pouvaient voir la lance et l'aigrette depuis le Pirée. Les frises du ParthénonLa renommée de Phidias était bien établie lorsque Périclès prit le pouvoir en 449 et entreprit des grands travaux d'embellissement d'Athènes. Ses élèves les plus connus furent Alcamènes de Lemnos, Agoracrite de Paras ainsi que Colotès.

Thème: nudité

De Medee a Sapho. Evolution des canons de la beauté : de Vénus à Vénus Beauté. - Eclaircie après la pluie - Hermaphrodite - Blog de Libellule. Selon le mythe, Hermaphrodite était le fils d'Hermès et d'Aphrodite.

Hermaphrodite - Blog de Libellule

Il hérite à sa naissance, sur le mont Ida de Troade, de la beauté de ses deux parents. Alors qu'il est adolescent, il se baigne dans un lac de Carie, et la nymphe de la source, Salmacis, s'éprend de lui. Beauté. Beauté [français] → carte gr.

beauté

[κάλλος], [καλόν] lat. La femme dans la Grèce antique - Claude Mossé. Place des femmes dans l'art. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Place des femmes dans l'art

Une femme artiste pratique les différentes disciplines des beaux-arts, que ce soit la peinture, la sculpture, la gravure. De par leurs positions sociales lors des périodes de l'histoire, les femmes furent plus ou moins marginalisées et ne furent pas considérées comme les égales de leurs homologues masculins. Certaines d'entre elles ont pu cependant accéder à une reconnaissance artistique selon les époques. Ces différences se sont réduites à partir du XXe siècle. Histoire[modifier | modifier le code] Périodes préhistoriques et antique[modifier | modifier le code] Il n'existe évidemment aucun document permettant d'identifier les artistes de l'époque préhistorique, mais les premières études en ethnologie et en anthropologie de la culture ont souvent montré que les artisans des cultures du néolithique étaient des femmes, qui produisaient de la poterie, du textile, des paniers ou des bijoux.

Période médiévale[modifier | modifier le code] La beauté dans l'Antiquité. Les canons égyptiens Depuis les débuts de la civilisation égyptienne, la femme est représentée suivant des canons relativement stables.

La beauté dans l'Antiquité

Parmi les femmes célèbres pour leur beauté, on peut citer Ahmes-Nefertari, épouse d'Ahmes et mère d'Aménophis Ier. Ahmes-Nefertari faisait l'objet d'un culte de la personnalité et d'un culte divin : les statues la représentent comme une beauté africaine élancée, mince et musclée, aux jambes longues et aux fesses rebondies, aux seins menus et à la taille large. Elle est souvent vêtue d'une robe de lin laissant paraître ses formes par transparence. La représentation du visage dans l'art obéit à des règles précises, comme on peut le voir sur le fameux buste de Néfertiti.

Langues anciennes > Ressources communes > La <span class="surligne">femme</span> <span class="surligne">dans</span> l'Antiquité. Responsable actuel de cette sous-rubrique : Murielle Taïeb | Page mise à jour le 1/8/2016 1.

Langues anciennes > Ressources communes > La <span class="surligne">femme</span> <span class="surligne">dans</span> l'Antiquité

La femme dans le monde antique Diotima : Women & Gender in the Ancient Site gigantesque, en proportion de l'explosion des Women Studies outre-Atlantique : textes, cours, représentations artistiques, bibliographie, moteurs de recherche. Lien direct avec Perseus. (en anglais) Grèce antique : “Un héritage intellectuel d’une incroyable modernité”

Histoire. Les plus belles femmes de l’Antiquité. Phryné Phryné était originaire de Thespies en Béotie.

Histoire. Les plus belles femmes de l’Antiquité

Elle s’est installée à Athènes en 371 avant notre ère. Cette ancienne marchande est alors devenue une prostituée dont la grande beauté était louée par tous les hommes. Assez paradoxalement, Phryné signifie littéralement « crapaud ». Ce surnom lui aurait été donné à cause de son teint. Il n’empêche que ses seins étaient réputés comme étant de véritables merveilles. Phryné devant l'Aréopage (Domaine public) Phryné aurait servi de modèle à Praxitèle, son amant, pour l'Aphrodite de Cnide.

Elle a inspiré de nombreux artistes du 19e siècle dont notamment Jean-Léon Gérôme et sa célèbre toile intitulée « Phryné devant l'Aréopage ». Leontion Leontion (ou Leontium) a vécu au IIIe siècle avant notre ère. L’école d’Epicure était d’ailleurs très avance sur son temps puisque les femmes ainsi que les esclaves pouvaient assister aux cours. La place des femmes dans l'histoire : une histoire mixte coordination Geneviève Dermenjian, Irène Jami et Annie Rouquier (Belin) - Idées.